Ouvrir le menu principal

Ivor Novello

auteur, compositeur et acteur gallois
(Redirigé depuis Ivor Novello (acteur))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Novello (homonymie) et Ivor Novello (homonymie).
Ivor Novello
Description de l'image Ivor Novello.jpg.
Nom de naissance David Ivor Davies
Naissance
Cardiff (pays de Galles)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 58 ans)
Londres (Angleterre)
Profession Acteur
Chanteur
Auteur
Compositeur
Films notables Les Cheveux d'or (1927)
Downhill (1927)
Meurtres (1932)

Ivor Novello, de son vrai nom David Ivor Davies, est un auteur, compositeur, chanteur et acteur britannique, né le à Cardiff (pays de Galles) et mort le à Londres (Angleterre).

Sommaire

BiographieModifier

Au théâtre, il compose des comédies musicales (souvent en collaboration avec le parolier Christopher Hassall), jouées à Londres de 1917 à 1951. Il est aussi l'auteur de plusieurs pièces, dont certaines sont données à Broadway entre 1923 et 1936, ainsi que des spectacles musicaux auxquels il collabore. De plus, il participe régulièrement à l'ensemble de ces productions, comme comédien et/ou chanteur.

Au cinéma, il débute comme acteur en 1919 dans L'Appel du sang, un film français muet de Louis Mercanton (sorti en 1920), avec lequel il tourne ensuite Miarka, la fille à l'ourse (1920), aux côtés de Réjane et Charles Vanel. Il jouera ensuite dans 21 autres films jusqu'en 1934. Parmi ses rôles les plus marquants, il tourne en 1927 deux films muets britanniques sous la direction d'Alfred Hitchcock : The Lodger – dont il tournera également en 1932 un remake parlant : The Lodger de Maurice Elvey – et Downhill. Son premier film américain est The White Rose (1923) de D. W. Griffith.

Plusieurs de ses œuvres seront adaptées au cinéma. Il est également scénariste (ou coscénariste) de trois films en 1932, dont Tarzan, l'homme singe, avec Johnny Weissmuller et Maureen O'Sullivan.

Bien qu'abonné aux rôles de « jeune premier romantique », Novello ne fait pas mystère de son homosexualité[1]. Il entretient avec l'acteur Robert Andrews une relation de 1917 à sa mort en 1951, survenue alors qu'ils jouent ensemble la comédie musicale King's Rhapsody à Londres[2]. Il fréquente d'autres artistes engagés comme Noël Coward, Clifton Webb, Somerset Maugham et Siegfried Sassoon, avec lequel il avait eu précédemment une liaison[3]. Durant la Seconde Guerre mondiale, Novello sera emprisonné durant un mois pour infraction au rationnement sur l'essence à la suite du vol de coupons d'essence par un de ses fans.[réf. nécessaire]

Ivor Novello meurt d'une crise cardiaque le 6 mars 1951 au Nº 11 d'Aldwych, proche du Strand, à Londres. Une plaque commémorative (blue plaque en Anglais) est apposé sur le bâtiment.

ThéâtreModifier

 
Maison natale d'Ivor Novello à Cardiff

Comme acteurModifier

Comme auteur / compositeurModifier

Sources : Théatre Collection, Internet Broadway Database

FilmographieModifier

AdaptationsModifier

Plusieurs pièces de Novello ont été adaptées au cinéma et à la télévision :

Sources : Internet Movie Database

HommagesModifier

Robert Altman lui rend hommage dans son film Gosford Park (2001), où il apparaît sous les traits de l'acteur Jeremy Northam qui interprète plusieurs compositions de Novello.

Une cérémonie de remise de prix récompensant depuis 1955 des paroliers et compositeurs britanniques porte son nom, les Ivor Novello Awards (« The Ivors »), ainsi qu'un théâtre londonien, depuis 2005, le Novello Theatre.

Notes et référencesModifier

  1. The GLBTQ Encyclopedia
  2. William Mann, « Just say Novello: Ivor Novello the matinee idol Jeremy Northam plays in Gosford Park, was a real star — and gay to boot », The Advocate, 2 avril 2002.
  3. (en) Jean Moorcroft Wilson, Siegfried Sassoon: The Making of a War Poet 1886-1918, Londres, Duckworth, , poche (ISBN 978-0-7156-2894-2)
  4. Coproduction germo-britannique tournée à Berlin.

Voir aussiModifier