Ouvrir le menu principal

Isabelle de Beauvau

Isabelle de Beauvau
Titre de noblesse
Comtesse
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Famille
Père
Conjoint
Enfants
François de Bourbon-Vendôme
Jeanne de Bourbon
Renée de Bourbon (d)
Louis de La Roche-sur-Yon
Charlotte of Bourbon-Vendome (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Isabelle de Beauvau ou Isabeau de Beauvau (vers 1436–1475) est une femme noble française, de la famille de Beauvau, dame de Champigny et de la Roche-sur-Yon, comtesse de Vendôme par son mariage. Elle est la trisaïeule du roi de France Henri IV (c'est à ce titre que la famille de Beauvau a obtenu le titre de cousin du Roi, réservé aux rares familles ayant une alliance avec la Maison de France, par Louis XIV, puis officiellement par Louis XV en 1739[1],[2]) et de Catherine de Médicis.

Famille et descendanceModifier

Isabelle est le seul enfant du mariage du comte Louis de Beauvau (1409-1492)[3],[4] et de sa première épouse, Marguerite de Chambley, de noblesse lorraine[5].

Elle a occupé une place importante à la cour de René d'Anjou[5] ; son nom apparaît ainsi avec celui de sa mère et celui de Yolande d'Anjou dans un recueil manuscrit de poèmes d'Alain Chartier offert à Marie de Clèves [6].

Isabelle épouse le 9 novembre 1454 à Angers le comte Jean VIII de Bourbon-Vendôme. Le couple a eu huit enfants :

Isabelle meurt en donnant naissance à sa dernière fille. Elle est enterrée dans la collégiale Saint-George de Vendôme, nécropole des Bourbon Vendôme, aujourd'hui disparue.

RéférencesModifier

  1. Guy Antonetti, « Les princes étrangers », dans État et société en France aux XVIIe et XVIIIe siècles. Mélanges offerts à Yves Durand, Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2000, p. 57 Lire en ligne.
  2. Bougler, « Les écussons angevins au musée de Versailles. Beauvau », dans Revue de l'Anjou, 1853, p. 45-64 Lire en ligne.
  3. Pierre Méchineau, Louis de Beauvau (sénéchal d'Anjou, 1409-1462), Maulévrier, Hérault, 1984, 171 p. (ISBN 2-903851-05-0).
  4. Laurent Bidet 2000.
  5. a et b Gabriel Bianciotto, Le roman de Troyle, Rouen, Publications de l'Université de Rouen, 1994, p. 212-215 Lire en ligne.
  6. Pierre Champion, « Un "liber amicorum" du XVe siècle : notice d'un manuscrit d'Alain Chartier ayant appartenu à Marie de Clèves, femme de Charles d'Orléans (Bibl. Nat., ms. français, 20026) », dans Revue des bibliothèques, vol. XX, 1910, p. 320-336.

BibliographieModifier

  • Jean-Claude Pasquier, Le Château de Vendôme, [détail des éditions]
  • Laurent Bidet, « La noblesse et les princes d'Anjou. La famille de Beauvau », dans La noblesse dans les territoires angevins à la fin du Moyen Âge, École française de Rome, 2000, p. 1000-1027.