Jérémie Kroubo-Dagnini

universitaire français
(Redirigé depuis Jérémie K. Dagnini)

Jérémie K. Dagnini est un universitaire français, spécialiste des musiques populaires jamaïcaines.

Jérémie K. Dagnini
Jeremi Kroubo-Dagnini 74218.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Universitaire, musicologueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Site web

BiographieModifier

Jérémie Kroubo Dagnini (JKD) est un universitaire français, auteur d'une thèse en études anglophones soutenue à l'Université Bordeaux-Montaigne en 2010 et consacrée à l'histoire des musiques populaires jamaïcaines du XXe siècle[1]. Il est spécialiste de ces musiques et chercheur associé à l'Université d'Orléans au Centre d’études politiques contemporaines (CEPOC), composante du laboratoire POLEN (POuvoirs, Lettres, Normes)[2]. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles et a également traduit la biographie de Lee Scratch Perry écrite par le journaliste américain David Katz (2012). En 2013, il a sorti un livre avec Lee Jaffe, ancien harmoniciste des Wailers, proposant une plongée au coeur des années cruciales (la période 1973-1976) du fameux groupe de Bob Marley. Ce livre apporte de précieux détails sur des sujets aussi variés que la vie du groupe à Hope Road et Trench Town, les liens étroits entre Bob Marley et la mafia locale, les dessous des premiers albums et des premières tournées nord-américaines du groupe ou encore le financement pour le moins occulte du mythique album de Peter Tosh, Legalize It[3]. JKD a par ailleurs co-écrit un documentaire sur le reggae, Le Souffle du reggae, réalisé par Jérémie Cuvillier et diffusé en 2016 sur France Ô[4]. En il a été distingué par l'Académie Charles Cros pour son livre Musiques noires. L'Histoire d'une résistance sonore (Camion Blanc)[5]. Il donne régulièrement des conférences sur le reggae et la musique jamaïcaine[6][source insuffisante] et intervient ponctuellement dans les médias (RFI, France Culture, France Ô, TSF Jazz etc.)[7]. En , le reggae a fait son entrée au patrimoine mondial de l'UNESCO et JKD a apporté son expertise sur le sujet. Plus récemment, en , il revient sur l'expression populaire jamaïcaine "Bumbo Klaat" pour Le Monde[8]. Parallèlement à ses activités de chercheur, JKD est aussi titulaire du CAPES d'anglais et enseigne en section BTS au Lycée Maréchal Leclerc de Hauteclocque près d'Orléans. JKD est d'origine franco-ivoirienne.

LivresModifier

DocumentairesModifier

  • Le Souffle du reggae, documentaire réalisé par Jérémie Cuvillier et co-écrit par Jérémie Kroubo Dagnini. 52 min (Theorem/ France Ô)[9]. Sélectionné au Festival du Film Francophone de Kingston (14-). Diffusion également le à la National Gallery of Jamaica dans le cadre de la 25th Art of Reggae Exhibition[10].

Notes et référencesModifier

  1. « Histoire emblématique des musiques populaires jamaïcaines au XXe siècle : folklore, politique, spiritualité », sur theses.fr (consulté le 23 janvier 2019)
  2. « Site du CEPOC. »
  3. « Jamaica Observer Limited », sur Jamaica Observer (consulté le 19 février 2020)
  4. « Fiche technique du documentaire "Le Souffle du reggae". »
  5. Coup de cœur de l'Académie Charles Cros 2017, dans la catégorie "Livres: musiques du monde".
  6. « Liste des conférences. »
  7. « Caraïbes, la « Méditerranée du Nouveau Monde » ? (4/4) : Les Caraïbes, matrice d’une culture-monde », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2017)
  8. « « Bomboclaat », d’insulte sexiste jamaïcaine à mème sur Internet », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2020)
  9. Voir la fiche technique
  10. (en) nationalgalleryofjamaica, « Last Sundays April 28, 2019 to Screen Blowin’ In The Reggae Wind », sur National Gallery of Jamaica Blog, (consulté le 30 janvier 2020)

Liens externesModifier