Iraía

établissement humain en Grèce

Iraía (en grec moderne : Ηραία) est une ancienne commune d’Arcadie, située aux confins du Péloponnèse, en Grèce. Par l’effet de la réforme administrative de 2011, dite Plan Kallikratis, la commune a été supprimée et fait partie désormais du dème de Gortynie[1]. Comprenant autrefois 27 villages, et ayant pour chef-lieu Paloumpa, cette ancienne commune compte, selon le recensement de 2001, 3063 habitants et est constituée des localités suivantes : Agios Ioannis, Arachova, Chrysochori, Kakouraiika, Kokkinorrachi, Kokkoras, Liodora, Loutra Iraias, Lykourésis, Lyssaréa, Ochthia, Paloumpa, Psari, Pyrris, Raftis, Sarakini et Servos.

Iraia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Périphérie
Dème
Coordonnées
Dimos Iraias.png
Fonctionnement
Statut
Histoire
Origine du nom
Heraia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

La commune avait été nommée d’après l’antique cité d'Héraia. Dans le livre VII de son Périégèse, consacré à l’Arcadie, le géographe Pausanias donne une description des anciennes cités florissantes de Héraia et de Mélainéai et des édifices qui s’y trouvaient. Des fouilles effectuées près de la localité de Lyssaréa ont mis au jour des vestiges de bâtiments, des mosaïques, ainsi que des pièces de monnaie en or et en argent.

Personnalité originaire de la communeModifier

Le cinéaste grec et français Konstantínos Gavrás (Κωνσταντίνος Γαβράς), dit Costa-Gavras, est né à Loutra-Iraias le .

Notes et référencesModifier

  1. Loi Kallikratis Ministère grec de l'Intérieur.