Insecte social

Les insectes sociaux sont des insectes qui vivent et s'organisent en colonies et démontrent une intelligence collective leur permettant de retirer un bénéfice de leur instinct grégaire.

Les fourmis sont des animaux eusociaux.

On connaît des insectes sociaux parmi trois ordres différents : les hyménoptères (Hymenoptera), les blattoptères (Blattodea) et les coléoptères (Coleoptera).

InventaireModifier

Différents niveaux de socialitéModifier

EusocialitéModifier

Les insectes sociaux présentent en général une structure sociale d'un type particulier baptisée eusocialité qui se manifeste par une division du travail, la présence d'une caste stérile (ouvrières) et une absence de séparation franche entre les différentes générations.

Le fait que certains individus (« ouvrier » ou « ouvrière ») de la colonie ne se reproduisent pas s'explique par le fait que le bénéfice n'est pas donné à leur progéniture mais à celle d'individus qui leur sont étroitement apparentés.

Ils ne représentent que 2 % des espèces d'insectes mais à eux seuls la moitié de la biomasse des insectes[1].

SubsocialitéModifier

Quand la socialité se limitent à des soins coordonnés aux jeunes, on parle de subsocialité. Exemple : les passalidés (Passalidae), une famille de coléoptères (Coleoptera).

Notes et référencesModifier

  1. (en) Dénes Lörinczy, The Nature of Biological Systems as Revealed by Thermal Methods, Springer Science, , p. 250-283

Articles connexesModifier