Ouvrir le menu principal

Jérémie Calligiorgis

archevêque orthodoxe grec, métropolite de Suisse

Ieremías Kalliyóryis (grec moderne : Ἱερεμίας Καλλιγιώργης), francisé en Jérémie Calligiorgis, né le 17 janvier 1935 à Kos en

Grèce, est un archevêque orthodoxe, métropolite de Suisse et exarque d'Europe.

Sommaire

BiographieModifier

Jérémie Calligiorgis naît le 17 janvier 1935 à Kos dans le Dodécanèse en Grèce. Il y vit toute son enfance et y suit sa scolarité. En 1948, il entre au séminaire de Patmos puis en 1952 il rejoint l'institut de Halki où il étudie la théologie jusqu'à l'obtention de sa licence en 1959[1].

Le 9 août 1959, il est ordonné diacre par le métropolite Dorothée des Îles des Princes. Il part alors en France où il se spécialise en liturgie à l'Institut Supérieur de Liturgie[1].

Le 26 juillet 1964, il est ordonné prêtre par le métropolite Mélétios de France. Il est alors recteur de la paroisse des Saints-Constantin et Hélène et vicaire général de la métropole orthodoxe grecque de France. En 1971, il est ordonné à l'épiscopat et devient évêque auxiliaire de la métropole et est évêque titulaire de Sassima. Finalement, il en devient le métropolite en 1988[1].

En 1987, il devient vice-président du Conseil d'Églises chrétiennes en France. De 1992 à 1997, il est vice-président de la Conférence des Églises européennes, qui regroupe des églises européennes protestantes, orthodoxes, anglicanes et vieilles-catholiques. Le , il en est élu président pour cinq ans[2].

Le 20 janvier 2003, il est nommé métropolite de Suisse par Bartholomée Ier de Constantinople et devient du même coup directeur du centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique de Chambésy[1],[3].

Le 18 Juillet 2018, il est nommé métropolite du diocèse d'Ankara et quitte le poste de métropolite de Suisse. Son successeur au poste de métropolite de Suisse et Mgr Maxime Pothos.[4],[5] Ce dernier fut intronisé exarque d'Europe et métropolite de Suisse le 18 août 2018[6],[7].

DistinctionsModifier

En 2001, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur par le président de la République française Jacques Chirac[1],[8].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Patriarcat œcuménique, archevêché de Suisse, biographie » [html], sur dioceseorthodoxe.org, (consulté le 6 janvier 2016)
  2. Églises, Mgr Jérémie, Le Monde, 25 novembre 1997
  3. « Directeur | MÉTROPOLITE JÉRÉMIE KALIGIORGIS (DEPUIS LE 20.1.2003) » [html], sur centreorthodoxe.org (consulté le 6 janvier 2016)
  4. « Communiqué du Patriarcat œcuménique – Centre Orthodoxe du Patriarcat Œcuménique », sur www.centreorthodoxe.org (consulté le 2 novembre 2018)
  5. « L’archimandrite Maxime Pothos est élu métropolite de Suisse du Patriarcat œcuménique, en remplacement de Mgr Jérémie, élu métropolite d’Ankara », Orthodoxie.com,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2018)
  6. « Archevêché des églises russes en Europe occidentale - Intronisation du Métropolite Maxime de Suisse », sur www.exarchat.eu (consulté le 2 novembre 2018)
  7. « Discours d'intronisation de Mgr Maxime, métropolite de Suisse et exarque d'Europe », Orthodoxie.com,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2018)
  8. « Décret du 31 décembre 2001 portant nomination » [html], sur legifrance.gouv.fr, (consulté le 6 janvier 2016), p. 23

Voir aussiModifier