Ouvrir le menu principal

Ivan Alexeïevitch Vichnegradski
Illustration.
Ivan A. Vischenegradski,
ministre des Finances de la Russie impériale (~1890).
Fonctions
Ministre des Finances
Prédécesseur Nicolas Khristianovitch Bunge
Successeur Sergueï Witte
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Vychni Volotchek
Date de décès (à 63 ans)
Lieu de décès Saint-Pétersbourg
Nationalité Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Profession Professeur de sciences
Religion orthodoxe
Résidence Saint-Pétersbourg

Ivan Alexeïevitch Vichenegradski, (en langue russe : Иван Алексеевич Вышнеградский), né le 1er janvier 1832 à Vychni Volotchek, décédé le 6 avril 1895 à Saint-Pétersbourg, était un homme politique, un scientifique et un mécanicien russe. Il fut ministre des Finances du 1er janvier 1887 au 30 août 1892.

Sommaire

BiographieModifier

Issu d'une famille de prêtres, Ivan Alexeïevitch Vichenegradski étudia au séminaire théologique de Tver où il obtint son diplôme, il poursuivit ses études à l’Institut pédagogique de Saint-Pétersbourg.

Scientifique et mécanicienModifier

Plus tard, il enseigna les mathématiques et la mécanique dans diverses écoles militaires de l'ancienne capitale des tsars. Puis dans cette même ville il se vit confier le Département de la mécanique de l'Institut technologique, de 1875 à 1878, il dirigea ce même Institut.

Ses travaux entrepris dans la mécanique et la construction mécanique furent reconnus, ils lui apportèrent une certaine notoriété. Il rédigea également plusieurs ouvrages et manuels destinés également à la mécanique.

Ivan Alexeïeitch Vischnegradsky se distingua également dans la gestion d'entreprises par actions. Grâce à ses talents d'administrateur, il se bâtit une grande fortune : celle-ci s'élevait en 1886 à près d'un million de roubles.

Carrière politiqueModifier

En 1884, il fut nommé membre du Conseil de l'Instruction publique. En 1886, Vichnegradski entra au Conseil d'État. Le 1er janvier 1887, Alexandre III de Russie le nomma ministre des Finances.

Durant les années pendant lesquelles il occupa ce poste, Vichnegradski entreprit de nombreuses réformes : afin de diminuer le déficit budgétaire de l'Empire, il continua la politique de son prédécesseur. Pour ce faire, il permit au gouvernement de participer plus activement aux taux concernant le transport par trains du réseau ferroviaire privé. Pour équilibrer le budget de l'Empire, il nationalisa les chemins de fer réalisant de faibles bénéfices, il apporta un ferme soutien à la production et mit en place un programme de réforme monétaire. Il encouragea l'exportation des produits céréaliers mais mit un frein à l'importation, il releva les taux concernant les transports par voies ferrées, les impôts indirects subirent une augmentation, par ces différentes entreprises en matière fiscale il réussit à équilibrer le budget de la Russie impériale. Il fit stocker une importante réserve d'or, il renforça le rouble-papier et mit en place certaines dispositions pour la mise en circulation de l'or.

L'opinion publique le considère comme le principal coupable de la famine russe de 1891-1892, car cela est une conséquence de sa politique d'élévation des impôts indirects, forçant les paysans à vendre leurs céréales pour l'exportation.

Le 30 août 1892, malade, Ivan Alexeïevitch Vichnegradski présenta sa démission à Alexandre III de Russie, le tsar l'accepta.

Décès et inhumationModifier

Ivan Alexeïevitch Vichenegradski décéda le 6 avril 1895 à Saint-Pétersbourg, il fut inhumé en l'église du Monastère Alexandre-Nevski à Saint-Pétersbourg.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :