Ouvrir le menu principal

Jérémie Bréchet

footballeur français

Jérémie Bréchet
Image illustrative de l’article Jérémie Bréchet
Biographie
Nom Jérémie Pierre Bréchet
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (40 ans)
Lieu Lyon (France)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 19982018
Poste Défenseur central
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1998-2003Drapeau : France Olympique lyonnais160 0(0)
2003-2004Drapeau : Italie Inter Milan014 0(0)
2004-2006Drapeau : Espagne Real Sociedad020 0(0)
2006-2008Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard057 0(2)
2008-2009Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven033 0(1)
2009-2012Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard065 0(2)
2012-2013Drapeau : France ES Troyes AC028 0(3)
2013-2014Drapeau : France Girondins de Bordeaux010 0(0)
2014-2018Drapeau : France Gazélec Ajaccio113 0(4)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2001-2002Drapeau : France France003 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 13 octobre 2017

Jérémie Bréchet, né le à Lyon, est un footballeur international français.

Jérémie Bréchet, champion de France avec l'Olympique lyonnais en 2002 et 2003, voit son ascension dans la hiérarchie des latéraux français stoppée par des passages ratés à l’Inter Milan puis à la Real Sociedad. Arrivé au FC Sochaux en 2006, il parvient à s’offrir une deuxième carrière en tant que défenseur central.

BiographieModifier

Formé à l'Olympique lyonnais avec lequel il remporte le championnat des Centres de formation en 1998[1], il y découvre la Ligue 1 et s'y impose en tant que défenseur latéral gauche. Il participe à la montée en puissance du club, jusqu'à être sélectionné en équipe de France par Roger Lemerre à l'été 2001 pour disputer la Coupe des confédérations. Il remporte la compétition, durant laquelle il connaît sa première sélection, contre l'Australie (défaite 1-0).

Il connaît sa 3° et dernière sélection en 2002, pour le dernier match de la saison, contre la Yougoslavie. Il sort en début de match sur blessure.

Double champion de France avec l'Olympique lyonnais (2002 et 2003) aux côtés, entre autres, de Juninho, Sonny Anderson ou Grégory Coupet, il cède aux sirènes italiennes et débarque à l'été 2003 à l'Inter Milan. Un changement d'entraîneur et une vilaine blessure ayant raison de son temps de jeu, il quitte le club l'été suivant et rejoint l'emblématique entraîneur nantais Raynald Denoueix à la Real Sociedad. Sa blessure récurrente et le limogeage précoce de Denoueix ont à nouveau raison de ses performances.

 
Jérémie Bréchet présentant la Coupe de France, le 13 mai 2007.

Après 19 matchs joués en 2 saisons, le joueur alors âgé de 27 ans répond favorablement à l'appel de l'entraîneur Alain Perrin et du président Jean-Claude Plessis qui lui proposent de se relancer avec le FC Sochaux. Replacé en défense centrale, son impact sur l'équipe sochalienne, tant sur le terrain que dans le vestiaire, devient rapidement considérable, au point que l'ancien lyonnais devient capitaine, aux dépens de Mickaël Isabey et de Romain Pitau, au bout de trois matchs. C'est avec ce brassard qu'il soulève le 12 mai 2007 la deuxième Coupe de France de l'histoire du FC Sochaux (après celle remportée en 1937), en dépit d'un tir au but manqué face à Cédric Carrasso.

Lors de son passage sous les couleurs du FC Sochaux, il fait régulièrement partie de la pré-sélection de Raymond Domenech pour les matches de l'équipe de France, sans pour autant intégrer les sélections définitives.

Malgré une nouvelle saison 2007-2008 gangrénée par les blessures, il contribue à maintenir le club franc-comtois dans l'élite sous les ordres de Francis Gillot, après un début catastrophique amorcé avec Frédéric Hantz. En fin de contrat, il fait le choix de rejoindre le club néerlandais du PSV Eindhoven, et ce malgré les tentatives du nouveau président sochalien Alexandre Lacombe et de son entraîneur de lui faire signer un nouveau contrat.

Le 23 juin 2009, différentes sources officielles font état du retour de Jérémie Bréchet au FC Sochaux, pour 3 ans. Ce retour après seulement une année passée au PSV Eindhoven fait suite aux problèmes d'acclimatation de sa famille à la vie néerlandaise. Il signe officiellement le lendemain, se refusant lors du point presse à être considéré comme « le messie » pour des supporters auprès de qui ce retour fait une quasi unanimité. Il redevient rapidement le chef de file d'une défense qui alterne le bon et le moins bon : Bréchet et les siens encaissent ainsi 5 buts à domicile contre Valenciennes avant d'aller s'imposer 2-0 un mois plus tard sur la pelouse du leader lyonnais invaincu jusque-là, lors d'un match dédié à l'attaquant sochalien Charlie Davies, gravement accidenté de la route quelques jours plus tôt aux États-Unis. En 2010, il est nommé à l'élection du Ballon d'eau Fraîche, trophée remis par le site internet Les Cahiers du Football, au joueur de ligue 1 représentant le mieux l'esprit sportif.

