Ouvrir le menu principal

Institut polytechnique de Paris

futur groupe d'école d'ingénieurs en France
Ne doit pas être confondu avec Institut polytechnique Grand Paris.
Fichier:Logo de l'Institut polytechnique de Paris.svg
Logo de l'Institut polytechnique de Paris dévoilé le jeudi 7 février 2019.

L'institut polytechnique de Paris est un regroupement d'écoles supérieures parisiennes : l'École polytechnique[1], l'ENSTA ParisTech[2], l'ENSAE ParisTech[3], Télécom ParisTech et Télécom SudParis[4]. Il doit intégrer ces écoles en un nouvel ensemble plus grand et plus conforme au cycle universitaire, afin de les renforcer dans la concurrence internationale. Il est appelé à devenir un établissement de 10 000 étudiants, sélectif, délivrant les diplômes de licence, master et doctorat[5],[6]. HEC Paris s'est également allié au projet sans pour autant en devenir membre[7].

HistoriqueModifier

Le projet a été annoncé par Emmanuel Macron lors d'un discours à l'Université Paris-Saclay le [8]. Les écoles faisaient alors partie de l'Université Paris-Saclay, et elles en sont séparées. Cette scission a fait suite à de fortes dissensions survenues dans cet ensemble entre les universités et les écoles d'ingénieurs[9]. Prenant acte de ces blocages, le président a décidé que les écoles formeraient leur propre pôle scientifique, NewUni, séparé de Paris-Saclay. Ces deux pôles doivent cohabiter l'un à côté de l'autre sur le plateau de Saclay.

Une mission a été confiée à Jean-Lou Chameau sur ce sujet en janvier 2018 par trois ministres ; le rapport a été remis par M. Chameau le 20 juin 2018 ; le statut envisagé est celui d’un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel dérogatoire, qui permettra aux établissements de conserver leur personnalité juridique[10].

Après avoir eu comme nom temporaire « NewUni », le nom « Institut polytechnique de Paris » est choisi en février 2019[11].

Notes et référencesModifier

  1. Service de presse de l'École polytechnique, « Le Conseil d’administration de l’École polytechnique approuve le projet « NewUni » », (consulté le 3 février 2018)
  2. Service de presse de l'ENSTA, « La participation de l’ENSTA ParisTech à la fondation de « NewUni » est approuvée », (consulté le 3 février 2018)
  3. Service de presse du GENES, « Le Conseil d'Administration du GENES - ENSAE ParisTech approuve à son tour le projet "NewUni" », sur GENES, (consulté le 3 février 2018)
  4. Service de presse de Télécom ParisTech, « Les conseils de Télécom ParisTech et Télécom SudParis approuvent les orientations du projet d'alliance «NewUni» », (consulté le 3 février 2018)
  5. Michel Bessière et Yves Charon, « Les missions du nouveau coordinateur de NewUni, quelques interrogations. », sur ESRI à la sauce BESCHA(mel), (consulté le 3 février 2018)
  6. Cécile Chevallier, « Palaiseau : « Polytechnique n’aspire pas à vivre seule » », sur Le Parisien, (consulté le 3 février 2018)
  7. Cécile Peltier, « Peter Todd : 'En nous alliant à NewUni, nous pourrons développer des liens plus intimement' », L'Etudiant,‎ (lire en ligne, consulté le 15 octobre 2018).
  8. « Discours du président de la République, Emmanuel Macron, sur le campus de Saclay », sur www.elysee.fr, (consulté le 3 février 2018).
  9. Camille Stromboni, « L’université Paris-Saclay au point mort », sur Le Monde, (consulté le 3 février 2018)
  10. Voir sur enseignementsup-recherche.gouv.fr.
  11. « Institut Polytechnique de Paris, un nom et une marque pour une institution de rang mondial - École d'Ingénieurs : Télécom ParisTech », sur www.telecom-paristech.fr (consulté le 7 février 2019)