Igor Rivin

mathématicien américain

Igor Rivin (né le à Moscou, en URSS) est un mathématicien russo-canadien, qui travaille dans divers domaines des mathématiques pures et appliquées, d'informatique et des sciences des matériaux.

Carrière Modifier

Igor Rivin obtient son B.Sc. en mathématiques à l'Université de Toronto en 1981, et son doctorat en 1986 à l'université de Princeton sous la direction de William Thurston[1]. Après son doctorat, Rivin dirige le développement du langage de programmation qlisp, un dialicte de lisp, et du noyau de Mathematica, avant de retourner dans le milieu universitaire en 1992, où il occupe des postes à l'Institut des hautes études scientifiques, à l'Institute for Advanced Study, à l'Université de Melbourne, à Université de Warwick et au California Institute of Technology. Depuis 1999, Rivin est professeur de mathématiques à l'Université Temple. Entre 2015 et 2017, il est titulaire de la chaire royale en mathématiques à l'Université de St Andrews. Il est directeur de la recherche de la société Cryptos Fund jusqu'en 2019. Il occupe un poste de chercheur à la société Edgestream LP, en plus de son travail universitaire.

Réalisations Modifier

Dans sa thèse de doctorat de Rivin[2],[3] et une série d'extensions[4], [5],[6], Rivin caractérise les polyèdres tridimensionnels hyperboliques en fonction de leurs angles dièdres ; il répond ainsi à une question ouverte de longue date de Jakob Steiner sur la combinatoire des types inscriptibles. Ces résultats, ainsi que certains résultats connexes en géométrie convexe[7] ont été utilisés en topologie des 3-variétés, en physique théorique, géométrie computationnelle et dans le domaine de la géométrie différentielle discrète .

Rivin contribue également au comptage des géodesiques sur les surfaces[8], à l'étude des éléments génériques des sous-groupes discrets des groupes de Lie[9] et à la théorie des systèmes dynamiques[10].

En informatique, Rivin a écrit de grandes parties du noyau de Mathematica 2.0, et il a développé une base de données de zéolithes hypothétiques en collaboration notamment avec Michael M. J. Treacy[11].

Igor Rivin est le cocréateur, avec l'économiste Carlo Scevola, du Cryptocurrencies Index 30 (CCi30)[12] qui est un index des 30 premières cryptomonnaies pondérées par capitalisation boursière. Le CCi30 est parfois utilisé par les économistes universitaires comme indice de marché lorsqu'ils comparent le marché du trading de crypto-monnaie dans son ensemble à des devises individuelles[13],[14].

Honneurs Modifier

Références Modifier

  1. (en) « Igor Rivin », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. Igor Rivin, On geometry of convex polyhedra in hyperbolic 3-space (Thèse), Princeton University, , 51 p. (MR 2635205).
  3. Craig D. Hodgson et Igor Rivin, « A characterization of compact convex polyhedra in hyperbolic 3-space », Inventiones Mathematicae, vol. 111,‎ , p. 77–111 (DOI 10.1007/BF01231281, S2CID 123418536).
  4. Igor Rivin, « Euclidean structures on simplicial surfaces and hyperbolic volume », Annals of Mathematics, vol. 139, no 3,‎ , p. 553–580 (DOI 10.2307/2118572, JSTOR 2118572, S2CID 120299702).
  5. Igor Rivin, « A characterization of ideal polyhedra in hyperbolic 3-space », Annals of Mathematics, vol. 143, no 1,‎ , p. 51–70 (DOI 10.2307/2118652, JSTOR 2118652).
  6. Iogr Rivin, « Combinatorial optimization in geometry », Advances in Applied Mathematics, vol. 31,‎ , p. 242–271 (DOI 10.1016/S0196-8858(03)00093-9, arXiv math/9907032, S2CID 119153365).
  7. Igor Rivin, « Asymptotics of convex sets in Euclidean and hyperbolic spaces », Advances in Mathematics, vol. 220, no 4,‎ , p. 1297–2013 (DOI 10.1016/j.aim.2008.11.014).
  8. Igor Rivin, « Simple curves on surfaces », Geometriae Dedicata, vol. 87,‎ , p. 345–360 (DOI 10.1023/A:1012010721583, arXiv math/9907041, S2CID 17338586).
  9. Igor Rivin, « Walks on groups, counting reducible matrices, polynomials, and surface and free group automorphisms », Duke Mathematical Journal, vol. 142, no 2,‎ , p. 353–379 (DOI 10.1215/00127094-2008-009, arXiv math/0703532, S2CID 10093564).
  10. Igor Rivin, « On some mean matrix inequalites of dynamical interest », Communications in Mathematical Physics, vol. 254, no 3,‎ , p. 651–658 (DOI 10.1007/s00220-004-1282-5, S2CID 9510842).
  11. Michael M. J. Treacy, C. J. Dawson, V. Kapko et I. Rivin, « Flexibility mechanisms in ideal zeolite frameworks », Philos. Trans. R. Soc. Lond., Ser. A, Math. Phys. Eng. Sci., vol. 372, no 2008,‎ , article no 20120036 16 p. (zbMATH 1353.74021).
  12. « Cryptocurrency Index 30 - CCi30 »
  13. Taufeeq Ajaz et Anoop S. Kumar, « Herding in crypto-currency markets », Annals of Financial Economics, vol. 13, no 2,‎ , p. 1850006 (DOI 10.1142/S2010495218500069, S2CID 158488687).
  14. Thomas Heine Felix et Henk von Eije, « Underpricing in the cryptocurrency world: evidence from initial coin offerings », Managerial Finance, vol. 45, no 4,‎ , p. 563–578 (DOI 10.1108/MF-06-2018-0281, S2CID 159119639, lire en ligne).
  15. « List of LMS prize winners | London Mathematical Society ».
  16. « Berlin Mathematical School - Guests » [archive du ] (consulté le ).
  17. List of Fellows of the American Mathematical Society, retrieved 2014-12-17.

Liens externes Modifier