Immingham

ville du Royaume-Uni

Immingham
Administration
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Lincolnshire
District North East Lincolnshire
Démographie
Population 12 200 hab.
Géographie
Coordonnées 53° 36′ 50″ nord, 0° 13′ 06″ ouest
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Voir sur la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Immingham
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Voir sur la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Immingham
Liens
Site web http://www.immingham.org.uk

Immingham (souvent localement nommé Ming-Ming[1] ou simplement Ming) est une commune située dans le North East Lincolnshire, Angleterre, Royaume-Uni et localisée à six miles (10 km) au nord-ouest de Grimsby.

GéographieModifier

Immingham est localisée entre la route A180 (en) au sud et la A1173 (Manby Road et Kings Road) au nord.

Industries localesModifier

Comme pour les communes de Grimsby et Cleethorpes, Immingham fait partie d'une zone économique connue sous le nom de Greater Grimsby (en)[2]. Les principaux secteurs économiques de Greater Grimsby incluent la nourriture et les boissons ; les ports et logistiques ; les énergies renouvelables et l'informatique.

ÉducationModifier

Oasis Academy Immingham (en), anciennement connue sous le nom d'Immingham School, a ouvert ses portes au début de 2008 et est dirigée par Oasis Trust (en)[3].

D'autres établissements incluent Allerton, Canon Peter Hall (anciennement St Andrew's et Pelham Infants), Coomb Briggs[4] et l'école primaire Eastfield[5].

PersonnalitésModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) British Antarctic Survey - 26 octobre 2002 - Arrival in Immingham
  2. (en) « Business Welcomes Rebrand »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). This is Grimsby
  3. (en) Oasis Academy: Immingham
  4. (en) Coomb Briggs
  5. (en) Eastfield Primary School
  6. (en) Dominic Kennedy et Ian Cobain, « He took a girl aged 11 to an orchard and sexually assaulted her. She ran, he gave chase and threatened to kill her if she told », sur The Times, Londres, (consulté le )

Liens externesModifier