Ouvrir le menu principal

Institution Saint-Jean
Généralités
Création avril 1854
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 50° 22′ 10″ nord, 3° 05′ 11″ est
Adresse 246 rue Saint Jean
59506 Cedex Douai
Site internet http://www.stjean-douai.eu
Cadre éducatif
Directeur Christophe Georges (depuis septembre 2017)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Point carte.svg
Un des nombreux bâtiments de l'Institution
Entrée principale de l'Institution

L'Institution Saint-Jean, située à Douai, est un établissement d'enseignement privé sous contrat d’association avec l'État. Il accueille 2 000 élèves de la maternelle aux classes préparatoires (Bac +2).

Sommaire

HistoriqueModifier

L'Institution Saint-Jean a été créée en 1854 lors de l'installation d'un collège diocésain dans la rue Saint-Jean à Douai. Les bâtiments de l'Institution sont utilisés comme hôpital militaire par l'armée allemande de 1914 à 1918. L'Institution fut bombardée et détruite en 1940 et 1944. La reconstruction a pris fin en 1958.

En 1960, l'institution signe ses premiers contrats d'association avec l'État. Les effectifs vont augmenter pendant les années 1960. La mixité du CP à la terminale sera progressivement instaurée de 1965 à 1988, de pair avec la sécularisation du personnel enseignant. Des classes maternelles sont créées en 1985, ainsi qu'une classe préparatoire ECE en voie économique en 1988, et une ECS en voie scientifique en 2001.

Le lycée se classe 7e sur 99 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 117e au niveau national[1]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[2].

En septembre 2017, l'institution a inauguré trois nouveaux bâtiments (un gymnase, un amphithéâtre, et un internat) pour un coût de 5.7 millions d'euros[3].

ControversesModifier

En 2004, l'Institution a été condamnée pour le licenciement abusif d'un animateur ayant consulté des images pornographiques et pédophiles sur les ordinateurs de l'école. Il a été reproché à l'Institution d'avoir notifié le licenciement alors qu'elle était au courant des agissements de l'animateur depuis plusieurs années[4]. La même année, l'institution a fait condamner pour excès de pouvoir le Ministère de l'Intérieur qui s'était opposé de manière illégale à l'ouverture de ses classes préparatoires[5].

En 2005, un enseignant de français-latin de 59 ans de l'Institution Saint-Jean a été condamné à 3 ans de prison pour agressions sexuelles sur mineurs[6].

En 2007, un enseignant de classes primaires de 58 ans a été condamné à 3 ans de prison pour agressions sexuelles sur mineurs[7].

La même année, un autre professeur de l'école, Christian Vasseur, ex-enseignant de chant à l'école, est condamné à 17 ans de prison pour des viols sur mineurs dans le Pas-de-Calais[8]. La nouvelle de cette condamnation provoque le suicide d'un ancien élève de 34 ans, qui avait pris le soin d’envoyer un courrier de dénonciation au procureur avant de mettre fin à ses jours. Ce courrier provoque l'ouverture d'une nouvelle instruction judiciaire en 2013[9] et aboutit en 2014 à la condamnation de Christian Vasseur à de la prison ferme et à 10 000  de dommages et intérêts pour avoir agressé sexuellement deux élèves de l'Institution Saint-Jean[10]. La direction de l'école Saint-Jean, mise au courant dès 1986 des agissements pédophiles de l'enseignant, refusera de transmettre l'information à la police. L'enseignant sera alors muté dans un établissement à Béthune où il agressera à nouveau des élèves mineurs[11].

En 2009, un audit signale « une gestion financière hasardeuse » de l'école par Christophe Cadet, ex-directeur adjoint des classes de prépas licencié le [12].

En 2011, le licenciement du directeur des classes préparatoires génère un mouvement de protestation de la part des étudiants[13], ainsi que des parents des étudiants[14].

En 2013, le conseiller principal d'éducation et diacre du collège a été détenu pendant 36 heures en garde-à-vue après avoir tenu des propos tendancieux à un élève de 15 ans et pour détention d'images pédo-pornographiques[15]. Le 9 avril 2014, il a été condamné à un an de prison, intégralement assorti du sursis, avec mise à l’épreuve de trois ans et obligation de soin et de travail[16].

La CPGEModifier

Les CPGE commerce ont été créées en 1988 par Christophe Cadet, ancien professeur d'Histoire-géographie à Saint-Jean. Elles préparent au concours d'entrée des écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP, EM Lyon, EDHEC, Audencia, etc.).

La plupart des élèves de première année (autour de 200) logent en internat, avec surveillant. Pour la deuxième année (autour de 250 élèves), les étudiants sont regroupés par groupes autonomes de 5 à 20 élèves dans des maisons et appartements dans la ville, à proximité du lycée. Le lycée possédait également bon nombre de contacts avec des propriétaires particuliers qui louent à beaucoup d'étudiants des colocations, notamment des élèves cubes.

En 2010 et 2011, les classes préparatoires de l'Institution Saint Jean ont été classées premières de France par les magazines Challenges et L'Étudiant, tant en ECS qu'en ECE, ce qui constitue une première pour un établissement de province en prépa commerciale[17].

En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école*
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
ECE [18] 21 / 92 élèves 23 % 45 % 13e
sur 105
  8
ECS [19] 31 / 80 élèves 39 % 57 % 14e
sur 95
  4
Source : Classement 2015 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2014).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. Par exemple, en filière ECE et ECS,
ce sont HEC, ESSEC, et l'ESCP ; en khâgne, ce sont l'ENSAE, l'ENC, les 3 ENS, et 5 écoles de commerce.

La musique à Saint-JeanModifier

L'Institution possède depuis plus de 100 ans[réf. nécessaire] une chorale d'élèves, les Petits Chanteurs de Saint-Jean, affiliée à la Fédération Française des Pueri Cantores, ainsi qu'une chorale d'adultes composée d'enseignants, personnels, parents d'élèves et anciens élèves. Le chef de chœur de la chorale, Christian Vasseur, a été condamné en 2014 à de la prison ferme pour avoir agressé sexuellement deux des choristes et élèves de l'Institution[10].

La chorale Les Amis de Tous les Enfants du Monde a été créée en 1985 à Saint-Jean par un enseignant de l'école primaire. La plupart des enfants de ce groupe ont été pendant longtemps des élèves de CM1, CM2, 6e et 5e de l'établissement. Aujourd'hui, la moitié des chanteurs sont élèves à Saint-Jean et l'autre moitié vient de l'extérieur.[réf. nécessaire]

Galerie d'imagesModifier

Anciens élèvesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Classement Départemental et National des lycées français
  2. Méthodologie du classement national des lycées français
  3. « Une série d’inaugurations à Saint-Jean », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 15 août 2018)
  4. Cour d'appel de Douai, 23 février 2007, 05/03468, (lire en ligne)
  5. Cour d'appel administrative de Douai, 1er avril 2004, 06/01895, Juricaf.org
  6. Oliver Aballain, Un prof pédophile condamné à Douai, 20 minutes, 4 mars 2006
  7. Cour d'appel de Douai, 9 février 2007, 06/01895, Legimobile.fr
  8. Douai : un ancien prof de Saint-Jean poursuivi pour agression sexuelle, La Voix du Nord, 27 juillet 2013.
  9. Une mère réclame un procès pour son fils décédé, L'Obs du Douaisis, 25 juillet 20013.
  10. a et b Douai : l’ancien prof de Saint-Jean reconnu coupable d’agressions sexuelles, La Voix du Nord
  11. Douai : l’ancien enseignant de Saint-Jean avait agressé sexuellement deux choristes, La Voix du Nord
  12. En 2009, un audit signalait « une gestion financière hasardeuse » des Prépas Saint-Jean, La Voix du Nord, 20 décembre 2011
  13. D'anciens élèves des prépas Saint-Jean mobilisés pour défendre leur « maître », La Voix du Nord, 11 décembre 2011
  14. Douai : la fronde des parents d'élèves de « prépa » de l'institution Saint-Jean, La Voix du Nord, 17 décembre 2011
  15. Le CPE détenait-il des images pédo-pornographiques?, "Métro", 29 novembre 2013
  16. Douai : un CPE condamné pour consultation d’images pédopornographiques, "La Voix du Nord", 9 avril 2014
  17. Et si la province s'avérait meilleure que Paris
  18. Classement 2015 des prépas ECE
  19. Classement 2015 des prépas ECS
  20. « Victoire de Villepin », sur linkedin.com

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier