Ifrenides

Ifrenides
ⴰⵢⵜ ⵢⴼⵔⵏ
الإفرانيون

7901066

Drapeau
Drapeau des Ifrenides
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte d'extension minimale de diverses tribus Zénètes entre le Xe siècle et le XIe siècle, dont une partie est des Ifrenides.[interprétation personnelle]
Informations générales
Statut Confédération tribale
Capitale Tlemcen
Langue Tamazight
Religion Islam (sufrite)
Calife
Abou Qurra

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les Ifrenides ou Ifrénides, Banou Ifren ou Aït Ifren (en berbère : ⴰⵢⵜ ⵢⴼⵔⵏ Ayt Yefren)[1], sont une dynastie[interprétation personnelle] berbère, descendants de la grande branche des Zénètes originaire de la région [réf. nécessaire] des Aurès au Maghreb central (Algérie). Lors de la conquête musulmane du Maghreb, ils s'allièrent à la reine Kahina[2]. Au VIIIe siècle, ils se mobilisent autour du dogme kharidjite pour se révolter contre les Fatimides[3]. Ensuite, ils créent une dynastie au Xe siècle. Yala Ibn Mohamed en fondant la ville de Ifren, actuellement appelée Frenda (Wilaya de Tiaret, en Algérie)[4] s'est attribué une ascendance d'homme pieux de la tribu pour s'asseoir un pouvoir institutionnel.

Au xe siècle, ils s'associent aux Omeyyades de Cordoue pour combattre les Fatimides[2]. Ils sont vaincus par les Fatimides et ensuite par les Almoravides[5].

HistoireModifier

Des Banou Ifren seront les premiers à établir une dynastie à Tlemcen[6]. Emamanuel K. Akyeampong et Henri Louise Gates, Jr, datent la dynastie de 790 à 1066[7].

Les chefs étaient élus, selon Mouloud Gaïd, par la suite, leurs chefs déclarent la guerre contre les Fatimides[8].

Au xie siècle, les Banou Ifren conquièrent le territoire des Berghouatas, ils sont en même temps alliés de l'Émirat de Cordoue[9]. Ils restent maîtres des régions qu'ils ont conquises et des villes qu'ils ont fondées comme Kasba Tadla[10]. Il s'ensuit la guerre entre les deux dynasties Ifrenides et Maghraouas[11]. La dynastie Ifrenides fonda le Royaume Salé Tadla avant sa chute[12].

Par la suite, la montée des Almoravides achève la dynastie Ifrenide[13].

Dynastie IfrenideModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • C. Agabi, « Ifren (Beni) », dans l'Encyclopédie berbère, vol.24 (Edisud 2001), p. 3657-3659 (lire en ligne)
  • Ibn Khaldoun 1332-1406 L'histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique Septentrionale vol 1,2,3,4 Casanova, Baron de Slane (le tome 3 * (ISBN 2705336389). Ibn Khaldoun consacre plusieurs chapitres sur les Banou Ifren 'la première race des zénètes', page 197 à 226).
  • Histoire politique du Maroc: pouvoir, légitimités, et institutions, ʻAbd al-Laṭīf Aknūsh, Abdelatif Agnouche, Afrique Orient, 1987
  • Kitāb el-istiqça li akhbār doual el-Maghrib el-Aqça, Volume 31, Aḥmad ibn Khālid Salāwī, Librairie orientaliste Paul Geuthner, 1923
  • Berbères et Arabes, Édouard Brémond, Payot, 1950
  • Le passé de l'Afrique du Nord: les siècles obscurs, Émile Félix Gautier, Payot, 1952

Notes et référencesModifier

  1. Chaker Salem. La langue berbère à travers l'onomastique médiévale : El-Bekri. In: Revue de l'Occident musulman et de la Méditerranée, n°35, 1983. pp. 127-144 https://www.persee.fr/docAsPDF/remmm_0035-1474_1983_num_35_1_1985.pdf
  2. a et b C. Agabi, Ifren (Beni), vol. 24 : Encyclopédie berbère, (lire en ligne)
  3. Charles-André Julien, Histoire de l’Afrique du Nord : Des origines à 1830, Paris, Édition Payot, , 865 p. (ISBN 978-2-228-88789-2), p. 365
  4. La tribu au Maghreb médiéval: pour une sociologie des ruptures, Laroussi Amri, p.172, p.173 et p.278, 1997
  5. Histoire politique du Maroc: pouvoir, légitimités, et institutions, ʻAbd al-Laṭīf Aknūsh, Abdelatif Agnouche Afrique Orient, 1987
  6. Rachid Bellil, Les Oasis Du Gourara (Sahara Algerien) II. Fondation Des Ksour Ms17, Peeters, , 276 p. (ISBN 978-90-429-0924-3, lire en ligne), p. 221
  7. Dictionary of African Biography, Emamanuel K. Akyeampong et Henri Louise Gates, p.232, 2012
  8. Mouloud Gaïd, Les Berbers dans l'histoire : Les Ibadites, Mimouni, (lire en ligne), p. 52 et 75
  9. (en) « Barghawāṭah », Encyclopædia Britannica,‎ (lire en ligne)
  10. Aḥmad ibn Khālid al-Salāwī, Kitāb el-istiqça li akhbār doual el-Maghrib el-Aqça : Histoire du Maroc, vol. 30-31, Paris, Librairie orientaliste Paul Geuthner, , 302 p. (présentation en ligne), p. 156.
  11. (en) John Ralph Willis, Studies in West African Islamic History : Volume 1 : The Cultivators of Islam, Volume 2 : The Evolution of Islamic Institutions & Volume 3 : The Growth of Arabic Literature, Routledge, , 340 p. (ISBN 978-1-136-25168-9, lire en ligne), p. 94
  12. ʻAbd al-Laṭīf Aknūsh et Abdelatif Agnouche, Histoire politique du Maroc : pouvoir, légitimités, et institutions, Afrique Orient, (lire en ligne)
  13. Villes et tribus du Maroc : documents et renseignements, H. Champion, (lire en ligne), p. 62

Liens externesModifier