Inge Dreisig

chanteuse danoise
Inge Dreisig
Inge Dreisig.jpg
Biographie
Naissance
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
Tessiture

Inge Dreisig est une soprano d’origine danoise.

BiographieModifier

Inge Dreisig commence ses études musicales dans son pays natal. Elle les poursuit en France où elle réside depuis 1982. Issue du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, elle obtient en 1990 les prix de chant et de musique de chambre ainsi que le diplôme d’art lyrique. Cette même année elle est lauréate du Concours international de chant de Toulouse (prix de la SACEM).

Elle se perfectionne à l’École d’Art lyrique de l'Opéra de Paris et se produit en récital au Studio-Bastille dans le cadre de l’émission « voix nouvelles » diffusée sur Radio classique. À l’Amphithéâtre-Bastille elle participe à un programme consacré à Darius Milhaud avec l’ensemble Fa sous la direction de Dominique Mayer. Rapidement, elle débute sur la scène de l'Opéra Bastille dans les rôles de Barbarina (Les Noces de Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart), Papagena (La Flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart), die Schleppträgerin (« la porteuse de traîne » dans Elektra de Richard Strauss) ainsi que la partie de soprano solo du Magnificat de Jean-Sébastien Bach.

L'Opéra royal de Wallonie (O. R. W.)Modifier

Invitée régulièrement en Belgique à l'Opéra royal de Wallonie (O. R. W.) de Liège, Inge Dreisig interprète les rôles de :

Sur plusieurs des principales scènes françaisesModifier

Elle interprète les rôles mozartiens de :

Elle incarne Marzelline (Fidelio — Beethoven), Anna (La Dame Blanche – Boïeldieu) à Tours et Saint-Étienne ; Jemmy (Guillaume Tell (opéra) – Rossini), Adina (L’Elixir d’Amour - L'elisir d'amore – Donizetti), Gilda (Rigoletto — Verdi) à Reims ; Juliette (Roméo et Juliette – Gounod), Wanda (La Grande Duchesse de Gerolstein – Offenbach), La Baronne (La Vie Parisienne – Offenbach) à Tours, Toulouse et Bordeaux ; Mimì (La Bohème – Puccini - version française) à Lyon ; Tebaldo (Don Carlos (opéra) – Verdi), Micaëla (Carmen (opéra)– Bizet), Manon (Manon (opéra) – Massenet) à Limoges ; Jenny (Mahagonny – Weill) à la Péniche-Opéra (Paris) ; Miss Jessel (Le Tour d'écrou The Turn of the Screw – Britten) au CNSM de Paris ; Lydie (La Farce du Poirier – Terrasse) à l’Opéra-Comique (Paris)...

Elle crée le rôle de Gustel (Le Précepteur — Michèle Reverdy) à Châlon-sur-Saône et à l’Opéra de Rennes en création française enregistrée par TF1. Elle prend part au spectacle « Eau’pérettes » à la Péniche Opéra (La Fiancée du Scaphandrier de Claude Terrasse, suivie de Bataille Navale, création de Denis Chouillet).

Elle est l’invitée de festivals pour les rôles de Marguerite (Faust (Gounod) et Mélisande (Pelléas et Mélisande – Debussy) à Loches, Pamina (La Flûte Enchantée - Mozart) à Loches et à Saint-Céré ainsi qu’en tournée, La Première Dame (La Flûte Enchantée – Mozart) à Lacoste (production Eve Ruggieri), diffusée sur France 2 en version « Best of ».

Inge Dreisig chanteModifier

Sous la baguette deModifier

Dans des mises en scène deModifier

En oratorioModifier

PartenairesModifier

Parmi ses nombreux partenaires citons : Renato Bruson, Michel Trempont, Béatrice Uria-Monzon, L. Tezier, P. Rouillon, M-A Todorovitch, J-L Viala, G. Cachemaille, M. Vanaud, J-P. Lafont...

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier