Ouvrir le menu principal
Jürgen Jürgens
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
HambourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Jürgen Jürgens (FrancfortHambourg) est un chef de chœur et professeur d'université allemand.

Sommaire

BiographieModifier

Jürgen Jürgens étudie au conservatoire de Francfort avec Kurt Thomas, puis à Fribourg avec Konrad Lechner (de)[1].

En 1955, il fonde le Monteverdi-Chor de Hambourg avec qui il a enregistré pour Archiv Produktion, mettant en avant les œuvres de Claudio Monteverdi. Il donne avec l'ensemble des concerts tant en Europe qu'aux États-Unis[2].

Plus tard, le chœur participe à une partie du projet d'intégrale pour Telefunken/Teldec des cantates de Bach avec le Leonhardt-Consort.

Son répertoire s'étend de la Renaissance à nos jours avec une nette prédilection pour les œuvres méconnues, telles La Dafne de Marco da Gagliano ou L'Oie du Caire de Mozart[2].

DiscographieModifier

  • Heinrich Schütz, Passion selon saint-Luc, Max van Egmond, Peter-Christoph Runge - Jürgen Jürgens, 1966
  • Monteverdi, Lamento d'Arianna, Jürgen Jürgens, Monteverdi-Chor de Hambourg, 1973
  • Alessandro Scarlatti, Madrigals, Jürgen Jürgens, Monteverdi-Chor de Hambourg, 1975
  • Heinrich Schütz Die italienischen Madrigale, Jürgen Jürgens, Monteverdi-Chor de Hambourg, 1976
  • Marco da Gagliano, La Dafne - avec Norma Lerer, Barbara Schlick, Ine Kollecker, Nigel Rogers, Ian Partridge, David Thomas, Berthold Possemeyer (août 1976, Archiv) (OCLC 883968561)
  • Anton Bruckner, Musique de la période de St Florian, Jürgen Jürgens, Monteverdi-Chor de Hambourg, orchestre de chambre d'Israël – LP : Jérusalem Records ATD 8503, 1984 (Bruckner Archive Production), transféré sur CD : BSVD-0109, 2011
  • Anton Bruckner, Musique de la période de St Florian (II), Jürgen Jürgens, Monteverdi-Chor et Camerata Academica de Hambourg, 1985 – originellement non édité, CD : BSVD-0111 (Bruckner Archive Production), 2012

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Jürgen Jürgens » (voir la liste des auteurs).
  1. Pâris 2015, p. 440–441.
  2. a et b Pâris 2015, p. 441.

BibliographieModifier

Liens externesModifier