Jack Scott

chanteur et guitariste de rock'n'roll et country

Jack Scott, né Giovanni Dominico Scafone, est un chanteur et auteur de chansons canadien né le à Windsor (Ontario) et mort le à Warren (Michigan)[1].

Jack Scott
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
WarrenVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Giovanni Domenico Scafone, Jr.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Labels
ABC Records, Capitol Records, Carlton Records (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Site web

Son répertoire éclectique aborde rock 'n' roll, rockabilly, blues, musique country, gospel et ballades. Il a été qualifié de plus grand chanteur canadien de rock 'n' roll de tous les temps[réf. nécessaire].

BiographieModifier

En 1931, son père, Giovanni, d'origine italienne, émigre au Canada et se marie avec Laura, originaire des États-Unis.
C'est à Windsor dans la province de l'Ontario que Giovanni Dominico voit le jour le .
Vers 1946, la famille s'installe aux États-Unis, près de Detroit (Michigan).
Le père de Jack Scott, lui-même guitariste, est un amateur de musique country et écoute chaque fois qu'il le peut l'émission du Louisiana Hayride, qui passe à la radio locale de Detroit. Il inculque ainsi à son fils le goût de la musique et lui prodigue quelques leçons de guitare.

CarrièreModifier

En 1952, alors qu'il passe une audition à la radio WEXL Giovanni Dominico Scafone change son nom et adopte celui de Jack Scott. À seize ans, il monte l'orchestre des Southern Drifters. Il écrit alors ses premières chansons, dont Leroy, et obtient ainsi son premier contrat à la Southern Music.
En 1956, il signe chez ABC-Paramount grâce au producteur Joe Carlton. Deux disques sont édités en 1957 avec deux rockabillies, Baby she's gone et Two timin woman. En 1958, Joe Carlton quitte ABC pour fonder son propre label, dont Jack Scott devient la première vedette avec My True Love, Leroy, With your Love et Geraldine. Geraldine reste dans l'ombre, mais sera repris en France par Les Pirates et son chanteur Dany Logan.
L'avènement des années soixante est fatal pour sa carrière. Il remporte un dernier succès en novembre 1961 avec Steps I and Two et disparaît des palmarès (charts).
Entre 1965 et 1970, Jack Scott enregistre encore, sans succès, pour les firmes RCA, Jubilee Records et DOT. Il se fait remarquer à nouveau en donnant un spectacle inoubliable le au Rainbow Theatre de Londres devant plusieurs milliers de rockers en délire.
Depuis, de plus en plus demandé, il se produit un peu partout en Europe, particulièrement en France, notamment en novembre 1980 au Palais des Glaces de Paris, un spectacle organisé par Ding Dong[Quoi ?], et lors de la Bop'n'Roll Party[Quand ?], le spectacle télévisé d'Antenne 2 d'Antoine de Caunes.

DiscographieModifier

Année Titre Label Classement au Billboard Hot 100
1957 Baby, She’s Gone / You Can Bet Your Bottom Dollar ABC-Paramount 45-9818
1957 Two Timin‘ Woman / I Need Your Love ABC-Paramount 45-9860
1958 Leroy / My True Love Carlton 462 n° 11 / n° 3
1958 Geraldine / With Your Love Carlton 483 n° 96 / n° 28
1958 Goodbye Baby / Save My Soul Carlton 493 n° 73 / n° 8
1959 I Never Felt Like This / Bella Carlton 504 n° 78 / -
1959 The Way I Walk / Midgie Carlton 514 n° 35 / -
1959 There Comes a Time / Baby Marie Carlton 519 n° 71 / -
1959 Baby Baby / What In The World’s Come Over You Top Rank Int. RA-2028 - / n° 5
1960 Oh, Little One / Burning Bridges Top Rank Int. RA-2041 - / n° 3
1960 What Am I Living For / Indiana Waltz Guaranteed 209
1960 Cool Water / It Only Happen Yesterday Top Rank Int. RA-2055 n° 85 / n° 38
1960 Go Wild Little Sadie / No One Will Ever Know Guaranteed 211
1960 Old Time Religion / Patsy Top Rank Int. RA-2075 - / n° 65
1960 Found a Woman / Is There Something On Your Mind? Top Rank Int. RA-2093 - / n° 89
1961 Now That I / A Little Feeling Capitol 4554 - / n° 91
1961 My Dream Come True / Strange Desire Capitol 4587 - / n° 83
1961 One of These Days / Steps One and Two Capitol 4637
1962 Grizzily Bear / Cry, Cry, Cry Capitol 4689
1962 You Only See What You Wanna See / The Part Where I Cry Capitol 4738
1962 Sad Story / I Can’t Your Letters Capitol 4796
1962 If Only / Green Green Valley Capitol 4855
1963 Laugh and The World Laughs With You / Strangers Capitol 4903
1963 My O My O / All I See Is Blue Capitol 4955
1963 Burning Birdges / What In The World’s Come Over You Capitol 6077
1963 There’s Trouble Brewin’ / Jingle Bells Slide Groove 58-0027
1964 I Knew You First / Blue Skies Groove 58-0031
1964 Wiggle On Out / What a Wonderful Night Out Groove 58-0037
1964 Thou Shalt Not See / I Prayed For an Angel Groove 58-0042
1965 Flakey John / Tall Tales Groove 58-0049
1965 I Don’t Believe In Tea Leaves / Seperation’s Now Granted RCA Victor 47-8505
1966 I Hope, I Wish, I Think / Looking for Linda RCA Victor 47-8685
1966 Don’t Hush The Laughter / Let’s Learn To Live and Love Again RCA Victor 47-8724
1966 Before The Bird Flies / Insane ABC-Paramount 10843
1966 My Special Angel / I Keep Changin’ My Mind Jubilee 5606
1970 Billy Jack / Mary Marry Me GRT 35
1974 Face To The Wall / May You Never Be Alone Dot 17 475
1974 You’re Just Getting Better / As You Take A Walk Through My Mind Dot 17 504
1976 Spirit of ‘76 (mono) / Spirit of ‘76 (stereo) Ponie 4104-30
1977 Baby She’s Gone / Two Timin’ Woman Ponie 5121-15
1977 Goodbye Baby #2 / Burning Bridges Gusto / Starday 810
1978 Leroy / Go Wild Little Sadie Ponie 6063
1978 Country Witch / Blues Stay Away From Me Ponie 6083-20
1978 What In The World’s Come Over You / ? Panorama 1001
1978 Geraldine / Midgie Ponie 7021-10
1978 There’s Trouble Brewing / Jingle Bell Slide Ponie 7021-11
1978 Wiggle On Out / Flakey John Ponie 7021-12

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Jack Scott, ’50s Rock ’n’ Roll Pioneer, Dead at 83 », BestClassicBands.com, 12 décembre 2019

Liens externesModifier