Le système de l'iqtâ, institué dans l'empire musulman à partir du IXe siècle, est une concession du kharâdj (impôt foncier) d’un district, à des officiers du calife, à charge pour eux de payer les soldes de leurs troupes.