Intaka Tech Worlds View Challenge

compétition de cyclisme
Intaka Tech Worlds View Challenge
Description de l'image WorldsView Login-IntakaTech 2008.JPG.
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 2008
Disparition 2008
Éditions 1
Type / Format série de courses d'un jour
Lieu(x) Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
KwaZulu-Natal

L'Intaka Tech Worlds View Challenge est une série de cinq courses cyclistes disputées dans le KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud. Il est organisé par Treble Entertainment, en collaboration avec la fédération sud-africaine de cyclisme et la ville de Pietermaritzburg, capitale du KwaZulu-Natal.

Intaka Tech est le principal sponsor de la course. Il s'agit d'une société sud-africaine de purification d'eau[1].

La première édition de l'Intaka Tech Worlds View Challenge a été disputée en février 2008. Les cinq épreuves font partie de l'UCI Africa Tour en catégorie 1.1. L'Africa Tour, créé en 2005, n'avait jusqu'alors jamais compté d'épreuve de cette catégorie. Deux équipes ProTour (Liquigas et Team Milram) et une équipe continentale professionnelle (Barloworld) y ont participé. Liquigas et Barloworld ont remporté les cinq courses, avec Manuel Quinziato et Leonardo Bertagnolli pour la première et Robert Hunter pour la seconde.

En 2009, l'épreuve est annulée. Depuis, elle n'a plus été organisée.

PalmarèsModifier

Année Épreuve Parcours Vainqueur Deuxième Troisième
2008 1 Richmond-Camperdown   Manuel Quinziato   Andriy Grivko   Nicholas White
2008 2 Thornville-Polyshorts Non attribué[2].   Andriy Grivko   David George
2008 3 New Hanover-Wartburg   Robert Hunter   Björn Schröder   Christoff van Heerden
2008 4 Camperdown-Thornville   Robert Hunter   Christoff van Heerden   Juan Van Heerden
2008 5 Edendale-Taylors Holt-Cedera   Manuel Quinziato   Peter Velits   Christian Pfannberger

Notes et référencesModifier

  1. (en) Site officiel d'Intaka Tech
  2. Initialement vainqueur, l'Italien Leonardo Bertagnolli a été déclassé en 2014 de tous ses résultats obtenus entre 2003 et 2011. Si certains sites ont réattribué les places vacantes, l'UCI n'a cependant pas officiellement indiqué que c'était le cas. (Voir liste des sanctions).

Liens externesModifier