Ouvrir le menu principal
Logo de l'International des Feux Loto-Québec

L'international des feux Loto-Québec est un événement montréalais au cours duquel s'affrontent plusieurs firmes pyrotechniques venues de partout à travers le monde. Lancés au parc d'attractions La Ronde à Montréal, les feux d'artifice sont visibles de plusieurs endroits, notamment aux abords du fleuve Saint-Laurent, du Vieux-Port ou du pont Jacques-Cartier. À sa création en 1985, l'événement inaugurait la saison du parc d'attractions, en mai et au début de juin. Progressivement, l'événement a été déplacé vers la haute saison touristique. Il a habituellement lieu de la fin-juin au début du mois d'août, les samedis et mercredis, et le spectacle débute vers 22 h[1].

Sommaire

HistoriqueModifier

Le Concours international d'art pyrotechnique de Montréal a vu le jour en 1985 à La Ronde, le plus grand parc d'attractions du Québec créé dans le cadre de l'Exposition universelle de 1967. Le succès ne se fait pas attendre; les soirs de feux d'artifices, plus de 5,7 millions de personnes se déplacent pour cette grande première. Après un tel succès, les organisateurs décident de répéter le concours l'année suivante. Depuis, ce festival revient chaque été pour le plus grand bonheur des amateurs de la grande région montréalaise et les touristes de toutes provenances.

Au début, le concours présente deux types de spectacles; les feux traditionnels sans musique et les feux pyromusicaux où l'explosion des pièces pyrotechniques est soigneusement synchronisée à une trame musicale. Depuis 1987, tous les feux présentés à La Ronde sont de type pyromusical.

Le concours s'est peu à peu taillé une place au sommet de l'industrie de la pyrotechnie et les meilleures firmes du monde visent maintenant Montréal pour atteindre la plus haute distinction dans leur domaine. Pendant les 33 années du concours, les spectateurs ont pu applaudir des représentants de 27 pays d'Amérique du Nord, du Sud, d'Europe, d'Asie, d'Afrique et d'Océanie. En tout, 94 firmes ont participé à la compétition et elles ont lancé un total de 297 feux d'artifice d'une durée minimale prévue de 30 minutes (en plus de deux feux courts lors des remises de prix en 2009 et 2010), dont 254 feux en compétition (un ou deux feux hors-concours étant présentés chaque année).

Les JupiterModifier

Les trophées qui sont remis chaque année aux gagnants se nomment les Jupiter. Trois gagnants sont décernés et reçoivent les Jupiter d'or, d'argent et de bronze. En 2004, un seul Jupiter a été exceptionnellement remis, le Jupiter platine. Les Jupiter sont devenus des symboles prestigieux au sein de l'industrie pyrotechnique, une marque de reconnaissance inégalée pour les lauréats. La référence du trophée provient de la mythologie romaine dans laquelle Jupiter apparaît comme le dieu du ciel, de la lumière diurne et des éléments tels que la foudre ou le tonnerre.

Les critères d'évaluationModifier

Les critères d'évaluation sont les suivants:

Pièces pyrotechniques : la diversité et la qualité des pièces ainsi que la diversité et la richesse des couleurs

Synchronisation : la précision de la simultanéité entre la musique, les effets sonores et les éléments d'artifice

Bande sonore : les enchaînements et le choix musical

Conception technique : l'utilisation de l'espace, la densité des produits et la constance à savoir la qualité du feu soutenue tout au long

Conception pyromusicale : la musique en lien avec la quantité et le choix des pièces pyrotechniques, l'originalité et la dynamique rythmique de la prestation pyromusicale

Art pyromusicalModifier

La synchronisation pyromusicale est un art qui se maîtrise avec l'expérience. Les firmes qui participent au concours possèdent les compétences requises pour se distinguer au sommet de l'art pyromusical. Les artificiers qui imaginent des feux pyromusicaux de 30 minutes ne sont pas de simples artificiers, ils sont des concepteurs artistiques.

Les feux présentés à Montréal font souvent l'objet d'un synopsis de départ à partir duquel le concepteur choisit sa musique. Le choix musical détermine le rythme et le sens que l'artiste veut donner à son feu. L'étape cruciale consiste ensuite à sélectionner les pièces pyrotechniques en fonction de leurs caractéristiques esthétique et technique. Il ne suffit pas de retenir une bombe dorée ou une chandelle romaine, il importe de tenir compte des secondes ou fractions de seconde entre la mise à feu d'une pièce et son déploiement. Développer un plan de tir de 30 minutes nécessite ainsi des heures et des heures de travail.

Liste des pays représentés par les récipiendaires depuis la fondation de la compétitionModifier

Année Jupiter d'or Jupiter d'argent Jupiter de bronze Autres prix
1985   France (P) et   Japon (C)   Italie (P) et   États-Unis (C) *   Espagne (mention honorable)
1986   Espagne (P) et   Chine (C)   France (P) et   États-Unis (C) *
1987   États-Unis   Allemagne   Espagne   Allemagne (Jupiter musical)
1988   Espagne   Allemagne   États-Unis   États-Unis (Jupiter musical)
1989   Allemagne   États-Unis   Espagne et   Canada
1990   France   Espagne   Suisse
1991   États-Unis   Pays-Bas   Suisse   États-Unis (Jupiter musical)
1992   Chine   États-Unis   Espagne   Chine (bande sonore)
1993   Espagne   Chine   France   Angleterre (Jupiter spécial)
1994   États-Unis   Australie   Japon   États-Unis (thème imposé)
1995   Pays-Bas   France   Italie
1996   États-Unis   Espagne   Allemagne
1997   Italie   Allemagne   Autriche   Canada (Jupiter spécial - multimédia)
1998   États-Unis   Italie   Espagne
1999   États-Unis   Canada   Espagne
2000   Allemagne   Espagne   Australie
2001   Espagne   Australie   Taipei chinois
2002   France   Portugal   Canada
2003   Canada   Australie   Hong Kong
2004 ** ** **   Allemagne (Jupiter platine)

  Chine et   France (finalistes)

2005   Argentine   États-Unis   Canada
2006   États-Unis   France   Australie
2007   Angleterre   Allemagne   États-Unis
2008   États-Unis   Australie   Chine
2009   Canada   Chine   États-Unis   Canada (bande sonore)
2010   Canada   Suède   France
2011   Italie   France   Australie   Australie (bande sonore)
2012   États-Unis   Portugal   Italie   France (bande sonore)
2013   Italie   Croatie   Espagne   Italie (bande sonore)
2014   Canada   Australie   France   France (bande sonore)
2015   Angleterre   France   Hong Kong   Hong Kong (bande sonore)
2016   Espagne   Suède   Suisse   Chili (bande sonore)
2017   Angleterre   France   Portugal   Allemagne (bande sonore)

* Non décerné. En 1985 et 1986, des Jupiter d'or et d'argent sont remis dans les catégories «feux pyromusicaux» (P) et «feux classiques» (C).

** Non décernés. En 2004, la compétition réunit des concurrents ayant tous remportés un Jupiter d'or au cours des années précédentes; le prix en jeu est un Jupiter platine, décerné à l'un des trois finalistes.

Notes et référencesModifier

  1. « L'International des Feux Loto-Québec », sur Parc Jean-Drapeau (consulté le 14 mars 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :