Ikkyu (manga)

Ikkyu (あっかんべェ一休, Akkan bē Ikkyū?), « Un repos » en japonais, est un manga de Hisashi Sakaguchi. Publié en français aux éditions Glénat, collection Kaméha en quatre tomes puis réédité par les éditions Vents d'Ouest en six tomes.

Ikkyu
Titre original
(ja) あっかんべェ一休Voir et modifier les données sur Wikidata
Format
Série manga (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Langue
Auteur
Date de parution
Pays
Publié dans

Résumé de l'histoireModifier

L'histoire est inspirée de la vie d'un moine zen non conformiste, Ikkyû, prétendûment fils de l'empereur Gokomatsu. Ikkyû vécut au XVe siècle. Dans ce manga l'auteur combine de manière habile ce que nous savons de la vie d'Ikkyû (1394-1481) en optant pour certaines thèses (comme l'origine impériale d'Ikkyû, remise en question par certains chercheurs, ou encore la diabolisation du condisciple Yôsô (養叟?)), les contes nés à l'époque d'Edo, Ikkyûbanashi (一休咄?), et une interprétation de la pensée d'Ikkyû toute personnelle, voire une invention pour ce que nous ignorons (les théories prêtées à ses maîtres en sont un exemple). Le récit illustré est entrecoupé de descriptions de l'histoire du Japon à cette époque : guerres, famines, rivalités entre les shoguns, évolution du théâtre ,... À noter qu'une série TV animée existait avant ce manga, Ikkyû-san (一休さん?), qui ne concerne que l'enfance d'Ikkyû, et dont certains épisodes très connus par ailleurs au Japon se retrouvent dans le manga de Sakaguchi.

Tome 1Modifier

Dans ce premier tome, nous découvrons le jeune Senguikumaru jusqu'à ses 18 ans. Sa mère, recluse et vivant pauvrement, décide de le placer dans un monastère. Devenu Shûken, il découvre la dureté de l'éducation et de la vie monastiques, il découvre aussi son origine impériale, ce qui ne le sauve pas de la violence ou du vice de ses camarades d'apprentissage. Néanmoins il se prend de passion pour la lecture des écritures et se distingue vite par son intelligence et son sens de la repartie. Attiré par un moine iconoclaste, défendant les villageois et menant une vie misérable, il devient son disciple au début du tome 2 et jusqu'à la mort du vieux moine.

Tome 2Modifier

Dans ce tome, Ikkyû est déjà plus âgé et il est disciple du moine Ken-ô. Celui-ci est retiré dans un temple complètement délabré et qui menace de s'effondrer par certains endroits. Ikkyû s'est vu interdire par son maître de pratiquer le Zazen, de s'asseoir et méditer. Par la suite, une maladie emporte Ken-ô, et le jeune bonze, désespéré pendant quelque temps, se reprend et décide de suivre l'enseignement du temple Daitoku-Ji sous la direction de Kasô Sôdon. L'accès du temple de Katata lui est un moment interdit, Ikkyu jeûne devant la porte pour y rentrer et obtient gain de cause. Il se voit refuser une natte pour dormir dans le temple, et s'installe, à proximité, dans une barque de pêcheur.

RéférencesModifier

AnnexesModifier

DocumentationModifier

Liens externesModifier