Ouvrir le menu principal

Injection trans-lunaire

Dans ce schéma, l'injection trans-lunaire est située au point rouge.

L'injection trans-lunaire (ITL) (en anglais : Trans-lunar injection, TLI) est une manœuvre propulsive utilisée pour placer un vaisseau spatial sur une trajectoire qui le fera arriver à la Lune.

Les trajectoires de transfert lunaires typiques se rapprochent des transferts de Hohmann, bien que des transferts à basse énergie aient également été utilisés dans certains cas, comme avec la sonde Hiten. Pour des missions de courte durée sans perturbations significatives provenant de sources extérieures au système Terre-Lune, un transfert rapide de Hohmann est généralement plus pratique.

Un vaisseau spatial effectue une injection trans-lunaire pour commencer un transfert lunaire à partir d'une orbite de stationnement circulaire basse autour de la Terre. L'allumage du moteur augmente la vitesse de l'engin spatial, en changeant son orbite d'une orbite basse terrestre circulaire à une orbite très excentrique. Alors que l'engin spatial commence à tourner sur l'arc de transfert lunaire, sa trajectoire se rapproche d'une orbite elliptique autour de la Terre avec un apogée proche du rayon de l'orbite de la Lune. L'allumage de moteur est dimensionnée et chronométrée pour cibler précisément la Lune lorsqu'elle tourne autour de la Terre. Tout cela est chronométrée de sorte que le vaisseau spatial s'approche de l'apogée à l'approche de la Lune. Finalement, le vaisseau spatial entre dans la sphère d'influence de la Lune, faisant un swing lunaire hyperbolique.

Voir aussiModifier