Ouvrir le menu principal

Institut polytechnique de Paris

futur groupe d'école d'ingénieurs en France
Ne doit pas être confondu avec Institut polytechnique Grand Paris.
Institut Polytechnique de Paris
Logo de l'Institut polytechnique de Paris.png
Histoire et statut
Fondation
Type
Forme juridique
Localisation
Pays
Chiffres-clés
Étudiants
6.901
Enseignants-chercheurs
1.131
Divers
Site web

L'institut polytechnique de Paris est un regroupement d'écoles supérieures parisiennes créé par décret du [1]. Il regroupe en tant qu'établissements-composantes :

Avec le statut d'établissement public expérimental, les établissements-composantes gardent leur personnalité morale.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le projet a été annoncé par Emmanuel Macron lors d'un discours à l'Université Paris-Saclay le [2]. Les écoles faisaient alors partie de l'Université Paris-Saclay, et elles s'en sont séparées. Cette scission a fait suite à de fortes dissensions survenues dans cet ensemble entre les universités et les écoles d'ingénieurs[3]. Prenant acte de ces blocages, le président a décidé que les écoles formeraient leur propre pôle scientifique, d'abord nommé NewUni, séparé de l'Université Paris-Saclay. Ces deux pôles doivent cohabiter l'un à côté de l'autre sur le plateau de Saclay.

Une mission a été confiée à Jean-Lou Chameau sur ce sujet en janvier 2018 par trois ministres ; le rapport a été remis par M. Chameau le 20 juin 2018 ; le statut envisagé est celui d’un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel dérogatoire, qui permettra aux établissements de conserver leur personnalité juridique[4].

L'intégration des écoles concernées en un nouvel ensemble plus grand et plus conforme au cycle universitaire, afin de les renforcer dans la concurrence internationale et mettre la France sur la scene mondiale des universités. Il est appelé à devenir un établissement de 10 000 étudiants, sélectif, délivrant les diplômes de licence, master et doctorat[5],[6]. HEC Paris s'est également allié au projet sans pour autant en devenir membre[7]. D'autres établissements d'enseignement supérieur ou de recherche pour l'ensemble de leurs activités ou au périmètre de certaines de leurs écoles ou organisme de formation peuvent devenir des établissements-composantes de l'Institut polytechnique de Paris. Leur candidature, devra être approuvée par le conseil d'administration de l'Institut polytechnique de Paris.

Après avoir eu comme nom temporaire « NewUni », le nom « Institut polytechnique de Paris » est choisi en février 2019[8]. Le siège de l'Institut est fixé à Palaiseau.

La première rentrée universitaire est celle de septembre 2019[9].

StatutsModifier

TutelleModifier

L'Institut polytechnique de Paris est placé sous la tutelle conjointe du ministre chargé de l'économie et du ministre de la défense. Le ministre chargé de l'enseignement supérieur et le ministre chargé de la recherche participent à la définition de la stratégie académique de l'Institut.

MissionsModifier

L'Institut polytechnique de Paris a pour missions l'élaboration collective d'un projet et d'une stratégie d'excellence partagés, ainsi que de la traduction de cette dernière en actions et programmes à mener dans une perspective pluriannuelle ; la mise en œuvre de ces actions et programmes ; la coordination de la formation et de la stratégie de recherche.

Moyens d'actionModifier

L'établissement public alloue des financements aux services ; il négocie, conclut et gère tout acte juridique avec des partenaires publics ou privés, français ou étrangers ; il finance ou contribue au financement de programmes ou projets de recherche menés par des écoles-membres ; il recrute ses personnels et les gère ; il octroie des aides financières aux étudiants.

GouvernanceModifier

L'Institut polytechnique de Paris est administré par un conseil d'administration, assisté par un conseil académique. Il est dirigé par le président de l'Institut polytechnique de Paris, qui préside le conseil d'administration, assisté d'un comité exécutif.

Outre le président le conseil d'administration comprend 27 membres : 7 représentants de l'Etat ; 2 représentants des collectivités territoriales : 9 personnalités qualifiées nommées par arrêtés conjoints du ministre chargé de l'économie et du ministre de la défense ; 9 représentants élus des personnels et usagers de l'Institut polytechnique de Paris et des écoles-membres ainsi que de leurs laboratoires ; 1 représentant des étudiants en formation d'ingénieurs ; 1 représentant des étudiants en formation doctorale.

Notes et référencesModifier

  1. Décret n° 2019-549 du 31 mai 2019 portant création de l'établissement public expérimental Institut polytechnique de Paris et approbation de ses statuts
  2. « Discours du président de la République, Emmanuel Macron, sur le campus de Saclay », sur www.elysee.fr, (consulté le 3 février 2018).
  3. Camille Stromboni, « L’université Paris-Saclay au point mort », sur Le Monde, (consulté le 3 février 2018)
  4. Voir sur enseignementsup-recherche.gouv.fr.
  5. Michel Bessière et Yves Charon, « Les missions du nouveau coordinateur de NewUni, quelques interrogations. », sur ESRI à la sauce BESCHA(mel), (consulté le 3 février 2018)
  6. Cécile Chevallier, « Palaiseau : « Polytechnique n’aspire pas à vivre seule » », sur Le Parisien, (consulté le 3 février 2018)
  7. Cécile Peltier, « Peter Todd : 'En nous alliant à NewUni, nous pourrons développer des liens plus intimement' », L'Etudiant,‎ (lire en ligne, consulté le 15 octobre 2018).
  8. « Institut Polytechnique de Paris, un nom et une marque pour une institution de rang mondial - École d'Ingénieurs : Télécom ParisTech », sur www.telecom-paristech.fr (consulté le 7 février 2019)
  9. Guillaume Lecompte-Boinet, « Comment fonctionnera l’Institut Polytechnique de Paris », sur usinenouvelle.com, Usine nouvelle, l'Usine campus,