Isaac Alvarez

Isaac Alvarez né le 26 juillet 1930 à Alexandrie et mort le 3 novembre 2020 à Aubenas[1] est un mime, acteur, chorégraphe et metteur en scène français.

Isaac Alvarez
Image dans Infobox.
Au Théâtre du Moulinage.
Biographie
Naissance
Décès
(à 90 ans)
Aubenas, France
Nationalité
Activité

De sa rencontre avec Jacques Lecoq naît l'école du théâtre du mouvement à Paris en 1956. Il crée son théâtre école du geste en 1980, le Théâtre du Moulinage, à Lussas en Ardèche, lieu de création où nombre d'amateurs et de professionnels suivent son enseignement artistique.

Son écriture théâtrale poétique singulière est lié au mouvement de la Danse-théâtre, s'est nourrie de la commedia dell’arte, la grammaire du corps d'Étienne Decroux, ses recherches avec Jacques Lecoq et son étude des gestuelles, des danses d'Orient et d'Asie.

BiographieModifier

Adolescent, Isaac Alvarez traverse l'épreuve de la captivité en camps d'internement. À son retour, après une brève expérience dans un kibboutz, il commence ce qui va devenir une aventure théâtrale originale en suivant l'enseignement de Charles Dullin et d'Etienne Decroux. La rencontre avec Jacques Lecoq au début des années cinquante est fertile en créations théâtrales et développements pédagogiques. Ils créent ensemble l'école du théâtre du mouvement en 1956 qui deviendra l'école internationale de théâtre Jacques Lecoq[2].

Il joue au théâtre, au cinéma et à la télévision où il incarne notamment Belphégor, le personnage masqué de la série télévisée de Claude Barma avec Juliette Gréco.

Il réalise en 1965 la mise en scène chorégraphique du Siège de Numance de Miguel de Cervantes pour Jean-Louis Barrault[3]. Claude Sarraute écrira « l'impression de noblesse, de grandeur qui se dégage de cette mise en scène digne des plus belles nuits d'Avignon, a arraché de longs murmures d'admiration »[4].

Isaac Alvarez parcourt ensuite la France pour enseigner avec les « Comédiens-mimes de Paris »[5]. En 1968, il commence un périple qui le conduit en Asie, au Japon, en Inde, en Thaïlande. Inspiré par leurs gestuelles, leurs danses, son enseignement et ses créations à venir puiseront à ces sources. À son retour il reprend son enseignement et va diriger de grands stages notamment dans le sud de la France dont ceux qui restent mémorables dans les arènes de Nîmes auxquels plus de cent stagiaires participent. Philippe Decouflé suit son enseignement, « Alvarez faisait partie d’une génération qui avait renouvelé l’art du mime, son enseignement était extraordinaire[6] ».

En 1980, il fonde le Théâtre du Moulinage[7], théâtre et école du geste, à Lussas en Ardèche, un espace de création, d’enseignement pour amateurs et professionnels de toutes nationalités. Il donne ses créations au Théâtre du Moulinage et en tournées itinérantes avec sa troupe à, Venise, Avignon, Paris, Séville, Prague, Budapest...

Le Théâtre du Moulinage ferme ses portes en 2008. Isaac Alvarez continuera un temps son enseignement notamment au Teatro Instabile d'Aoste[8] en Italie.

ThéâtreModifier

CréationsModifier

  • Vie à Pablo Neruda[9], 1978
  • Mémoire en blanc
  • Le Rire et l'Oubli
  • Sacerdoce pour un caoutchouc
  • Les Chevaliers du naufrage
  • Au candélabre des pas perdus[10]
  • Passeport pour l'éphémère, 1989
  • À bâtons rompus, 1990.

ComédienModifier

Mise en scèneModifier

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Michel Fillion, « Avis de décès », Mediapart,‎ (lire en ligne)
  2. http://www.ecole-jacqueslecoq.com/fr/les-enseignants_fr-000003.html
  3. « BnF Catalogue général », Bibliothèque nationale de France (consulté le ).
  4. Le Monde, « " Numance " », Le Monde,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  5. Annonce des Comédiens-mimes de Paris, Revue EP&S, no 132, mars-avril 1975.
  6. Catherine Vincent, « Philippe Decouflé : “Ma rencontre avec la danse s’est faite dans les boîtes de nuit” », Le Monde, 10 décembre 2017.
  7. http://www.irts-pacacorse.com/content/pdf/485
  8. http://www.teatroinstabile-aosta.net/ teatroinstabile-aosta]
  9. « BnF Catalogue général », sur Bnf.fr, (consulté le ).
  10. http://theatredelacommune.com/pdf/rp_woyzeck.pdf
  11. http://actes-sud.fr/recherche_rapide?keys=Cahiers+Anrat+no+10+-+Jacques+Lecoq%2C+Le+corps+po%C3%A9tique+un&type=All
  12. « Les bâtisseurs d'empire - Spectacle - 1959 », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  13. « Hamlet / Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le ).
  14. vincent parot, « Affiches de Théâtre - Le Monstre Turquin de Carlo GOZZI - Théâtre de l'Atelier 1964 », sur regietheatrale.com (consulté le ).
  15. « Les Bâtisseurs d'empire / Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le ).
  16. « Numance - Spectacle - 1965 », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  17. « Protée / Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le ).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Philippe Avron, Anne Delbée, Alain Gautré, Maurice Lever, sous la direction de Jacques Lecoq, Le Théâtre du geste : mimes et acteurs, éditions Bordas, 1987 (ISBN 2-04-016323-9).
  • Jacques Lecoq, Jean-Gabriel Carasso et Jean-Claude Lallias, Le Corps poétique : Un enseignement de la création théâtral, Cahiers théâtre éducation, édition de l'ANRAT et Actes Sud-Papiers, 1998 (ISBN 978-2-7427-0454-5).

Liens externesModifier