Ida Barney

mathématicienne, astronome et universitaire américaine

Ida Barney, née le à New Haven et morte le à New Haven, est une mathématicienne, astronome et universitaire américaine, plus particulièrement connue pour son ouvrage en vingt-deux volumes d'astrométrie portant sur environ 150 000 étoiles[1]. Elle a reçu en 1952 le prix d'astronomie Annie J. Cannon.

Ida Barney
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
New HavenVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université Yale, Meredith College (en), Lake Erie College (en), Smith College, Rollins College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
Distinction

Famille et étudesModifier

Fille d'Ida (Bushnell) et de Samuel Eben Barney, elle est née à New Haven dans le Connecticut[2]. C'est une passionnée d'observation ornithologique et elle a présidé de nombreuses années le New Haven Bird Club (Club ornithologique de New Haven)[3].

En 1908, Ida Barney obtient son Bachelor of Arts du Smith College où elle devient membre de deux sociétés réservées aux étudiants les plus brillants des États-Unis la Phi Beta Kappa et la Sigma Xi. Trois ans plus tard elle obtient sont Ph.D. en mathématiques à l'université Yale[2].

CarrièreModifier

 
Le Rollins College, vers 1909

De 1911 à 1912, juste après son doctorat, Ida Barney enseigne les mathématiques au Rollins College à Winter Park en Floride, puis dans son alma mater du Smith College, jusqu'en 1917. Elle est alors nommée professeur au Lake Erie College. Elle devient professeur assistant au Smith College en 1920, puis assistante de recherche, en 1922, et chercheur associé, en 1949, au Yale University Observatory[2].

L'observatoire, comme celui d'autres universités à cette époque, octroie des ressources importantes à l'astrométrie. Au début de sa carrière d'astronome, Barney travaille pour Frank Schlesinger. Elle reporte la position des étoiles à partir de plaques photographiques et calcule leurs coordonnées célestes grâces à leurs positions sur ces plaques[4]. C'est un travail fastidieux que Schlesinger lui délègue car il le pense adapté aux femmes qui, selon lui, sont incapables de recherches théoriques[5]. Malgré ce que pense son directeur de recherches, elle développe plusieurs méthodes contribuant à améliorer, à la fois, la précision et la rapidité des mesures, ainsi qu'un appareil de centrage automatique des plaques photographiques[6].

L'œuvre de sa vie, réalisé sur plus de vingt-trois années, est sa contribution au Yale Observatory Zone Catalog, une série de catalogue d'étoiles publiés par l'observatoire de Yale de 1939 à 1983. Ces ouvrages recensent plus de 400 000 étoiles et sont aussi repris par le Bright Star Catalogue[3]. La contribution personnelle de Barney à ces catalogues porte sur près de 150 000 étoiles dont elle a déterminé la position, la magnitude apparente et le mouvement propre. Grâce à la grande précision de ses travaux, le catalogue est encore utilisé aujourd'hui pour les études de mouvement propre[2],[3].

Ida Barney se retire de la vie académique en 1955 et c'est Ellen Dorrit Hoffleit qui lui succède[3]. Après sa retraite de Yale, elle vit à New Haven[6], où elle meurt le [2], âgée de 95 ans[7] et repose au Grove Street Cemetery[8].

Honneurs et récompensesModifier

Alors qu'elle est chercheur associé au Yale University Observatory, en 1952, Barney reçoit le prix d'astronomie Annie J. Cannon, une prestigieuse récompense décernée par l'American Astronomical Society[2],[3],[7],[9],[10].

Le planétoïde Barney1159 T-2 (5655 Barney), un corps de la ceinture d'astéroïdes découvert le , par Ingrid van Houten-Groeneveld au Palomar Observatory, est ainsi nommé en son honneur[11],[12].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Yale Observatory Zone Catalog, New Haven, The Observatory, 1939-1983
  2. a b c d e et f Slight-Gibney 1997, p. 1.
  3. a b c d et e Hoffleit 1990.
  4. Slight-Gibney 1997, p. 2.
  5. Ogilvie et Harvey 2000, p. 82.
  6. a et b Milite 1999, p. 27.
  7. a et b Slight-Gibney 1997, p. 3.
  8. Find A Grave.
  9. ASP 65.
  10. American Astronomical Society, « Annie J. Cannon Award in Astronomy », American Astronomical Society, (consulté le 20 novembre 2012)
  11. Hockey 2009.
  12. Voir aussi: Liste des planètes mineures (5001-6000)

Liens externesModifier