Ouvrir le menu principal

Isabelle Vengerova

pianiste russe puis américaine
Isabelle Vengerova
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Mère
Pauline Wengeroff (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Semyon Vengerov (en)
Zinaida Vengerova (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Instrument

Isabelle Vengerova (en russe : Ізабэла Венгерава ; MinskNew York, ) est une pianiste et professeur de musique biélorusse, naturalisée américaine.

Sommaire

BiographieModifier

Elle est née Izabella Afanasyevna Vengerova, à Minsk. Son frère aîné, Semyon Vengerov, est un éminent historien de la littérature. Elle étudie le piano au Conservatoire de Vienne avec Josef Dachs et en cours privés avec Theodor Leschetizky. Ensuite, elle se rend à Saint-Pétersbourg, pour y étudier avec Anna Esipova. De 1906 à 1920, elle enseigne au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, et effectue des tournées à travers l'URSS et l'Europe de l'Ouest de 1920 à 1923, lorsqu'elle décide de s'installer aux États-Unis. À Saint-Pétersbourg en 1910, elle « grave » trois pièces en des rouleaux pour piano mécanique Welte-Mignon[1].

En 1924, elle est nommée professeur à l'Institut Curtis de Philadelphie et en 1933 à la faculté de musique du Mannes College, et enseigne dans les deux institutions, jusqu'à sa mort à New York, en 1956. Elle fait ses débuts avec l'Orchestre symphonique de Detroit dès 1925[2],[1]. Vengerova était connue pour sa laborieuse attention aux détails et pour sa perspicacité psychologique, apte à révéler le meilleur de chaque élève. Elle niait suivre une méthode particulière, mais ses étudiants les plus doués réussissaient un phrasé expressif et un ton brillant, en maintenant les doigts dans les touches pour réussir un legato évanescent et en touchant profondément dans les touches en utilisant le poids de l'avant-bras et en maintenant un poignet souple pour réussir une sonorité cantabile, pleine, mais sans aristas, en contrôlant le ton par les positions plus ou moins hautes du poignet.

Parmi ses élèves figurent Ralph Berkowitz, Samuel Barber, Leonard Bernstein, Lukas Foss, Anthony di Bonaventura, Gary Graffman, Abbey Simon, Gilbert Kalish, Leon Whitesell, Jacob Lateiner, Julien Musafia, Leonard Pennario, Menahem Pressler, Lilian Kallir, Dimitri Tiomkin et Stanley Babin.

Elle est la tante maternelle et première professeure de Nicolas Slonimsky.

BibliographieModifier

  • Reginald R Gerig, Famous Pianists and their Technique (Washington, 1974)
  • Gary Graffman, I Really should be Practicing (New York, 1981) (OCLC 753201660)
  • Robert D Schick, The Vengerova System of Piano Playing] (University Park, PA, 1982)[3] (OCLC 8284347)
  • Joseph Rezits, Beloved Tyranna: the Legend and Legacy of Isabelle Vengerova (Bloomington, IN, 1995) (OCLC 936041443)

Notes et référencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Isabelle Vengerova » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b Smith, Charles D, et Richard J. Howe. The Welte-Mignon: Its Music and Musicians. Vestal, N.Y: Published by Vestal Press for the Automatic Musical Instrument Collectors' Association, 1994, p. 484. (ISBN 9781879511170).
  2. Schick, Robert D, and Isabelle Vengerova. The Vengerova System of Piano Playing. University Park: Pennsylvania State University Press, 1982, p. 2. (ISBN 9780271035475).
  3. (en) « The Vengerova System of Piano Playing », sur psu.edu

Liens externesModifier