Ipomoea ser. Batatas

série de plantes

Ipomoea ser. Batatas (Ipomoea subg. Eriospermum sect. Eriospermum ser. Batatas) est un taxon infragénérique rattaché au genre Ipomoea, famille des Convolvulaceae, qui regroupe 14 espèces de plantes originaire (sauf une) d'Amérique tropicale, dont une est cultivée : Ipomoea batatas, la patate douce, et 13 autres comprennent des plantes sauvages apparentées. C'est l'une des neuf séries qui composent la section Ipomoea sect. Eriospermum (qui comprend en outre une soixantaine d'espèces non rattachées à une série)[2].

Certains auteurs considèrent qu'il s'agit d'un complexe d'espèces constituant le pool génique de la patate douce. L'intérêt porté à ce groupe d'espèces tient d'une part à la compréhension de l'évolution et de la domestication de la patate douce et d'autre part à la recherche de ressources génétiques utiles pour améliorer les cultivars de patate douce.

Caractéristiques généralesModifier

Les espèces de la série Batatas sont des plantes herbacées annuelles ou vivaces, autogames ou allogames, qui forment une série polyploïde allant de 2n = 30 à 20 = 90 chromosomes. Toutes les espèces ont des fleurs en forme d'entonnoir, de couleur blanche ou violacée à lavande, des sépales cartacés à subcoriacés, et des graines ellipsoïdes à rondes, glabres ou faiblement pubescentes[3].

Liste des espècesModifier

Selon Robert O. M. Mwanga et al., Sweetpotato (Ipomoea Batatas L.) (Genetic Improvement of Tropical Crops)[4].

Espèces Ploïdie Origine Nombre d'accessions dans
la banque de gènes du CIP
Ipomoea batatas 6x, 4x pantropicale 4616
Ipomoea cordatotriloba 2x, 4x Amérique tropicale 100
Ipomoea cynanchifolia 2x Amérique du Sud 3
Ipomoea grandifolia 2x Amérique du Sud 123
Ipomoea lacunosa 2x États-Unis 5
Ipomoea ×leucantha 2x Amérique du Nord (États-Unis, Mexique) 13
Ipomoea littoralis 2x Madagascar, Asie tropicale, Australie, Pacifique -
Ipomoea ramosissima 2x Amérique tropicale 32
Ipomoea splendor-sylvae 2x Amérique tropicale 6
Ipomoea tabascana 4x Mexique (Tabasco) 1
Ipomoea tenuissima 2x Amérique tropicale -
Ipomoea tiliacea 4x Amérique tropicale 54
Ipomoea trifida 2x, 4x, 6x Amérique tropicale 183
Ipomoea triloba 2x Amérique tropicale 60

DistributionModifier

La distribution des espèces sauvages de la série Batatas s'étend dans le continent américain, depuis le centre des États-Unis jusqu'au nord de l’Argentine, y compris les Caraïbes. Une espèce fait exception, il s'agit d’Ipomoea littoralis, espèce de l'Ancien Monde, originaire des zones côtières de Madagascar, d'Asie du Sud et du Sud-Est, d'Australie (Queensland) et des îles du Pacifique[5].

La richesse en espèces est maximum dans le centre du Mexique, en Amérique centrale et dans le nord de la région andine, ainsi que dans le sud-est des États-Unis. Jusqu'à neuf espèces ont des aires de répartition qui se chevauchent au Mexique de l'État de Veracruz à la péninsule du Yucatán. Le Mexique et l'Amérique centrale sont l'un des centres de diversité primaire de la patate douce cultivée. Le nord-ouest de l'Amérique du Sud présente aussi un degré de richesse en espèces parentes de la patate douce plus réduit mais encore notable. C'est dans ce secteur, au Pérou, qu'ont été retrouvés des vestiges archéologiques de patates douces cultivées datant de 8000 ans avant J.-C., qui comptent parmi les plus anciens événements de domestication enregistrés en Amérique[5].

GalerieModifier

Relations avec la patate douceModifier

Sur la base de travaux d'analyse de cytogénétique moléculaire, Ipomoea trifida est considérée comme le plus proche parent d’Ipomoea batatas et pourrait en être le précurseur. Ipomoea tabascana est considérée comme étant étroitement apparentée à Ipomoea trifida et à Ipomoea batatas, mais serait un hybride interspécifique plutôt qu'un progéniteur de ces deux espèces[6].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Ipomoea ser. Batatas (Choisy) D.F.Austin, Taxon 45(1): 13 (1996): (1996) », sur International Plant Names Index (consulté le ).
  2. « Genus: Ipomoea L. subg. Eriospermum sect. Eriospermum », GRIN (consulté le ).
  3. (en) Austin, Daniel F., « The Ipomoea Batatas Complex-I. Taxonomy », Bulletin of the Torrey Botanical Club, vol. 105, no 2,‎ , p. 114–129 (www.jstor.org/stable/2484429).
  4. (en) Robert O. M. Mwanga, Maria I. Andrade, Edward E Carey, Jan Low, Craig Yencho, W. J. Grüneberg, « Sweetpotato (Ipomoea Batatas L.) », dans Hugo Campos, Peter Caligari, Genetic Improvement of Tropical Crops, Springer, (ISBN 978-3319598178, DOI org/10.1007/, lire en ligne), p. 181-218.
  5. a et b (en) Colin K.Khoury et al., « Distributions, ex-situ conservation priorities, and genetic resource potential of crop wild relatives of sweetpotato [Ipomoea batatas (L.) Lam.,I. series Batatas] », Frontiers in Plant Science, vol. 6, no 251,‎ (lire en ligne).
  6. (en) Saranya Srisuwan, Darasinh Sihachakr & Sonja Siljak-Yakovlev, « The origin and evolution of sweet potato (Ipomoea batatas Lam.) and its wild relatives through the cytogenetic approaches », Plant Science, vol. 171,‎ , p. 424-433 (DOI 10.1016/j.plantsci.2006.05.007, lire en ligne).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :