Jérôme Robart

acteur français
Jérôme Robart
Description de cette image, également commentée ci-après
Jérôme Robart (2013)
Naissance (50 ans)
Montreuil
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Acteur
Dramaturge
Metteur en scène
Films notables Les Amants réguliers
Un été brûlant
Séries notables Reporters
Nicolas Le Floch
Prière d'enquêter

Jérôme Robart, né le à Montreuil (Seine-Saint-Denis), est un acteur, dramaturge et metteur en scène français. Son interprétation du commissaire Nicolas Le Floch dans la série télévisée française Nicolas le Floch le révèle au grand public.

BiographieModifier

ActeurModifier

Originaire d'une famille de Picards et de pieds-noirs, Jérôme Robart grandit en région parisienne. A 15 ans il décide d'être acteur et entre au Conservatoire du 16e arrondissement de Paris puis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de 1993 à 1996 [1]. Jérôme Robart partage ses activités artistiques entre théâtre et cinéma, mise en scène, jeu et écriture[2].

Au théâtre, il est dirigé par Christophe Perton, Joël Jouanneau, Jorge Lavelli, Jean-Louis Thamin, Stéphanie Loïk dans des textes de Rodrigo Garcia, Lionel Spycher, Pirandello, Bernard Manciet, Jean Audureau.

Au cinéma, il tourne sous la direction de Nicole Garcia dans Selon Charlie, d'Alain Tanner dans Jonas et Lila, à demain, de Michèle Rosier dans Malraux, tu m'étonnes !, de Philippe Garrel dans Les Amants réguliers et travaille également avec les réalisateurs Marina de Van, Mario Fanfani, Douglas Law, Frédéric Bal, Laurent Dusseau...

De 2008 à 2018, il incarne le commissaire Nicolas Le Floch dans la série télévisée française Nicolas le Floch, diffusée sur France 2 et adaptée de la série des romans policiers historiques de Jean-François Parot[3],[4]. « J’ai fait plein de rencontres, je me suis perfectionné à cheval, au maniement de l’épée que j’avais déjà appris au conservatoire. J’ai mémorisé beaucoup de textes, appris mon métier et réalisé le rêve de tout gamin: se déguiser! Quand j’étais petit, je rêvais d’être corsaire. Alors, avec ce commissaire du XVIIIe siècle, j’ai poursuivi le rêve… »[1].

Il participe également aux séries Reporters Mafiosa, le clan, Un village français, Candice Renoir, Paris, Caïn...[5]

En 2017, son rôle d'Antoine dans Le Mari de mon mari, un téléfilm réalisé par Charles Nemes, lui vaut le prix d'interprétation au Festival des créations télévisuelles de Luchon. Dans cette comédie sur le mariage gay, il retrouve son comparse Mathias Mlekuz, alias l'inspecteur Bourdeau, de la série Nicolas Le Floch[6].

En 2019, Jérôme Robart revient au théâtre dans L'Heureux Stratagème de Marivaux, mis en scène par Ladislas Chollat aux côtés de Sylvie Testud, Suzanne Clément et Éric Elmosnino au Théâtre Edouard VII[7].

Depuis 2020, il interprète le lieutenant Franck Gallois aux côtés de Sabrina Ouazani et de Mathieu Spinosi dans la série Prière d'enquêter sur France 3[8].

Dramaturge et metteur en scèneModifier

De 2000 à 2005, Jérôme Robart écrit trois pièces qu'il met en scène : Tes (traitant du mythe du héros)[9], Eddy, f. de pute (dans laquelle il revisite le mythe d'Œdipe)[10] et Jiji the lover sur le thème de la fidélité[11]. Parallèlement, il intègre l'Unité nomade de formation à la mise en scène du Conservatoire national supérieur d'art dramatique où il collabore notamment avec Bob Wilson et Claude Stratz[12]. Une quatrième pièce, Jean la vengeance, sur le thème de la culpabilité, est mise en scène par Françoise Courvoisier en 2010 à Lausanne[13].

 
La Nourrice, Josse-François-Joseph Leriche, d'après Louis Boizot, 1775.

Après 9 ans d'absence, Jérôme Robart revient au théâtre en 2019 avec l'écriture et la mise en scène de sa 5e pièce, Le Lait de Marie, sur la condition des nourrices dans le Morvan en 1866. Il découvre la région en 2016 et son histoire « Dans un des livres que j’ai lu sur le Morvan, j’ai découvert, un jour que les toits des chaumières avaient été remplacés par des ardoises, grâce au travail des nourrices morvandelles. La chose m’a interpellé et m’a fait réfléchir à ce que c’était qu’une nourrice [...]. Nous sommes aujourd’hui, dans une époque où l’on trouve des mères porteuses, où l’on vend notre corps. Ce qui m’a inspiré dans l’histoire de ces nourrices, c’est fondamentalement la nécessité de gagner de l’argent avec son corps alors que j’ai le sentiment que nous sommes parvenus à une limite dans la logique capitaliste ». La pièce est jouée au mois d'août 2019 à Saint-Germain-de-Modéon avec notamment Christophe Vandevelde et Vincent Ozanon. Les spectateurs ne sont pas placés face à la scène mais des deux côtés de la salle, la scène étant placée au centre. « J’adore ce type de disposition où le spectateur peut à la fois regarder les comédiens et le public en face de lui. Cela génère beaucoup d’interactions »[14],[15]. La pièce est récompensée par le prix Jules-Renard de l'écriture théâtrale, décerné par l'Académie Alphonse-Allais[16].

