J. C. Nugent

acteur américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nugent.
J. C. Nugent
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance John Charles Nugent
Naissance
Niles
Ohio, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 79 ans)
New York
État de New York, États-Unis
Profession Acteur, réalisateur, scénariste
Dramaturge et metteur en scène
Films notables (comme acteur)
Big House
Le Millionnaire
Brigade spéciale
Une étoile est née
De g. à d. : Elliott Nugent, J. C. Nugent, Marion Shilling (derrière) et Norma Lee, dans Wise Girls (1929, poster promotionnel)

John Charles Nugent (connu comme J. C. Nugent) est un acteur, réalisateur, scénariste, dramaturge et metteur en scène américain, né le à Niles (Ohio), mort le à New York (État de New York).

BiographieModifier

Père d'Elliott Nugent (1896-1980), il collabore souvent avec lui au théâtre et au cinéma. En 1922, il débute à Broadway dans Kempy, où il joue aux côtés de son fils et de Grant Mitchell. Cette pièce, coécrite par les Nugent, est reprise au même lieu en 1927, J. C. Nugent assurant la mise en scène et ayant pour partenaire Clara Blandick.

Sa dernière pièce à Broadway — comme acteur — est Le Baladin du monde occidental de John Millington Synge (avec Julie Harris, J. M. Kerrigan, Burgess Meredith, Mildred Natwick et Maureen Stapleton), représentée de fin octobre 1946 à début janvier 1947. Il meurt à New York trois mois et demi après.

Auparavant, citons également Skyrocket de Mark Reed (1929, avec Clara Blandick, Humphrey Bogart, Howard Freeman, Mary Phillips et Ian Wolfe), When We Are Married (en) de John Boynton Priestley (1939-1940, avec Sally O'Neil, Tom Powers, Alison Skipworth et Philip Tonge), ou encore A Place of Our Own d'Elliott Nugent (1945, avec John Archer, Jeanne Cagney, Robert Keith et Mercedes McCambridge), trois pièces où il est acteur uniquement.

À l'écran, le premier film que J. C. Nugent interprète — et scénarise — est Wise Girls d'E. Mason Hopper (adaptation de Kempy précitée, avec son fils Elliott, Roland Young et Clara Blandick), sorti en 1929.

Suivent seulement vingt autres films américains comme acteur (le dernier sorti en 1943), dont Big House de George W. Hill (1930, avec Chester Morris, Wallace Beery et Lewis Stone), Le Millionnaire de John G. Adolfi (1931, avec George Arliss, Evalyn Knapp et James Cagney), Brigade spéciale de Ralph Murphy (1935, avec Fred MacMurray, Madge Evans et Grant Mitchell) et Une étoile est née de William A. Wellman (1937, avec Janet Gaynor et Fredric March, et où il retrouve à nouveau Clara Blandick).

Et notons qu'il joue dans trois films réalisés par son fils Elliott Nugent, dont Give Me a Sailor (1938, avec Martha Raye, Bob Hope et Betty Grable).

Comme scénariste, mentionnons Le Club des trois de Jack Conway (1930, avec Lon Chaney, Lila Lee et Elliott Nugent). Et évoquons Alibi de Roland West (1929, avec Chester Morris et Mae Busch), adaptation de la pièce Nightstick coécrite par lui (créée à Broadway en novembre 1927, avec Victor Kilian, Thomas Mitchell et Lee Patrick)

Enfin, expérience unique, il est le réalisateur du court métrage The Rounder (1930, avec Jack Benny, Dorothy Sebastian et Polly Moran).

Théâtre à Broadway (intégrale)Modifier

(comme acteur, sauf mention contraire ou complémentaire)

Filmographie partielleModifier

(comme acteur, sauf mention contraire ou complémentaire)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier