Impasse Bonne-Nouvelle

impasse de Paris, France

10e arrt
Impasse Bonne-Nouvelle
Image illustrative de l’article Impasse Bonne-Nouvelle
Vue de l'impasse.
Situation
Arrondissement 10e
Quartier Porte-Saint-Denis
Début 20-24, boulevard de Bonne-Nouvelle
Fin En impasse
Morphologie
Longueur 62 m
Largeur 15 m
Historique
Création Vers 1650
Dénomination 26 février 1867
Ancien nom Impasse des Filles-Dieu
ruelle Couvreuse
cul-de-sac des Filles-Dieu
Géocodification
Ville de Paris 1104
DGI 1098
Géolocalisation sur la carte : 10e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 10e arrondissement de Paris)
Impasse Bonne-Nouvelle
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Impasse Bonne-Nouvelle

L'impasse Bonne-Nouvelle est une voie du 10e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

L'impasse Bonne-Nouvelle est une voie publique située dans le 10e arrondissement de Paris. Elle débute au 20-24, boulevard de Bonne-Nouvelle et se termine en impasse. Depuis 2017, une liaison piétonne avec la rue de l'Échiquier est établie par le jardin Yilmaz-Güney aux heures d'ouverture de cet espace vert.

Origine du nomModifier

Elle porte le nom de l'église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, en raison de sa proximité avec le boulevard éponyme.

HistoriqueModifier

Cette voie est ouverte vers 1650 sous le nom de «cul-de-sac des Filles-Dieu », donnant accès, par un chemin longeant le bastion de la butte de Bonne-Nouvelle débouchant sur la rue du Faubourg-Saint-Denis près de la porte Saint-Denis, aux jardins maraichers de la «couture des Filles-Dieu », à l'extérieur du rempart. Ce territoire cultivé était propriété de l'ancien monastère des Filles-Dieu dont le couvent supprimé dans les années 1790 était situé à l'intérieur de l'enceinte à l'emplacement de l'actuelle rue du Caire. Après l'ouverture, dans les années 1670, du boulevard de Bonne-Nouvelle à l'emplacement du rempart supprimé, l'impasse reste reliée à ce chemin nommé rue Basse-Saint-Denis. Cette rue longe, en contrebas de deux ou trois mètres, ce boulevard dont elle est séparée par un talus. La cloître des Filles-Dieu fut urbanisée au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle avec création de la rue de l'Échiquier parallèle au boulevard mais aucun accès ne fut réalisé avec cette rue avant 2017. Cette rue Basse qui était elle-même une impasse jusqu'en 1792 fut reliée à cette époque à la rue d'Hauteville.

L'impasse porta un moment le nom de « ruelle Couvreuse ».

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Elle fut reliée directement au boulevard lors de la suppression de la rue Basse-Saint-Denis par des travaux d'arasement de 1832.

L'impasse fut bordée au milieu du XIXe siècle, du côté des numéros impairs, par une salle de concert « le Gymnase musical » et par « le Grand Café de France », du côté opposé, à l'emplacement de l'actuelle agence de la poste, de 1837 à 1899 par le Bazar Bonne-Nouvelle détruit par un incendie, remplacé en 1900 par un grand magasin, «les Nouvelles galeries de la Ménagère », également détruit en 1930 par un incendie. La poste a été construite à cet emplacement[1].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

AnnexesModifier

RéférencesModifier

  1. Pascal Étienne, Le faubourg Poissonnière, Délégation à l'action artistique de la Ville de Paris, , 315 p., p. 257

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier