Ouvrir le menu principal

Ifs de La Haye-de-Routot
Chapelle Sainte-Anne, dans le tronc de l'if est.
Chapelle Sainte-Anne, dans le tronc de l'if est.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Departement Eure
Commune La Haye-de-Routot
Coordonnées géographiques 49° 24′ 05″ N, 0° 43′ 35″ E
Caractéristiques
Espèce ifs
Circonférence maximale 10
Protection
Aire protégée Logo des sites naturels français Site inscrit (1932)
Classement « arbre remarquable de France »

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Ifs de La Haye-de-Routot

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Ifs de La Haye-de-Routot

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ifs de La Haye-de-Routot

Les ifs de La Haye-de-Routot sont deux ifs millénaires, plantés au centre du village de La Haye-de-Routot, en France. Leur tronc creux abrite un oratoire et une chapelle.

Sommaire

CaractéristiquesModifier

 
Oratoire Notre-Dame-de-Lourdes, dans le tronc de l'if ouest.

Les deux ifs communs poussent dans le centre de La Haye-de-Routot, dans l'Eure, dans le cimetière de l'église Notre-Dame. Ils dépassent les 10 m de circonférence.

À leur base, les troncs des deux ifs sont creux et abritent chacun un petit sanctuaire religieux. L'if le plus à l'est possède une chapelle dédiée à sainte Anne. Celui plus à l'ouest héberge un oratoire dédié à Notre-Dame-de-Lourdes.

HistoriqueModifier

L'âge des ifs est estimé à au moins un millénaire. Si l'on attribue 1 400 ans à l'un et 1 600 ans à l'autre, ces datations ne sont pas certaines, et il est plus probable que les ifs aient autour de 1 000 ans.

En 1866, la chapelle Sainte-Anne est installée dans l'if est. Elle ne fait plus l'objet aujourd'hui de pratiques cultuelles, à la différence de l'oratoire Notre-Dame-de-Lourdes, installé dans l'if ouest en 1897[1]. Cette cavité, ressemblant à une petite grotte, est parsemée de cierges, signalant la présence du culte marial.

En 1932, les deux ifs reçoivent la qualification de   Site inscrit (1932)[2].

Puis en 2001, ils reçoivent le label « arbre remarquable de France » en 2001[3]. Les pratiques cultuelles qui les entourent sont quant à elles référencées dans l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France[4]. On relève parmi elles des festivals directement liés au végétal: "fête des légumes oubliés", festival "Orties folles". La présence d’anciens rites chrétiens et/ou païens christianisés est également toujours visible : chaque 16 juillet, au soir est allumé en grande cérémonie le gigantesque "feu de Saint-Clair", gigantesque bûcher dont la préparation, ponctuée elle-même de nombreuses étapes strictement codifiées, est assurée par une confrérie de charité fondée en 1496.

En 2013, un des deux Ifs, celui contenant la chapelle, a été aspergé au glyphosate et est actuellement à demi mort[5].

Notes et référencesModifier

  1. « L'if-chapelle et l'if-oratoire, La Haye-de- Routot (Eure) », Krapo arboricole
  2. « Les deux ifs du cimetière », sur Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Normandie (consulté le 4 août 2018).
  3. « Les ifs de La Haye-de-Routot », Association A.R.B.R.E.S.
  4. Fiche d'inventaire des "Ifs de La-Haye-de-Routot" au patrimoine culturel immatériel français, sur culturecommunication.gouv.fr (consultée le 13 avril 2015).
  5. L'if millénaire se meurt.

AnnexesModifier