Irulan

(Redirigé depuis Irulan Corrino)

Princesse Irulan
Personnage de fiction apparaissant dans
Dune.

Emblème de la Maison Corrino(Lion d’Or)
Emblème de la Maison Corrino
(Lion d’Or)

Nom original Princess Irulan
Alias Irulan Corrino
Naissance sur la planète Kaitan
Décès sur la panète Arrakis
Sexe Femme
Espèce Humaine
Cheveux Blonds
Yeux Verts
Activité Épouse consort de l’Empereur Paul Atréides, adepte du Bene Gesserit, écrivain
Caractéristique Aptitudes physiques et sensorielles améliorées
Adresse Sur Arrakis, anciennement sur Kaitan
Famille Shaddam IV Corrino (père), Anirul (mère), Chalice, Wensicia, Josifa, Rugi (sœurs), Farad'n Corrino (neveu), Paul Atréides (époux), Leto Atréides II (beau-fils), Ghanima Atréides (belle-fille)
Affiliation Maison Corrino, Bene Gesserit
Entourage Gaius Helen Mohiam (mentor, ancien allié)

Créé par Frank Herbert
Interprété par Virginia Madsen (film, 1984)
Julie Cox (mini-série, 2000)
Films Dune (1984)
Romans Dune
Le Messie de Dune
Les Enfants de Dune
Séries Dune (2000)
Les Enfants de Dune (2000)
Première apparition Dune
Dernière apparition Les Enfants de Dune

La princesse Irulan (« Princess Irulan » en VO) est un personnage de fiction issu du cycle de Dune de l'écrivain Frank Herbert.

Biographie du personnageModifier

Dans DuneModifier

Dans Dune, la princesse Irulan est la fille aînée du 81e Empereur Padishah de l’Imperium, Shaddam IV de la Maison Corrino, et de l'adepte Bene Gesserit de rang caché Anirul. La princesse Irulan reçoit l'instruction et le conditionnement des sœurs du Bene Gesserit, devenant l'une d'entre elles.

Dans le roman, Frank Herbert la décrit comme une femme splendide, « grande, blonde, d'une beauté fragile » et aux yeux verts. Néanmoins, « en dépit de sa beauté, la Princesse était marquée d’une tare. Sous cette enveloppe de chair sexuellement attirante, vivait un être retors, plaintif, qui se souciait plus de mots que d’actions. Irulan, cependant, demeurait une Bene Gesserit, et les Sœurs avaient en réserve certaines techniques qui leur permettaient de s'assurer que les plus faibles vecteurs de l’Ordre seraient en mesure de remplir leurs fonctions. »[1].

Elle est connue pour avoir ses talents d’écrivain (ou du moins des « prétentions littéraires », comme le dira avec perfidie dame Jessica), relatant l’histoire de cet univers dans plusieurs ouvrages.

Après de la victoire de Paul Atréides (Muad-Dib) contre les forces conjointes de son père et du baron Vladimir Harkonnen, au cous de la « révolte d'Arrakis », Irulan se voit forcée d'épouser Paul, lui donnant ainsi accès au trône du Lion de l'Imperium. Le mariage ayant des raisons uniquement politiques, Paul la délaisse au profit de Chani, sa concubine fremen.

Dans Le Messie de Dune et Les Enfants de DuneModifier

Dans Le Messie de Dune, lassée d'être une épouse de second rang et ambitionnant une progéniture royale, Irulan conspire (avec la Révérende Mère Gaius Helen Mohiam, le tleiaxu Scytale et le navigateur de la Guilde Edric) contre son époux l’empereur Paul Atréides et tente d'empêcher la concubine de Paul, Chani, d'avoir des enfants. Après l'exil de Paul dans le désert, car devenu aveugle lors d'un attentat raté de la conspiration, Irulan avoue ses crimes et renie son allégeance au Bene Guesserit.

Dans Les Enfants de Dune, elle décide de s’occuper, aux côtés de Stilgar, de l'éducation des enfants jumeaux de Paul, Leto et Ghanima, tout en siégeant au conseil impérial dirigé par la régente Alia Atréides, sœur de Paul. Mais, quand Allia, possédée par l'Abomination, devient une menace pour les enfants, Irulan fuit avec eux dans le désert profond, suivant Stilgar et sa tribu du Sietch Tabr dans la rébellion face à Allia.

Lors d'un instant de colère, Ghanima la surnomme « Irulan la Ruine » pour lui causer délibérément de la peine.

Œuvres attribuées à IrulanModifier

Des extraits des œuvres de fiction suivantes, écrites par Irulan, apparaissent sous forme d'épigraphes dans Dune, ainsi que (dans une moindre mesure) d'autres romans de la série (en version originale) :

  • A Child's History of Muad'Dib
  • Analysis: The Arakeen Crisis
  • Arrakis Awakening
  • Collected Legends of Arrakis
  • Collected Sayings of Muad'Dib
  • Conversations with Muad'Dib
  • Count Fenring: A Profile
  • Dictionary of Muad'Dib
  • The Humanity of Muad'Dib
  • In My Father's House
  • Lecture to the Arrakeen War College
  • The Lens of Time
  • Lessons of the Great Revolt
  • Manual of Muad'Dib
  • Muad'Dib: Conversations
  • Muad'Dib, Family Commentaries
  • Muad'Dib, The Man
  • Muad'Dib: The Ninety-Nine Wonders of the Universe
  • Muad'Dib: The Religious Issues
  • Paul of Dune
  • Private Reflections on Muad'Dib
  • Songs of Muad'Dib
  • The Wisdom of Muad'Dib
  • Words of Muad'Dib

Autour du personnageModifier

« Irulan » est l'anagramme du nom de sa mère, Anirul.

Adaptation dans d'autres médiasModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

  • Dans la mini-série Dune (2000), Irulan est interprétée par l'actrice Julie Cox[3].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Princess Irulan » (voir la liste des auteurs).
  1. Frank Herbert (trad. Michel Demuth), Le Messie de Dune [« Dune Messiah »], Robert Laffont, , 315 p. (ISBN 2-266-00865-X), p. 83
  2. (en) « Virginia Madsen », sur IMDb.com (consulté le 6 mars 2019).
  3. (en) « Julie Cox (I) », sur IMDb (consulté le 6 mars 2019).