Ouvrir le menu principal

L'Inter-Syndicat National des Internes ou ISNI est en France le principal syndicat représentatif des internes en médecine à l'échelon national, revendiquant 19 000 membres sur les 30.000 internes en France.

StructureModifier

L'ISNI est un inter-syndicat. À ce titre, ce sont les internats des villes (les bureaux d'internats ou syndicats de ville) qui adhèrent à l'ISNI, et pas les internes directement. Ainsi, l'Assemblée Générale de l'ISNI représente 28 internats des 28 villes avec CHU en France, à travers la voix des présidents d'internats, ou de leur(s) représentant(s).

Les villes que fédère l'ISNI sont les suivantes : Amiens[1], Angers[2], Antilles-Guyane[3], Besançon[4], Bordeaux[5], Brest[6], Caen[7], Clermont-Ferrand[8], Dijon[9], Grenoble[10], Lille[11], Limoges[12], Lyon[13], Marseille[14], Montpellier[15], Nancy[16], Nantes[17], Nice[18], Océan Indien, Paris[19], Poitiers[20], Reims[21], Rennes[22], Rouen[23], Saint- Étienne[24], Strasbourg[25], Toulouse[26], et Tours[27].

Les membres du Bureau de l'ISNI sont élus par les membres de l'Assemblée Générale, une fois par an.

Composition du bureau 2018-2019[28]
  • Président : Antoine REYDELLET, interne de médecine du travail à Lyon
  • Premier Vice-président : Isabelle RIOM, interne de médecine générale à Paris
  • Secrétaire général : Sylvain GAUTIER, interne de Santé Publique à Paris
  • Trésorier : Chérifa CHEURFA, interne de d’anestheise-réanimation à Rouen
  • Vice-président, Prévention des Risques Psychosociaux : Romain SAYOUS, interne de psychiatrie à Lyon
  • Vice-président, Enseignement supérieur et Recherche : Mathilde BESSON, interne en Santé publique à Marseille
  • Vice-présidente, Politiques de Santé : Bastien LONGUET, interne en Médecine physique et de réadaptation à Besançon
  • Vice-président, Insertion Professionnelle : Abdellah HEDJOUDJE, interne en hépato-gastro-entérologie à Besançon
  • Vice-présidente, Relations internationales : Audrey FONTAINE, interne de psychiatrie à Lille

Les assemblées générales de l'ISNI ont lieu un week-end toutes les 6 semaines. Il y a donc en moyenne 7 assemblées générales par an.

OrganisationModifier

Le travail de l'ISNI se fait selon 6 grands pôles principaux.

Pôle formationModifier

La réflexion et le travail de fond sur la formation initiale des internes en médecine occupent une place importante à l’ISNI. En voici quelques exemples :

  • réflexion sur la démographie médicale, sujet d’actualité largement débattu : Les besoins de santé publique sont à prendre en compte avec responsabilité mais toujours dans l’intérêt des internes. L’ISNI travaille en collaboration avec et au sein de l’ONDPS[29] pour définir au mieux les besoins des internes ;
  • maquette de formation enseignement théorique : La collaboration avec les ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche mais aussi celui de la Santé permet de réfléchir à une grande réforme de l’internat et du post-internat (maquettes de formation, enseignement théorique et pratique) par l’intermédiaire de la CNIPI (Commission nationale de l’internat et du post-internat) mais aussi de la CPNES (Commission pédagogique nationale des études de santé) ;
  • évaluation des formations en troisième cycle des études médicales : cette évaluation est en cours de réalisation et sous l’égide de l’AERES ;
  • financement et organisation des choix de stage, des stages hors subdivision — dits « interCHU » — et des années recherches en collaboration avec la DGOS[30] ;
  • réflexion sur l’évolution de l'internat et du post-internat, et d’une démarche proactive et militante à court terme, pour assurer un post-internat de qualité à l’ensemble des internes qui en ont besoin pour terminer leur formation.

Pour remplir ces missions, l'ISNI siège dans de nombreuses commissions, dont certaines sont citées ci-dessus. Et ceci afin de proposer les avancées et améliorations nécessaires pour le statut des internes, tout en s’adaptant à l’évolution de la société. La Conférence des doyens, participe également activement à ces réflexions.

La mission de ce pôle est donc de préserver, faire augmenter le nombre de postes d'hospitalo-universitaires, obtenir une bonne répartition des internes par spécialité et subdivision, réformer les maquettes de formation, mettre en place au niveau national un système d'évaluation de l'organisation de la formation en troisième cycle dans chaque spécialité et faculté, accompagner et défendre les droits des internes.

Pôle hospitalierModifier

Plusieurs pistes de travail animent le bureau de l’ISNI et son assemblée générale :

  1. la valorisation du métier de médecin à l'hôpital public et la communication sur les offres d'emplois ;
  2. la mise en place de nouveaux contrats hospitaliers pour les médecins ;
  3. la valorisation de l'Interne sur son terrain de stage que ce soit à l'hôpital public ou en stage extra-hospitalier ;
  4. l’amélioration du statut de l’interne et la reconnaissance du travail effectué, sur le plan salarial et extra salarial.

Pour remplir ces missions, l'ISNI est en contact privilégié avec de nombreux interlocuteurs afin de défendre les intérêts des internes, et pour proposer des avancées et améliorations :

Pôle libéralModifier

  1. Défense de la liberté d'installation qui est un des fondements de l’exercice médical ;
  2. amélioration et diversification de la rémunération des médecins libéraux ;
  3. valorisation du métier de médecin dans les cliniques privées ;
  4. formation initiale : ouverture de terrains de stages d'internes dans le libéral et les cliniques privées, de postes d'assistants à temps partagé dans le libéral et les cliniques privées

Pour remplir ces missions, l'ISNI est présent dans les instances suivantes :

  • participation aux négociations conventionnelles ;
  • relations étroites avec les structures de soins publiques, comme avec les grands groupes de cliniques français ;
  • conférence des doyens de médecine pour les stages en libéral ;
  • commission nationale de l'internat et du post-internat pour la séniorisation du cursus ;
  • ministère de la Santé et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ;
  • syndicats de médecins libéraux.

Pôle affaires internesModifier

Le pôle Affaires interne organise et assure la gestion interne de l’ISNI, il garantit le fonctionnement démocratique de la structure.

Pôle communicationModifier

Il s’articule autour de plusieurs axes :

  1. le Magazine H[31], reçu directement par chaque interne dans son service hospitalier ou à domicile. Six numéros par an, qui comportent un ou plusieurs dossiers thématiques sur les sujets d'actualité ;
  2. le Guide des villes et des spécialités : ouvrage remis à jour annuellement, permet au étudiants en sixième année de faire leur choix de discipline et de spécialité mais aussi le choix de leur ville d’internat avec toutes les clefs en mains ;
  3. le site de l'ISNI[32] : pivot de la communication de l’ISNI, a pris une nouvelle apparence, et permet une communication rapide et efficace du national et local et vice versa, mais aussi de manière transversale d’une ville à une autre ;
  4. Forum de discussion et mailings listes des Internes en médecine permettent une large discussion autour des projets communs ;
  5. sur les réseaux sociaux, l'ISNI est présent sur Facebook[33] et Twitter ;
  6. l'Université de Rentrée de l'ISNI se déroule en général fin octobre/début novembre et constitue un temps fort de l'InterSyndicat
  7. guide et tutoriels : Guide de l'Interne, du président d'Internat, de l'installation et de la prise de fonction en permanence et au plus près des internes ;
  8. applications : lancée en février 2014, l'application iPhone permet d'avoir accès à toutes les informations et services de l'ISNI. La version Android sortira prochainement ;

Pôle partenariatsModifier

L'ISNI s’associe à des partenaires dans l'intérêt de son réseau.

Ces partenariats sont décidés en assemblée générale. Il est proposé aux internats et aux internes, un ou plusieurs partenaires dont l'ISNI se porte garant pour la qualité des services et produits proposés. L'objectif de l'ISNI et des internats est de potentialiser la force de représentativité de son réseau pour discuter des meilleures offres pour les internes. L'ISNI rassemble les volontés et les besoins des internes, par la voix de leur internat membre, pour trouver le partenaire le plus enclin à répondre à leurs demandes. La force de l'ISNI est sa capacité de diffusion d'informations à tous les internes de France.

Autres missionsModifier

  • Relation avec le CNOM[34] (conseil national de l'Ordre des médecins) ;
  • relations avec la presse ;
  • relations avec les associations nationales de spécialité ;
  • relation avec le EJD-PWG[35] (Permanent Working Group of European Juniors Doctors, Fédération Européenne, regroupant les syndicats nationaux de jeunes médecins les plus représentatifs de chaque pays de l’UE).

ActualitésModifier

Après les mobilisations de l'automne 2012, l'ISNI a obtenu de nombreuses avancées pour les internes et notamment la revalorisation de la prime de sujétion[36], le doublement des années-recherche[37] ainsi que la mise en place d'un groupe de travail ministériel sur les conditions de travail des internes.

Présidents précédentsModifier

2017-2018 Jean-Baptiste Bonnet

2016-2017 Olivier Le Pennetier

2015-2016 Baptiste Boukebous

2014-2015 Mickael Benzaqui puis Mélanie Marquet

2013-2014 Emmanuel Loeb

2012-2013 Emmanuel Loeb

2011-2012 François Petitpierre

2010-2011 Jean Christophe Faivre

2009-2010 Gregory Murcier

2008-2009 Benoît Elleboode

2007-2008 Benoît Elleboode

Notes et référencesModifier