Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gazeau.

Idéal du Gazeau
Race Trotteur français
Père Alexis III
Mère Venise du Gazeau
Père de mère Loiron D
Sexe Étalon
Naissance
Pays de naissance Drapeau de la France France
Mort
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Henri Fradin
Propriétaire Pierre-Jean Morin
Entraîneur Eugène Lefèvre
Driver Eugène Lefèvre
Record 1'13"2
Nombre de courses 99
Nombre de victoires 62
Gains en courses 15 369 642 F (4 574 466,55 €2012)
Principales victoires Prix d’Amérique
Prix de Paris
Elitloppet
International Trot
Challenge Cup
Prix René Ballière
Critérium des jeunes
Critérium des 4 ans
Critérium Continental
Critérium des 5 ans
Prix de l'Étoile
Grand critérium de vitesse de la Côte d'Azur
Prix de l'Atlantique
Åby Stora Pris
Copenhague Cup
Prix des Géants
Finlandia Ajo
Championnat européen
Grand Prix des Nations

Idéal du Gazeau est un cheval de course français, né le en Vendée et mort le aux Pays-Bas, spécialiste du trot attelé. Il était surnommé « Petit Bonhomme » en raison de sa petite taille[1].

CarrièreModifier

Poulain de basse extraction, de petit gabarit, appartenant à un petit propriétaire et entraîné par le modeste Eugène Lefèvre, qui n'eut jamais d'autre occasion de briller au plus haut niveau, Idéal du Gazeau ne semblait pas destiné à régner sur le trot mondial.

Il s'est pourtant forgé l'un des plus beaux palmarès du trot international et il est considéré comme une sorte de chaînon manquant dans l'histoire des courses au trot entre les règnes sans partage de Bellino II et Ourasi. Il est à noter qu'il est le champion français d'une époque où le trot national règne sur les pistes internationales comme le montrent les cinq victoires tricolores du début des années 1980 dont les deux premières places en 1981 dans l'International Trot, ou encore le palmarès de l'Elitloppet.

Idéal du Gazeau, fils d'Alexis III et de Venise du Gazeau, est découvert par Eugène Lefèvre chez un éleveur vendéen au printemps 1976, le jeune cheval fait ses premières foulées sur la plage, face au Mont-Saint-Michel[2]. Il est alors hébergé au haras des Dunes à Saint-Jean-le-Thomas, de 1975, à l'âge d'un an, à son départ comme reproducteur pour la Suède en 1983. De 1976 à 1983, le tandem Idéal du Gazeau – Eugène Lefèvre va accumuler les victoires tant en France qu’à l ‘étranger.

Exceptionnel dès son début de carrièreModifier

L’exceptionnelle carrière d’Idéal du Gazeau débute le , sur l’hippodrome de Marville à Saint-Malo. Sa première course s'achève par un premier succès, avec cinq mètres d’avance sur le suivant. Le 18 septembre, une seconde course à Graignes se solde par un second succès, même si le cheval est rétrogradé. Le , à l'issue de sa première course à Vincennes, Idéal du Gazeau gagne à nouveau facilement.

Dès ses 3 ans, il s'imposa comme le leader de sa génération en remportant le Critérium des Jeunes. L'année suivante il confirma sa suprématie dans les courses classiques et semi-classiques, réalisant le doublé Critérium des 4 ans-Critérium continental, puis se présenta au départ du premier des cinq Prix d'Amérique qu'il allait disputer au cours de sa longue carrière, dans la peau du benjamin de l'épreuve, âgé seulement de 5 ans. Il y fit très bonne figure puisqu'il échoua de peu pour la victoire, coiffé au poteau par High Echelon, mais devant les frères Fakir du Vivier et Hadol du Vivier.

Son année de 5 ans fut presque parfaite, et il ajouta un nouveau Critérium à son escarcelle. Favori du Prix d'Amérique 1980, il doit faire face à nouveau à Hadol du Vivier, dont le célèbre driver, Jean-René Gougeon, joue l'intox avant la course : il prévient qu'il battra logiquement Idéal du Gazeau s'il parvient à rester à sa hauteur au début de la dernière ligne droite. Au cours de cette dernière ligne droite, les deux chevaux calquent leurs courses l'un sur l'autre et se coupent mutuellement la gorge. Ils terminent dans les profondeurs du classement et offriront au vétéran Éléazar une sortie en beauté.

Carrière internationaleModifier

À partir de ses 6 ans, Idéal du Gazeau entame un véritable et permanent tour du monde des courses. Il sera de toutes les épreuves internationales, de l'Italie à la Suède (où il remporte deux fois l'Elitloppet, la plus grande course d'Europe sur le mile), de l'Allemagne aux États-Unis où il se rend pour la première fois à l'été 1980 pour disputer l'International Trot, où il doit partager la deuxième place avec Petite Evander, derrière la championne américaine Classical Way. Mais dès l'année suivante, il fera de cette l'hippodrome de Roosevelt Raceway son jardin, puisque, fait unique, il y remporte les trois éditions suivantes de cette course considérée comme le championnat du monde des trotteurs. En 1981, il y domine celui qui sera son plus grand rival, Jorky, son cadet d'un an, qui venait de le battre deux mois plus tôt dans l'Elitloppet et dans la Copenhague Cup. La semaine suivante, les deux champions se retrouvent pour la belle au départ de la Challenge Cup : leur lutte à couteaux tirés dans la ligne droite est inoubliable, d'autant qu'elle se solde par un dead heat (ex-æquo) légendaire.

Idéal du Gazeau remporte le premier de ses deux Prix d'Amérique en janvier 1981, à sa troisième tentative, devant deux chevaux qu'il connait bien, Jorky et Classical Way. Deuxième en 1982 derrière Hymour et Jiosco, il s'adjuge à nouveau l'épreuve reine en 1983, où il devance ses ambitieux cadets, les champions Lurabo et Lutin d'Isigny. En parallèle, il poursuit ses voyages et son règne sur le trot européen, ce dont témoignent les trois éditions du Grand Circuit européen qu'il s'adjuge consécutivement — exploit que seule la légendaire Une de Mai a réussi. Un peu moins bien à la fin de son année de 9 ans, on renonce à le présenter à un sixième Prix d'Amérique et le retire de la compétition.

PalmarèsModifier

  France

  Suède

  Danemark

  Pays-Bas

  Finlande

  Italie

  Allemagne

  • 3e Grand Prix de Bavière (Gr.1, 1980)

  États-Unis

  Europe

Au harasModifier

Pour Eugène Lefèvre, son driver et Marcel Ernault, son lad : « Il aimait les longues promenades relaxes sur la plage de Saint-Jean-le-Thomas qu’il a rendu célèbre ». En août 1995, dans le cadre d’une fête du cheval, Idéal du Gazeau est revenu à Saint-Jean. Fêté aux Hauts avec Eugène Lefèvre et Marcel Ernault, Il fit le tour du village, acclamé par les Saint-Jeannais et de nombreux supporters. De lui-même, il alla sur les lieux du restaurant de la Plage où on lui offrait autrefois une salade. Des habitués y avaient pensé[3],[4].

Acquis par un consortium suédois pour une somme record, Idéal du Gazeau est exporté en Suède, où il connaitra une belle réussite en tant qu'étalon, malgré ses modestes origines[5]. Sa fille Lovely Godiva vint s'imposer à Vincennes en 1997 dans le prix de France, dans lequel elle battait entre autres His Majesty, autre produit de « Petit Bonhomme »[6], qui s'imposa par ailleurs dans l'International Trot. Son influence, réelle, sur l'élevage scandinave est dû aussi à ses talents de père de mères ; il est entre autres le grand-père maternel du crack Gidde Palema. Plusieurs fois vendu au cours de cette deuxième carrière (il fera un bref passage dans le parc d'étalons français), il s'éteint aux Pays-Bas, où il faisait la monte, en 1998.

OriginesModifier

Origines de Idéal du Gazeau
Père
Alexis III
Narioca Carioca II Mousko Williams
Quovaria
Idole VI Beaux Arts
Émotion
Olga II Chambon Quiproquo II
Nomarchie
Tatiana Hugues Capet
Graziella
Mère
Venise du Gazeau
Loiron D Échec au Roi Quick Williams
Hollyanne
Sambre Quo Vadis
Galejade
Pâquerette II Hoaro Quiroga II
Soulaines
Bari Kairos
Jenny W

Hommages et postéritéModifier

Myriam Baran dans son ouvrage intitulé : "100 chevaux de légendes" consacra un article à Idéal du Gazeau[7].

Notes et référencesModifier

  1. Patrice Trapier, Princes de sang, Solar, (ISBN 2-263-01663-5), p. 58 à 67
  2. Louis Malle, Revue communale de Saint-Jean-Le-Thomas, Mairie de Saint-Jean-Le-Thomas
  3. Louis Malle, Revue communale de Saint-Jean-Le-Thomas. Mairie de Saint-Jean-Le-Thomas Editeur
  4. Ouest-France 14-15 août 1995, Saint-Jean-Le-Thomas
  5. « Site d'Idéal du Gazeau - Les produits » (consulté le 28 septembre 2009).
  6. « Classement du Prix de France 1997 » (consulté le 28 septembre 2009).
  7. Myriam Baran, Editions Solar, mai 2000

Lien externeModifier