Irene Genna

actrice grecque puis italienne
Irene Genna
Description de cette image, également commentée ci-après
Irene Genna dans le film L'esclave du péché (Schiava del peccato) en 1954
Naissance
Athènes, Attique, Grèce
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Décès (à 55 ans)
Rome, Latium, Italie
Profession Actrice

Irene Genna, née le à Athènes dans la périphérie d'Attique en Grèce et morte le à Rome dans la région du Latium en Italie, est une actrice d'origine grecque naturalisée italienne.

BiographieModifier

Irene Genna naît à Athènes en 1931 d'un père italien et d'une mère grecque. Elle grandit en Grèce ou elle fait ses études secondaires, avant de suivre sa famille en Italie. Elle fréquente le Teatro dell'Opera di Roma et suit des cours d'arts dramatiques auprès de l'actrice italienne Teresa Franchini.

Elle fait ses débuts dans la comédie I due orfanelli de Mario Mattoli en 1947. En 1949, elle obtient un rôle de premier plan dans le drame È primavera... de Renato Castellani, deuxième opus de la trilogie du réalisateur consacrée aux gens de condition modeste dans l'Italie d'après-guerre. Elle joue ensuite le rôle de la femme de Carlo Ninchi dans le film La Porteuse de pain (La portatrice di pane) de Maurice Cloche. En 1952, elle interprète le premier rôle du mélodrame Virginité (Verginità), le premier film de Leonardo De Mitri.

En 1953, elle tourne dans le biopic de Raffaello Matarazzo consacré au compositeur italien Giuseppe Verdi. En 1955, elle joue le rôle de Rosine, la comtesse Almaviva dans le drame Figaro, il barbiere di Siviglia de Camillo Mastrocinque inspiré par la pièce Le Barbier de Séville de Beaumarchais et par l'opéra Il barbiere di Siviglia de Gioachino Rossini et Cesare Sterbini.

En 1957, elle se marie à l'acteur italien Amedeo Nazzari avec qui elle a une fille, l'actrice Evelina Nazzari (it), qui naît en 1958. Irene Genna met alors fin à sa carrière. Elle décède à Rome en 1986 à l'âge de 55 ans.

FilmographieModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

Séries téléviséesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (it) Roberto Poppi et Enrico Lancia, Le attrici, Rome, Gremesse, (ISBN 88-8440-214-X), p. 157.

Liens externesModifier