Iseltwald

commune suisse

Iseltwald
Iseltwald
Vue du village d'Iseltwald
Blason de Iseltwald
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Arrondissement administratif Interlaken-Oberhasli
NPA 3807
N° OFS 0582
Démographie
Population
permanente
438 hab. (31 décembre 2018)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 00″ nord, 7° 58′ 00″ est
Altitude 566 m
Superficie 21,85 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Iseltwald
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Iseltwald
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Iseltwald
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Iseltwald
Liens
Site web www.iseltwald.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Iseltwald est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif d'Interlaken-Oberhasli.

Photo aérienne par Walter Mittelholzer (1926)

TourismeModifier

Le château de Seeburg: sur la presqu’île de Seeburg se trouvait l’hôtel Belvédère. un marchand bernois nommé Gottfried Siegrist acheta le bâtiment et le fit démonter et reconstruire à l’entrée du village. Il a alors construit l’édifice actuel vers 1907.

La petite île pittoresque dite Schnäggeninseli s'élève à faible distance du rivage.

Patrimoine bâtiModifier

  • Seeburg, en position pittoresque à l'extrémité de la presqu'île, cette grande villa remarquablement ornée dans le style des châteaux français de style Renaissance, a été élevée en 1907 par J. Kellenberg et réaménagée intérieurement en 1927. Par sa situation et son décor, elle évoque les châteaux de Schadau (Thoune) et Hünegg (Hilterfingen)[3].
  • Hôtel de l'Ours (Bucht n° 29) (1908)[3].
  • Église protestante 1937-1939, par les architectes Urfer et Stähli[3].

RouteModifier

Sortie de l'Autoroute A8.

RéférencesModifier

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. a b et c Kunstführer durch die Schweiz : Basel-Landschaft, Basel-Stadt, Bern, Solothurn, vol. 3, Berne, Gesellschaft für schweizerische Kunstgeschichte, , 916 p. (ISBN 3-906131-97-1), p. 500.

Sur les autres projets Wikimedia :