Autres activitésModifier

Depuis 2003, Jérôme Robart enseigne au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, à l'École supérieure d'art dramatique de Paris[17] et depuis 2017 au Cours Florent[1]. « Ça m’apporte la jeunesse et l’envie, beaucoup de beauté, ça me renvoie à mon propre passé. Je m’envisage comme un artisan, ça me permet donc de me demander ce que je vais apprendre aux élèves, avec quels outils, de les sortir de mon sac, les poser sur la table, leur montrer, moi-même les parfaire, les aiguiser et repartir. C’est un approfondissement pour moi comme pour eux »[18].

Il est le parrain de l'activité Faucon Brionnais qui défend l'art de la fauconnerie[19],[20].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Long-métrageModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Court-métrageModifier

TélévisionModifier

Clips musicauxModifier

ActeurModifier

RéalisateurModifier

  • 2011 : L'Attente de et coréalisé avec Circé Deslandes
  • 2011 : Allô de et coréalisé avec Circé Deslandes
  • 2014 : Exquis Cadavre de et coréalisé avec Circé Deslandes

ThéâtreModifier

ActeurModifier

Auteur et metteur en scèneModifier

AuteurModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationModifier

  • Shiver International Film Festival 2016 : Meilleur acteur pour Replika[22]

BibliographieModifier

  • 2000 : Tes, Éditions Solitiaires intempestifs
  • 2001 : Eddy, F. de pute, Éditions Théâtre Ouvert Tapuscrit
  • 2004 : Civilisation de monstres dans Peep-Show Théâtre de Nicolas Moreau, collection Théâtre, Editions de l'Amandier[30]
  • 2004 : Jiji the Lover, Édité par Le Poche de Genève, collection Les inédits du poche
  • 2020 : SDF, texte lu par Baptiste Caruana[31],[32]

RéférencesModifier

  1. a b et c Jérôme Robart : « Dommage que la série Nicolas Le Floch s’arrête », sur tvmag.lefigaro.fr, consulté le 19 décembre 2017
  2. Clap de fin pour Nicolas le Floch, sur letelegramme.fr, consulté le 1er mai 2015
  3. Le Floch c'est lui, sur leparisien.fr, consulté le 28 janvier 2014
  4. Le dernier épisode de Nicolas Le Floch est complètement dingue, sur tvmag.lefigaro.fr, consulté le 20 juillet 2015
  5. Jérôme Robart: «Il y a eu un gouffre après Nicolas Le Floch, sur tvmag.lefigaro.fr, consulté le 2 novembre 2018
  6. Stéphanie Guerrin, « Le Mari de mon mari : deux gars, une fille sur France 2 », sur Le Parisien, (consulté le 22 août 2019).
  7. "Un heureux stratagème", de la haute voltige !, sur parismatch.com, consulté le 8 octobre 2019
  8. Amours à mort (France 3) : que devient Jérôme Robart ?, sur programme-tv.net, consulté le 9 septembre 2020
  9. Jérôme Robart-Killing Mona, sur lesinrocks.com, consulté le 20 mars 2013
  10. Eddy, f. de pute, sur entractes.sacd.fr, consulté le 20 mars 2013
  11. RÉVOLUTIONNAIRE PAR LA FLEUR, sur theatre-contemporain.net, consulté le 11 avril 2019
  12. Jérôme Robart, sur theatreonline.com, consulté le 15 octobre 2020
  13. Jean la vengeance, sur theatre-contemporain.net, consulté le 3 mars 2019
  14. Jérôme RobartVoyage en terre nourricière, sur forumeco.fr, consulté le 15 octobre 2020
  15. Le Lait de Marie, sur theatre-contemporain.net, consulté le 15 octobre 2020
  16. Le prix Jules-Renard du théâtre à Jérôme Robart, sur webtheatre.fr, consulté le 10 avril 2019
  17. a et b Jérôme Robart, sur entractes.sacd.fr, consulté le 18 juillet 2020
  18. Jérôme Robart: Il y a eu un gouffre après Nicolas Le Floch, sur tvmag.lefigaro.fr, consulté le 15 octobre 2020
  19. Faucon Brionnais, sur fauconbrionnais.com, consulté le 10 février 2019
  20. Promenez-vous avec des rapaces sur le Mont-Beuvray, sur france3-regions.francetvinfo.fr, consulté le 10 février 2019
  21. Avant le festival, sur premiersplans.org, consulté le 26 janvier 2019
  22. a et b Shiver International Film Festival 2016 Winners, sur shiverfilmfest.com, consulté le 14 janvier 2018
  23. Nicolas Le Floch aura une 6e saison, sur leparisien.fr, consulté le 21 juin 2013
  24. Nicolas Le Floch : deux jours de tournage dans les rues du vieux Mans, sur ouest-france.fr, consulté le 14 mai 2014
  25. Annulée par France 2, Nicolas Le Floch repart en tournage, sur toutelatele.com, consulté le 25 mars 2015
  26. Jérôme Robart, sur bnf.fr, consulté le 26 mars 2014
  27. a et b La corde sensible, sur journal-laterrasse.fr, consulté le 26 mars 2014
  28. À Saint-Germain-de-Modéon, le comédien Jérôme Robart lit Giono, sur bienpublic.com, consulté le 6 septembre 2020
  29. Chut ! libre, sur theatreonline.com, consulté le 4 octobre 2014
  30. Le Peep-show théâtre, sur theatrotheque.com, consulté le 3 mars 2019
  31. SDF1, sur mixlr.com, consulté le 17 octobre 2020
  32. SDF2, sur mixlr.com, consulté le 17 octobre 2020

Liens externesModifier