Souvent blessé lors de la saison 2011-2012, Bréchet refuse de prolonger un éventuel contrat et souhaite quitter Sochaux.

Le , Bréchet signe un contrat d'un an en faveur de l'ES Troyes AC[2]. Après des apparitions en début de saison il se blesse à nouveau.

Le , l'ESTAC annonce le départ de Jeremie Bréchet[3]. Il signe un contrat de deux ans au FC Girondins de Bordeaux le .

Avant la fin du mercato d'été, il signe un contrat au Gazélec Football Club Ajaccio pour une année. Lors de la 8e journée de Ligue 2, il marque son premier but sous ses nouvelles couleurs pour sa 3e titularisation, offrant la victoire face à Orléans (1-0)[4], le Gazélec est alors 5e de Ligue 2. Au cours de la 32e journée, il ouvre le score face au FC Sochaux (victoire 3-0) et permet au "Gaz" de consolider sa seconde place au championnat.

Le 8 mai 2018, il annonce qu'il mettra un terme à sa carrière à la fin de la saison[5].

CitationsModifier

Dans L'Équipe du 15 août 2009, en réponse à une question mettant en doute son ambition à la vue de sa signature dans « un club habitué à jouer pour ne pas descendre » :

« Sauf votre respect, j’en ai rien à foutre (rires). À Eindhoven, avec ma famille, on n’était pas bien, même si au niveau sportif ça s’est bien passé. Mais je suis un homme avant tout, pas seulement un footballeur. Et comme je ne suis pas un mercenaire, je ne me voyais pas revenir en France ailleurs qu’à Sochaux. »

StatistiquesModifier

Statistiques de Jérémie Bréchet au 31 octobre 2017[6]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  France Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1998-1999   Olympique lyonnais Division 1 15 0 1 0 1 0 - - C3 1 0 - - 18 0
1999-2000   Olympique lyonnais Division 1 16 0 1 0 - - - - C3 4 0 - - 21 0
2000-2001   Olympique lyonnais Division 1 27 0 3 0 5 0 - - C1 14 0 1 0 50 0
2001-2002   Olympique lyonnais Division 1 28 0 2 0 2 0 - - C1+C3 5+3 0+0 - - 40 0
2002-2003   Olympique lyonnais Ligue 1 31 0 1 0 2 0 1 0 C1+C3 6+1 0+0 2 0 44 0
2003-2004   Inter Milan Serie A 9 0 2 0 - - - - C1+C3 2+1 0+0 - - 14 0
2004-2005   Real Sociedad Liga 17 0 - - - - - - - - - - - 17 0
2005-2006   Real Sociedad Liga 3 0 - - - - - - - - - - - 3 0
2006-2007   FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 28 0 2 0 3 0 - - - - - - - 33 0
2007-2008   FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 21 2 3 0 - - - - C3 - - - - 24 2
2008-2009   PSV Eindhoven Eredivisie 27 1 - - - - 1 0 C1 5 0 - - 33 1
2009-2010   FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 33 2 3 0 - - - - - - - - - 36 2
2010-2011   FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 20 0 2 0 1 0 - - - - - - - 23 0
2011-2012   FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 4 0 1 0 - - - - - - - - - 5 0
2012-2013   ES Troyes AC Ligue 1 24 2 3 1 1 0 - - - - - - - 28 3
2013-2014   Girondins de Bordeaux Ligue 1 4 0 1 0 - - - - C3 5 0 - - 10 0
2014-2015   GFC Ajaccio Ligue 2 28 2 - - - - - - - - - - - 28 2
2015-2016   GFC Ajaccio Ligue 1 23 0 3 0 1 0 - - - - - - - 27 0
2016-2017   GFC Ajaccio Ligue 2 30 0 3 0 - - - - - - - - - 33 0
2017-2018   GFC Ajaccio Ligue 2 9 0 - - 1 0 - - - - - - - 10 0
Total sur la carrière 397 9 31 1 17 0 2 0 - 47 0 3 0 497 10

PalmarèsModifier

 
Jérémie Bréchet devant l'entraîneur Alain Perrin au micro d'un journaliste pour la victoire de Coupe de France de football 2006-2007 du FC Sochaux.

En clubModifier

En équipe de FranceModifier

StatistiquesModifier

  • 1er match en D1 : Lyon - Lens (3-1), le 19 septembre 1998
  • 3 sélections en équipe de France : aucun but
  • 1re sélection : Australie - France à Daegu (1-0), le 1er juin 2001

Notes et référencesModifier

  1. « Finales jeunes », Onze Mondial, no 115,‎ , p. 85 (ISSN 0995-6921).
  2. Bréchet un an à Troyes, francefootball.fr, 9 août 2012.
  3. Bréchet clap de fin, estac.fr, 18 juin 2013.
  4. « Orléans - GFC Ajaccio : (0-1), Ligue 2 - 8e journée », sur L'Equipe.fr, .
  5. « Jérémie Bréchet annonce sa retraite », Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le 8 mai 2018)
  6. « Fiche de Jérémie Bréchet », sur footballdatabase.eu

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :