Ouvrir le menu principal

J'ai lu

maison d'édition française

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 09-04-1958
Dates clés 2004 : rachat par le groupe Flammarion

2012 : rachat par le groupe Madrigall

Fondée par Frédéric Ditis
Fiche d’identité
Forme juridique SA à conseil d'administration SIREN 582-039-673
Statut Éditeur élément d'un groupe d'édition
Slogan « J'ai lu, des livres, vos émotions »
Siège social Paris (France)
Dirigée par Anna Pavlowitch
Patrice Margotin
Collections Littérature française
Littérature étrangère
Romans et récits historiques
Comédies et comédies romantiques
LJ
Littérature érotique
Imaginaire
Nouveaux Millénaires
J'ai lu policier
Bien-être
Mars & Vénus
Ésotérisme
L'aventure secrète
Documents
Humour
Romance
Aventures & passions
Nora Roberts
Love Addiction
Illicit'
Sélection
Barbara Cartland
Bande-dessinée
Langues de publication Français
Société mère Groupe Madrigall
Effectif 36 en 2017
Site web www.jailu.com
Données financières
Chiffre d'affaires 26 614 100 euros en 2017
Résultat net 2 296 500 euros en 2017
Environnement sectoriel
Principaux concurrents Le Livre de poche, Pocket, Folio, 10/18

J'ai lu est une maison d'édition généraliste française basée à Paris. Elle est créée en 1958 par Frédéric Ditis à la demande d'Henri Flammarion[1] et est principalement dédiée à l'édition de livres au format poche.

Sa ligne éditoriale est très variée : romans de littérature générale, de science-fiction, fantastique, fantasy, bande dessinée, roman policier, roman d'amour, de bien-être, ésotérisme et documents. Elle publie essentiellement en format poche, mais également en semi-poche ou grand format au travers de différentes collections telles que « LJ » et « Nouveaux Millénaires », initiées respectivement en 2018 et 2011, ou encore avec le cycle de La Tour sombre de Stephen King.

Depuis 2012, elle fait partie du groupe Madrigall.

Les livres de J’ai lu sont distribués dans les petites, moyennes et grandes librairies, les grandes surfaces spécialisées et alimentaires ainsi que sur Internet.

HistoireModifier

CréationModifier

Les Éditions J'ai lu voient le jour en 1958 sous l'impulsion d’Henri Flammarion et Frédéric Ditis. Elles font partie des pionnières de l'édition poche. Le nouveau format à petit prix révolutionne les habitudes de lecture et évoluera rapidement grâce à la croissance de consommation qui aura lieu durant les Trente Glorieuses.

DébutsModifier

D'abord diffusé dans les Prisunic de centre-ville, les Éditions J'ai lu font une entrée fracassante en librairie grâce à l’auteur Guy des Cars. La maison publie dès ses débuts des auteurs populaires et identifie rapidement l'appétence des lecteurs pour les genres encore en marge de la culture "officielle", comme la science-fiction, la spiritualité ou le roman féminin...

Précurseur de la PLVModifier

En 1967, les Éditions J'ai lu sont les premières à réaliser des campagnes publicitaires qui contribuent à l'augmentation des ventes de la maison. En 1970, un étrange « objet de présentation […] pouvant contenir de six à huit volumes » fait son apparition dans les points de vente : la Publicité sur Lieu de Vente (PLV) livre vient de naître en librairie[2].

ExpansionModifier

La collection d’ésotérisme « Aventure secrète » sera créée en 1968 de la fusion des deux collections « L’Aventure mystérieuse » et « New Age ». Dès 1970, la science-fiction fait son apparition avec la collection « J’ai lu SF ». En 1986, la bande dessinée se fait « poche » avec Binet, Franquin et Gotlib. En 1990, le poche devient pratique et illustré avec « J’ai lu la vie ! », lointaine cousine de l’actuelle collection « Bien-être ». En 1994, La Métamorphose et Le Horla sont proposés à bas prix sous la marque Librio. En 1997, le label « Nouvelle Génération » permet l’émergence d’une nouvelle scène littéraire avec les voix de Virginie Despentes et Michel Houellebecq. En 2013, l’humour rencontre un grand succès avec La femme parfaite est une connasse d'Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard avec plus de 2 millions de livres vendus. En 2017, les ventes du long-seller d’Eckhart Tolle paru le 1er septembre 2010, Le pouvoir du moment présent, atteint le million d’exemplaires. J’ai lu continue ensuite d’éditer ses auteurs emblématiques tels que Fred Vargas, Paulo Coelho, Michel Houellebecq, Robin Hobb, George R.R. Martin, Nora Roberts, Sylvia Day, John Gray, Gilles Legardinier, ou encore Anna Gavalda (plus de 6 300 000 exemplaires vendus toutes éditions confondues).

Identité visuelleModifier

Quelques chiffresModifier

  • Catalogue de 4 000 références
  • 480 nouveautés par an
  • Des auteurs de plus de 40 nationalités différentes
  • Des livres vendus dans plus de 70 pays
  • 82 collections depuis l’origine (données 2018)
  • 15 000 titres publiés depuis la création (données 2018)
  • Plus de 225 millions de volumes diffusés depuis la création (données 2018)

AuteursModifier

Quelques auteurs publiés aux Éditions J’ai lu[3] :

Côté imaginaire, J’ai lu publie des auteurs tels que Isaac Asimov, H.P. Lovecraft, Arthur C. Clarke, Philip K. Dick, Stephen King, Pierre Bordage, Neil Gaiman, Robin Hobb, George R.R. Martin, Diana Gabaldon

Les Éditions J’ai lu sont aussi les éditeurs de romans policiers et historiques avec Val McDermid, Fred Vargas, Linwood Barclay, Christoffer Carlsson, Marin Ledun, Jérémie Guez, Douglas Preston & Lincoln Child, Michael Prescott, Jeffery Deaver, Henri Lœvenbruck, Alexis Aubenque ou encore Jean d’Aillon.

J’ai lu publie également de nombreux auteurs en bien-être et en ésotérisme :

Concernant les documents, les Éditions J’ai lu publient des récits, témoignages, essais et biographies :

Enfin, J’ai lu publie de la romance avec le label « J’ai lu pour Elle » et ses auteures à la renommée internationale telles que Barbara Cartland, Sylvia Day, Nora Roberts, Cassandra O’Donnell, Jennifer L. Armentrout, Jamie McGuire et bien d’autres…

CollectionsModifier

Collections actuellesModifier

LittératureModifier

Littérature[3] : épopée historique, saga familiale, comédie grand public, récit introspectif, exofiction

  • Littérature étrangère
  • Romans et récits historiques
  • Comédies et comédies romantiques : « LJ » : le label dédié aux comédies romantiques créé en juin 2018.

ImaginaireModifier

J’ai lu Imaginaire : apparait officiellement dès 1970 et constitue tout d’abord la collection « J’ai lu SF ». Cette collection se diversifiera ensuite en fantasy, fantastique et Young Adult, tout en continuant le genre de la science-fiction.

Policier & ThrillerModifier

  • « J’ai lu Policier » : avec plus de 100 auteurs français et étrangers, la collection « J’ai lu Policier » propose toutes les nuances du noir, du thriller psychologique au policier historique.

Bien-être & ésotérismeModifier

Bien-être (1993) & ésotérisme (1968)

  • Bien-être : psychologie, bien-être & développement personnel, vie familiale, santé et diététique, sexualité…
  • « Mars & Vénus »
  • « Aventure secrète » : créée en 1968, la collection porte sur les sagesses du monde et l’ésotérisme.

Documents & humourModifier

  • Documents : essais, documents politiques & journalistiques, enquêtes, autobiographies, biographies, mémoires, témoignages, récits d’aventure, philosophie, religion & spiritualités, Histoire, écologie, sciences, médecine, sport…
  • Humour : en 2013, l’humour rencontre un grand succès avec La femme parfaite est une connasse avec plus de 2 millions de livres vendus.

RomanceModifier

Romance avec le label J’ai lu pour Elle[4] :

  • « Aventures & passions » : romance historique.
  • « Nora Roberts » : romance à suspense, romance contemporaine, romance paranormale.
  • « Love Addiction » : romance contemporaine et urbaine où les intrigues mêlent politique et sensualité, jeux de pouvoir et de séduction, créée en janvier 2016.
  • « Illicit’ » : romance érotique, créée en octobre 2017.
  • « Sélection » : collection de romans compilés dont le thème change tous les deux mois, créée en juillet 2017.
  • « Barbara Cartland » : le premier titre paru en France chez J’ai lu, Les Belles Amazones, est tiré à 60 000 exemplaires en 1977 et sera épuisé en l’espace de trois mois. [note]Surnommée « The lady in pink », Barbara Cartland publiera en tout 723 volumes entre 1923 (date de son premier roman) et 2000 (décès). Ses romans sont aujourd’hui toujours publiés et traduits par J’ai lu.

Bande-dessinéeModifier

  • « Des bulles et des images »

Anciennes collections majeuresModifier

Littérature[3]Modifier

ImaginaireModifier

  • « Millénaires » : 53 romans imaginaires au grand format (130 x 200)
  • « Ténèbres »

Bien-être & ésotérismeModifier

  • « New Age »

Ces deux collections ont fusionné pour former la collection « Aventure secrète » en 1968.

  • « J’ai lu la vie ! » : label pratique et illustré en lien avec la collection « Bien-être » d’aujourd’hui.

HumourModifier

  • « J’ai lu, j’ai ri » : créée en 1960.

DocumentModifier

  • « Info + » : non-fiction en poche avec le décryptage de l’actualité et des enquêtes d’investigation. En partenariat avec Reporters sans frontières.

RomanceModifier

Avec le label J’ai lu pour Elle[4]

  • « Passion intense » : romance érotique.
  • « Crépuscule » : romance paranormale.
  • « Promesses » : romance contemporaine.
  • « Aventures et passions sensualité » : romance historique.
  • « Darklight » : romance d’urban fantasy.
  • « Romantic suspense » : romance à suspense.
  • « Best friend » : romances contemporaines dans lesquelles un animal joue les entremetteurs entre les héros.
  • « Darcy & Co » : romans historiques dans la lignée des œuvres de Jane Austen.

Bande-dessinéeModifier

  • J’ai lu-BD : créée en 1986, la collection sera arrêtée en 1996. En tout, 291 titres seront publiés et plus de six millions d’exemplaires seront vendus.

MangaModifier

  • Shūeisha : création en 1996 et arrêt en avril 2006[5].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier