Ouvrir le menu principal

Issou

commune française du département des Yvelines

Issou
Issou
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Limay
Intercommunalité Grand Paris Seine et Oise
Maire
Mandat
Martine Chevalier
2014-2020
Code postal 78440
Code commune 78314
Démographie
Gentilé Issoussois
Population
municipale
4 142 hab. (2016 en diminution de 9,01 % par rapport à 2011)
Densité 863 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 59′ 24″ nord, 1° 47′ 37″ est
Altitude Min. 17 m
Max. 127 m
Superficie 4,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Issou

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Issou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Issou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Issou

Issou est une commune du département des Yvelines, dans la région Île-de-France, en France, située à 6 km à l'est de Mantes-la-Jolie.

La commune d'Issou fait partie du Parc naturel régional du Vexin français.

Ses habitants sont appelés les Issoussois.

Sommaire

Toponymie

Icok et Icou en 1190[1].

« Villa Sociacum in Pago Vulcassino », métairie en pays du Vexin[2].

Le nom d'Issou pourrait dériver d'un terme gaulois, uxellos (lieu élevé)[3].

En 2016, la ville a été médiatisée suite à de nombreux détournements sur Internet, se moquant d'une vidéo où un acteur espagnol, El Risitas, s'adressait à « Jésus », qu'il prononçait « Issou ». Le site de la mairie a ainsi été piraté, ainsi que les sites de certains commerces par des internautes qui y ajoutaient la photo de l'acteur espagnol[4].

Géographie

 
Position d'Issou dans les Yvelines.

Située dans le nord du département des Yvelines, sur la rive droite de la Seine, Issou est une commune largement urbanisée. Elle est limitrophe de Guitrancourt au nord-ouest, de Porcheville au sud-ouest, de Gargenville à l'est. Au sud, elle est séparée par la Seine de Mézières-sur-Seine.

La commune est desservie par la route départementale qui relie Meulan à Limay et par la voie ferrée Paris-Saint-Lazare-Mantes-la-Jolie via Conflans-Sainte-Honorine (gare d'Issou - Porcheville).

Héraldique

Les armes d'Issou se blasonnent ainsi :

De sable à un alambic d'or au foyer de gueules, à la champagne d'azur chargé d'un poisson contre-nageant d'argent, une burèle ondée aussi d'argent brochant sur la partition.

Histoire

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2016, la commune comptait 4 142 habitants[Note 1], en diminution de 9,01 % par rapport à 2011 (Yvelines : +1,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
481419432426412406384390375
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
360340321289289277280287295
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
280259289345375460478505643
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
8141 0701 1901 6972 4633 3824 2684 4754 262
2016 - - - - - - - -
4 142--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,6 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 28,2 %, 15 à 29 ans = 19 %, 30 à 44 ans = 24,4 %, 45 à 59 ans = 19,6 %, plus de 60 ans = 8,7 %) ;
  • 49,4 % de femmes (0 à 14 ans = 27,2 %, 15 à 29 ans = 18,1 %, 30 à 44 ans = 27 %, 45 à 59 ans = 18,4 %, plus de 60 ans = 9,3 %).
Pyramide des âges à Issou en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90  ans ou +
0,2 
1,5 
75 à 89 ans
2,2 
7,1 
60 à 74 ans
6,9 
19,6 
45 à 59 ans
18,4 
24,4 
30 à 44 ans
27,0 
19,0 
15 à 29 ans
18,1 
28,2 
0 à 14 ans
27,2 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Politique et administration

Les maires d'Issou

Liste des maires successifs[11]
Période Identité Étiquette Qualité
1791 1792 Bessin    
1792 1794 Jean Mellon Girard    
1800 1801 Jasques Moutier    
1801 ... Jacques Charles Langlois    
1808 1830 Martin    
1830 1831 Brochant    
1831 1846 Jean-Louis Moutier    
1846 1848 Louis-Jacques Moutier    
1848 1855 Ambroise Berthaux    
1855 1878 Robert Levillain    
1878 1884 Jacques Désiré Berthaux    
1884 1892 Vicomte de Jean    
1892 1896 Michel Voyer    
1896 1897 Jacques Berthaux    
1897 1900 Arsène Thénault    
1900 1904 Michel Voyer    
1904 1905 Arsène Thénault    
1905 1908 Henri Édouard de Jean    
1908 1942 Ferdinand Famy    
1942 1942 Édouard Normand   adjoint (faisant fonction de maire)
1942 1953 François Le Bon    
mai 1953 mars 1971 Jacques Lambert    
mars 1971 juin 1995 Gabriel Lucas PCF  
juin 1995 mars 2001 Claude Brunet PCF  
mars 2001 En cours Martine Chevalier[12] DVG Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Instances administratives et judiciaires

La commune d'Issou appartient au canton de Limay et est rattachée à la communauté urbaine GPS&O depuis le 1er Janvier 2016.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la huitième circonscription des Yvelines, circonscription mi-rurale, mi-urbaine du nord-ouest des Yvelines centrée autour de la ville de Mantes-la-Jolie, dont le député est Michel Vialay (LR).

Sur le plan judiciaire, Issou fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[13],[14].

Culture locale et patrimoine

Patrimoine architectural

 
Église Saint-Martin.
 
Le château.
  • Château d'Issou : construction rénovée en 1903 dans le style du XVIIIe siècle. Après l'acquisition de la famille Chaperon à la famille du vicomte De Jean (contrairement à la légende locale il n'a pas été offert en cadeau de mariage), il a subi de nombreuses mutations successives. Le duc de Bouillon l'a acquise en 1750, il recevait la marquise de Pompadour qui selon la légende a laissé sa devise sur le pigeonnier rond : « Horace Non Numero Nisi Serenas ». Le château proprement dit date d'environ 1399 il n'en reste quasiment rien, sinon une tour carrée, vestige de l'ancien manoir féodal datant du XVIe siècle et un colombier rond qui ont été rénovés à la fin des années 1990 par l'association C.H.A.M (Chantiers Histoire et Architecture Médiévales)[15].
Le parc du château, classé par le département des Yvelines (inscrit depuis 1974) s'étend sur onze hectares. Le château est à l'abandon en raison du manque de moyens financiers.
Le film Camille Claudel y a été tourné en partie en 1987 puis plus récemment Le Pacte des loups, et également de nombreux courts métrages avec notamment Yves Pennay.
Durant la Seconde Guerre mondiale, le château fut réquisitionné par les troupes allemandes. Le vaste parc fut entre autres occupé par les véhicules de type Goliath de la Wehrmacht ; ceux-ci, produits de 1942 à 1944, servaient principalement à détruire des chars ou des réserves de munitions[réf. nécessaire].

Personnalités liées à la commune

Économie

Revenus de la population et fiscalité

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 43 086 €[16].

Emploi

Entreprises et commerces

Galerie

Polémique

Au cours de l'été 2016, la ville a été victime d'actes de vandalisme (canulars, affichages sauvages...) à cause de son nom. En effet, celui-ci ressemble à la prononciation que l'humoriste et acteur espagnol El Risitas a pu avoir du prénom du présentateur Jesús Quintero, dans une célèbre vidéo[17] dans laquelle il raconte un incident s'étant déroulé lorsqu'il travaillait comme plongeur[18],[19].

Voir aussi

Bibliographie

  • Jean Sagnol, Issou : La mémoire d'un village, Mairie d'Issou, , 274 p.

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  2. Claude Guizard, Lexique toponymique de l’arrondissement de Mantes-la-Jolie, page 20.
  3. Jacques Tréton, Histoire de Montainville, page 25
  4. « Issou, petite ville devenue star du web malgré elle », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Évolution et structure de la population à Issou en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  10. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  11. Jean Sagnol, Issou : La mémoire d'un village, Mairie d'Issou, , p. 116 (liste jusqu'en 1971).
  12. « Issou », Union des maires des Yvelines (consulté le 18 avril 2011).
  13. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  14. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  15. Château d'Issou
  16. « Indicateurs de structure et de distribution des revenus en 2010 | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 22 avril 2017)
  17. Petoboy, « Risitas et les paelleras - Vidéo originale sous-titrée en français », (consulté le 22 mai 2017)
  18. http://lagazette-yvelines.fr/2016/10/19/issou-forum-jeuxvideo-18-25-harcele-mairie-yvelines/BpOy7ycKB7Mx-XIG6uA
  19. http://www.leparisien.fr/issou-78440/issou-petite-ville-devenue-star-du-web-malgre-elle-24-10-2016-6247290.php