Imperial Trophy

L'Imperial Trophy est la toute première compétition de rugby à XV reconnue (le Tournoi des Cinq Nations ne le sera qu'en 1993), donnant lieu à l'attribution d'une récompense : le Trophée Impérial.

George V remet la King’s Cup au capitaine de l'équipe victorieuse, le Néo-Zélandais James Ryan.
Programme de la rencontre forces armées britanniques vs néo-zélandaises.

Six équipes militaires le disputèrent sur le sol de Grande-Bretagne, durant un mois, de mars à avril 1919 à travers dix stades. L'Armée de Terre et la Royal Air Force étaient les deux équipes britanniques, et les quatre des dominions du Commonwealth étaient celles des Kiwis néo-zélandais, des australiens, des sud-africains et des canadiens. La Nouvelle-Zélande remporta le trophée,.. rencontrant dans la foulée pour parachever ses victoires internationales la France (équipe Armée Française de René Crabos et Adolphe Jauréguy[1]) à Twinckenham le (score 20 - 3).

Deux matchs-revanche eurent lieu ensuite sur le sol français, au début de , entérinant définitivement la suprématie néo-zélandaise complète: résultats 10 - 16 à Colombes puis 13 - 14 à Toulouse.

Un mois et demi plus tard démarraient les Jeux Interalliés. L'ensemble des matchs interarmées de l'année 1919 ne furent pas officiellement comptabilisés comme sélections par la FFR, qui devait naître le , sans réelle explication.

Notes et référencesModifier

  1. grâce aux 51 militaires rugbymen de la caserne de Saint-Cloud, qui s'entraînaient alors tous les deux jours sur le terrain de Stade français sous la direction de Crabos et Jauréguy