Ivan Martos

sculpteur russe (1754-1835)

Ivan Petrovitch Martos (Ива́н Петро́вич Ма́ртос) (1754— 5 (17) avril 1835) est un sculpteur russe.

Ivan Martos
Image dans Infobox.
Portrait d'Ivan Martos par Alexander Varnek (1819)
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Иван МартосVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Formation
Lieux de travail
Enfants
Alexeï Ivanovich Martos (d)
Nikita Ivanovich Martos (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Œuvres principales

BiographieModifier

Ivan Martos naît en 1754 à Itchnia, petite ville du gouvernement de Poltava (aujourd'hui en Ukraine), dans une famille de petite noblesse ukrainienne. Il reçoit une bourse pour étudier à l'école de l'Académie impériale, alors qu'elle vient d'ouvrir en 1761 et que les cours démarrent en 1764. Il en sort en 1773 avec une petite médaille d'or. Il est envoyé ensuite pour un voyage d'étude en Italie, en qualité de pensionnaire de l'Académie impériale. Il travaille avec passion à Rome, dessinant d'après nature les œuvres des grands maîtres du passé et à l'atelier de Pompeo Batoni. Mengs lui fait travailler les antiques. Il retourne à Saint-Pétersbourg en 1779, où il est aussitôt nommé enseignant de sculpture à l'Académie impériale. En 1794, il devient professeur, en 1814, recteur, et enfin, en 1831, recteur honoraire du département des sculptures.

Les empereurs Paul Ier, Alexandre Ier[1] et Nicolas Ier lui passent constamment des commandes de statues monumentales. L'aristocratie lui commande des statues, ainsi que des monuments funéraires.

Ses œuvres les plus célèbres sont le monument dédié à Minine et Pojarski sur la place Rouge de Moscou, la statue du duc de Richelieu à Odessa et la statue d'Alexandre Ier à Taganrog.

Il meurt le à Saint-Pétersbourg, où il est inhumé au cimetière Saint-Lazare.

Quelques œuvresModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier