Ittihad Riadhi de Tanger

club marocain de football
(Redirigé depuis IR Tanger)

IR Tanger ou L'Ittihad Riadhi de Tanger (logiquement Union Sportive de Tanger) plus couramment abrégé en IRT est un club sportif marocain omnisports fondé le 1er juin 1919 à Tanger sous le nom de Hilal Athletic Club de Tanger, basé dans la ville de Tanger, dont sa section de football est la plus performeuse.

IR Tanger
Logo du IR Tanger
Généralités
Nom complet Ittihad Riadhi de Tanger
Surnoms Hercules
Noms précédents Hilal Tangier Athletic Club (1919-1950)
Fondation 1er juin 1919
Couleurs Bleu et blanc
Stade Stade Ibn-Batouta
(68 000 places)
Siège Tanger
Championnat actuel Botola Pro1
Entraîneur HILAL ETAYR
Joueur le plus capé Mohammed Rida (+400)
Meilleur buteur Axel Méyé (25)
Palmarès principal
National[1] Botola Pro1 (1)
Coupe du Nord (3)

Maillots

Domicile

Extérieur

Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat du Maroc de football 2022-2023
0

L'IRT a aussi une section de basketball, une section de volley-ball, une section de handball, une section de futsal, ainsi qu'une section de football féminin.

Histoire modifier

Racines du club modifier

Fondé le par des marocains dans la ville de Tanger sous le nom de Hilal Athletic Club de Tanger, avant de changer son nom après, il a fait ses débuts avec des matchs locaux jusqu'au il a réussi l'entrée en Division d'Excellence du Championnat du Maroc grâce a son comité qui a adressé la Ligue du Maroc de Football Association (LMFA), notamment avec le Football Club Moghreb Aksa de Tanger, cette dernière a accepté les demandes des deux clubs tangérois, et c'est de ce fut que le club a joué sa 1re saison footballistique sous le drapeau marocain, et même que ces clubs ont du mal à se déplacés pour affronter les clubs de la Botola Pro1 à cause des moyens, après 3 saisons (1929/30, 1930/31 et 1931/32)[2]. La saison suivante, le club a déclaré forfait et a quitté le championnat, et c'est à cause de cela que la LMFA avait créé une nouvelle compétition pour les clubs marocains du nord, nommée Coupe du Nord (baptisé Coupe du Khalifa), puisque la comité du club a refusé de rejoindre les autres clubs des colons espagnoles sous la Fédération royale espagnole de football pour participer au groupe régional du championnat amateur, baptisé Première division autonome de Melilla, et qui fait partie de la cinquième division de la Liga.

Pour rejouer au championnat marocaine, il a fallu attendre jusqu'à l'arrivée de l'indépendance en 1956 où le club s'est invité a participé à la Coupe de l'Indépendance avec son nouveau nom Union Sportive de Tanger, nom qu'il a changé en 1950 et qu'il va garder jusqu'à 1970, auprès où le club sera développé après le projet de la fusion de plusieurs clubs de Tanger, notamment l'Union Renaissance de Tanger ou Ittihad Nahdat Tanja, dont le fait de renommer le club encore une fois. Et c'est en darija que l'Union Sportive de Tanger deviendra l'Ittihad Riadhi de Tanger. Nombreux sont ses dirigeants (Khesasi, Bakhat, Twijar) et les joueurs (Malak, Sief, Eddine, Foad, Mssaori) qui se sont illustrés pour le club dans les années 1980.

 
Photo d'équipe datée de la fin des années 1980 au début des années 1990.

Génération dorée (2015-2018) modifier

 
IR Tanger en 2015–16

Promu en première division lors de la saison 2015/16, l'IRT se dotera d'une grosse somme d'argent afin d'attirer les services des plus grandes stars du football africain. Ils recrutent Enam Mendamo Alexis, Enes Sipović et d'autres. Avec l'ancien entraîneur de la sélection algérienne Abdelhak Benchikha, les Bleus de Tanger réaliseront une saison remarquable[réf. nécessaire] en terminant troisième du championnat derrière le Fath US et le Wydad AC.

Lors de la saison suivante (2016-17) les Tangérois réalisent une saison compliquée avec plusieurs défaites. Les supporters réclameront la signature de Badou Zaki, ancien sélectionneur des Lions de l'Atlas pour remplacer l'algérien d'Abdelhak Benchikha[réf. souhaitée]. En , Badou Zaki signe en faveur du club nordique et finit par réaliser une saison blanche, finissant cinquième du classement du championnat marocain avec 45 points. Loin d'avoir atteint les objectifs souhaités, l'entraîneur présentera sa démission en fin de saison pour Driss Mrabet.

Lors des premières semaines de la saison 2017-2018 de la Botola Maroc Telecom D1, les déclarations des responsables de l’Ittihad de Tanger, tous fiers d’avoir enrôlé une légende du football marocain comme coach de l’équipe première, étaient unanimes à se fixer le titre de champion comme objectif pour l’IRT[réf. souhaitée]. Cependant, Badou Zaki n’aura jamais réussi à imposer son tempo avec les Tangérois et s’est contenté de 8 points en autant de matchs, un terne début de saison qui a eu pour effet d’instiller le doute dans le vestiaire du club.

Le bureau dirigeant a donc décidé de réagir en remerciant l’ancien Ballon d’or africain et en confiant les rênes de l’équipe à Driss Lamrabet, un technicien issu du club, mais qui n’avait pas encore d'expérience en championnat. À cet instant précis, c'est-à-dire à la veille de la neuvième journée, personne n’aurait parié un centime[style à revoir] sur la consécration de l’IRT. Un club qui avait gâché 16 points et qui évoluait sous la houlette d’un entraîneur que l’on croyait intérimaire, mais qui a finalement su prouver que le dévouement et l’abnégation pouvaient pallier le manque d’expérience[non neutre]. Driss Lamrabet a d’emblée déjoué tous les pronostics, menant Hamoudan et compagnie vers une série de 12 matchs consécutifs sans défaite, dont une série victorieuse de 8 succès d’affilée, de la 11e à la 18e journée. Des clubs comme le Wydad Casablanca, la RS Berkane et le DH El Jadida y ont laissé des plumes[style à revoir]. Lamrabet subira sa première défaite face aux FAR de Rabat, sur un but d'Ibrahim Bezghoudi à la 91e minute (21e journée). L’équipe parviendra à relever la tête en signant un nul et deux victoires de rangs, mais finira par chuter face à un autre représentant de la capitale, le Fath de Rabat (2-1, 25e journée). Cette défaite allait amorcer un léger passage à vide, qui a ouvert la voie au retour du Wydad de Casablanca et du Hassania d'Agadir. Il aura donc fallu attendre le derby du Nord face au Moghreb de Tétouan et plus précisément la deuxième mi-temps pour voir les Tangérois remporter le premier titre de champion de leur histoire.

Palmarès modifier

  • Botola Amt1 (4)
    • Champion : 1929/30, 1958/59, 1985/86, 1998/99

Statistiques modifier

  • Plus large victoire :

- IR Tanger 4-0 Hassania d'Agadir (Saison 2016/17)[3](Botola Championnat du Maroc)

- IR Tanger 4-0 Moghreb de Tétouan (Coupe du Trône 2016)

  • Plus large défaite :

Contre le Wydad AC 6-1 (Saison 1993/94)

Infrastructures modifier

Stade de Marchan (1919-2011) modifier

Ancien stade du club, remplacé par le Stade Ibn Batouta en 2011, avec une capacité de 20 000 places. Le Stade Marchan a été construit par le gouvernement international en 1939, il figurait à l'époque parmi les premiers complexes sportifs, et l'un des plus anciens stades du Maroc.

Le Stade de Marchan a été inauguré en 1939 par les colons espagnols sous le nom de Stade Municipal. Parmi les premiers clubs qui ont disputé des matchs pendant la colonisation espagnole au Maroc : Escuela Hispano Marruqui , Tánger F.C, Unión Tangerina F.C, Athletic Club de Tánger, Racing Club de Tánger, ASF Tanger, etc

Stade Ibn Batouta (depuis 2011) modifier

 
Vue horizontale sur le Stade Ibn Batouta en décembre 2018.

C'est le stade du club depuis 2011, ce stade est nommé d’après l'explorateur et voyageur Ibn Battûta à l'origine de Tanger. Il a une capacité de 85.000 places. Le stade a coûté 944 millions de dirhams, soit 90 millions d’euros. Ce grand stade offre une capacité de 65.000 places assises (dont 7 15 places pour la presse et 500 places VIP).

Le Stade a été inauguré le , lors d’un tournoi qui a vu la participation de trois équipes: de l’Atlético de Madrid,de l’IRT de Tanger. et du Raja de Casablanca , par deux matchs le premier opposa l'équipe réserve l'Atlético de Madrid contre Ittihad de Tanger, conclu sur un score de 1-1 ainsi qu'une deuxième rencontre entre le Raja de Casablanca et l'équipe première de l'Atlético de Madrid. Le stade est localisé : à 10 km du centre-ville, le stade est desservi par l'aéroport de Tanger-Ibn Battouta (à 4 km) et la gare de Tanger-Ville (à 10 km).

L'accès est assuré par 17 portes et une entrée principale. Le stade renferme un centre média de 600 m2, une infirmerie et un parking pouvant accueillir 7 500 voitures.

Le calendrier des travaux d’extension du Grand Stade de Tanger Ibn Battouta a été affecté par la sélection de la capitale du Détroit pour accueillir certains matchs de la Coupe du monde des clubs, prévue du 1er au 11 février 2023.

En effet, les travaux, qui ont démarré à la fin de l’année 2021 et qui devaient durer 18 mois, seront achevés, au plus tard, ce 20 janvier au lieu d’avril-mars 2023, nous apprend une source sûre.

"Le projet est en ébullition pour être fin prêt lors de ce rendez-vous. Il sera livré au plus tard le 20 janvier prochain. Le gros des travaux sera achevé avant le 13 janvier, juste avant une visite des services de la FIFA", indique notre source. "L’organisation de la Coupe du monde des clubs 2023 n’est pas seulement l’affaire de quelques infrastructure sportives. Ce sont aussi des préparatifs en termes d’hébergement et de transport."

C’est d’ailleurs pour leurs infrastructures et leurs capacités d’hébergement que les villes de Rabat et Tanger ont été choisies pour accueillir ce grand évènement.

La pelouse du stade principal prête modifier

"Concernant l’infrastructure sportive, elle concerne le stade principal et les pelouses d’entraînement. La pelouse du stade principal est déjà prête. Nous avons profité de la trêve de la Coupe du monde pour l’achever. Le reste des travaux va bon train", précise encore notre source.

L’Association nationale des équipements publics (ANEP), maître d’ouvrage délégué du projet d’extension du Grand Stade de Tanger, est notamment chargée de la préparation des pelouses d’entraînement. Dans la capitale, également sélectionnée pour accueillir quelques matchs de la compétition, c'est la société Rabat Aménagement qui a été désignée.

"Pour ce projet, l’ANEP était sur des délais plus longs. A présent, on est sur une autre configuration, afin d’être prêt à temps pour la Coupe du monde des clubs 2023."

Les travaux consistent principalement à améliorer la capacité d’accueil du stade de 23.000 places supplémentaires, passant de 45.000 places environ à plus de 68.000 places. Ils concernent aussi la pelouse, qui devait être refaite, ainsi que l’entretien des bâtiments du stade (peinture, menuiserie, gros œuvres, étanchéité et revêtement, entre autres).

Des équipes mobilisées 24h/24 modifier

"Le nécessaire est en train d’être fait pour être au rendez-vous, achever les gradins, mettre en place les sièges et renforcer l’éclairage", ajoute notre interlocuteur. "Le taux d’avancement du chantier se situe entre 60% et 70%. Plusieurs équipes s’y relaient 24h/24 pour accélérer la cadence."

En ce qui concerne l'état d’avancement de ce projet, une commission ministérielle se charge du volet stratégique. Elle est composée du ministre de l’Education nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, du président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaâ, et du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, qui chapeautera la cérémonie d’ouverture.

Le volet pilotage, pour sa part, est géré par les vice-présidents de diverses fédérations et les directeurs généraux des organismes concernés, notamment la société Rabat Aménagement. Pour rappel, la Coupe du monde des clubs connaîtra la participation, entre autres, du Real Madrid, vainqueur de la Ligue européenne des Champions, du Wydad de Casablanca, vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF, des Sounders de Seattle, du Flamengo et de l’Auckland City. Inauguré en 2011, le Grand Stade de Tanger Ibn Battuta est situé à l’entrée de la ville, à dix minutes du centre. Il est desservi par l’aéroport international de Tanger (4 km) et la gare ferroviaire (10 km). Des lignes de bus assurent par ailleurs un transport direct. Outre les matchs de football, le stade accueille différents types d’évènements, des séminaires aux team building d’entreprises en passant par les soirées de gala et concerts. Il possède quatre vestiaires de football, deux vestiaires d’athlétisme et un vestiaire pour les arbitres.

Un nouveau projet d'élargissement du Grand Stade de Tanger à l'étude

Le projet d'élargissement du Grand Stade de Tanger vise à porter sa capacité d'accueil à plus de 90.000 places. Il sera également couvert. Invité de l'émission Panorama Sport de Médi1 TV, Abdelmalek Abroun, membre du comité directeur de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), chargé des infrastructures, a révélé que les projets d'élargissement du stade Ibn Battouta de Tanger et de sa couverture étaient en cours d'étude, en prévision de l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations prévue en 2025, et pour laquelle le Maroc s'est porté candidat. 07/03/2023 14:32 Un nouveau projet d'élargissement du Grand Stade de Tanger à l'étude - Médias24 https://medias24.com/2023/01/30/un-nouveau-projet-delargissement-du-grand-stade-de-tanger-a-letude/ 2/2 L'objectif du projet d'élargissement est d'atteindre une capacité de 90.000 places, a-t-il précisé, ajoutant que la piste d'athlétisme sera abandonnée. Abdelmalek Abroun a également évoqué le projet de Grand Stade de Casablanca, annoncé depuis des années. Rappelons que le Grand Stade de Tanger Ibn Battuta a fait l'objet de travaux d’extension ayant porté sa capacité d’accueil de 45.000 à plus de 68.000 places. Il s'apprête à accueillir la Coupe du monde des clubs, prévue du 1er au 11 février 2023.


https://medias24.com/2023/01/04/le-grand-stade-de-tanger-sera-livre-le-20-janvier-2023-au-plus-tard/

https://medias24.com/2023/01/30/un-nouveau-projet-delargissement-du-grand-stade-de-tanger-a-letude/

Personnalités du club modifier

Entraîneurs[4] du club modifier

Anciens joueurs du club modifier

Effectif 2023-2024 modifier

Effectif de l'IR Tanger de la saison 2023-2024
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[5] Nom Date de naissance Sélection[6] Club précédent Contrat
33 G   Askar, ImadImad Askar 29/05/1998 (25 ans) Formé au club 2020-2023
55 G   Aoutah, TarikTarik Aoutah 07/09/1992 (31 ans) Maroc -20 ans CR Al Hoceïma 2017-2025
94 G   Benachour, BadreddineBadreddine Benachour 08/09/1994 (29 ans) Maroc olympique Al-Kawkab FC (en) 2022-2024
99 G   Laaroubi, ZouheirZouheir Laaroubi 29/11/1991 (32 ans) Maroc A' MAS de Fes 2023-2025
- G   Merbah, GayaGaya Merbah 22/07/1994 (29 ans) Algérie A' Raja CA 2023-2026
2 D   Laghzali, IsmailIsmail Laghzali 12/02/2003 (21 ans) Maroc A' Académie M.VI 2022-2025
3 D   El Ouahabi, HatimHatim El Ouahabi 03/10/1999 (24 ans) Maroc -20 ans Formé au club 2016-2025
13 D   Al Aiz, OussamaOussama Al Aiz 30/11/1999 (24 ans) Maroc olympique Formé au club 2020-2025
15 D   Jarfi, AyoubAyoub Jarfi 01/03/1997 (27 ans) Formé au club 2016-2023
22 D   Kiani, ZakariaZakaria Kiani 01/01/1997 (27 ans) Maroc olympique Chabab Mohammédia 2022-2024
25 D   Jayed, AnouarAnouar Jayed 10/12/1990 (33 ans) Maroc A' DH El Jadida 2019-2022
92 D   Youssoupha Konate, Youssoupha Konate 06/05/1994 (29 ans) Sénégal -20 ans JS Saoura 2019-2024
- D   Bencherifa, WalidWalid Bencherifa 06/11/1988 (35 ans) Algérie A' OC Khouribga 2023-2025
2 M   El Asbahi, AnasAnas El Asbahi 15/10/1993 (30 ans) Maroc Wydad AC 2020-2022
6 M   Aarab, NouamanNouaman Aarab 14/02/1987 (37 ans) Maroc A' CA Khénifra 2017-2023
8 M   Abdelmottalib, FaouziFaouzi Abdelmottalib 19/07/1993 (30 ans) Rachad Bernoussi 2019-2023
10 M   Jaadi, RedaReda Jaadi 14/02/1995 (29 ans) Maroc A' Wydad AC 2023-2025
23 M   Chentouf, AhmedAhmed Chentouf 05/12/1996 (27 ans) Maroc -17 ans HUS Agadir 2023-2025
30 M   El Harrak, AliAli El Harrak 31/07/1997 (26 ans) UE Vilassar (en) 2023-2024
80 M   Kane, MadickéMadické Kane 19/12/1996 (27 ans) Sénégal SC Pombal 2024
7 A   Jaadi, NabilNabil Jaadi 01/07/1996 (27 ans) Maroc A' MC Oujda 2023-2025
17 A   Maali, AbdelhamidAbdelhamid Maali 06/11/2005 (18 ans) Maroc -17 ans Formé au club 2022-2025
19 A   Ghabra, JawadJawad Ghabra   09/11/1994 (29 ans) RCA Zemamra 2022-2024
45 A   Atchabao, AbdouAbdou Atchabao 18/06/1990 (33 ans) Togo MAS de Fes 2022-2024
Entraîneur(s)
  •   Hilal Et-Tair
Préparateur(s) physique(s)
  •   Said El Hammouni
Entraîneur(s) des gardiens
  •   Mohammed Bestara
Kinésithérapeute
  •   Hafid Arid

Directeur technique

Photographe

  •   Adnane Kandoussi
Médecin(s)
  •   Houssine Azizi

Légende

 

Finances modifier

Saison Recettes
(en millions)
Dépenses
(en millions)
Source
2016/2017 35,74 35,69 [7]

Images et symboles modifier

Écusson modifier

Le bleu représente la mer, notamment du fait que Tanger est surnommée la ville du détroit. En bas à gauche, on[Qui ?] retrouve un emblème de la ville : Les Grottes d’Hercule . Plus haut, le nom de l’équipe en arabe avec un ballon de foot pouvant changer en fonction du sport.

Supporters et Rivaux modifier

Rivalité modifier

Le plus grand rival du club tangérois reste sans doute le Moghreb Tétouan[réf. nécessaire], le premier club de la ville voisine, Tétouan. Ce derby est l'un des matches les plus attendus du Championnat marocain, tout particulièrement chez les Marocains du Nord. Ce derby accueille toujours un grand nombre de supporters grâce à la valeur du derby ainsi de l'importance de la rencontre. Le derby provoque surtout des dégâts dans les gradins. La dernière rencontre entre les deux clubs du nord remonte au (0-1 en faveur des Tétouanis)[8]. En 2015, grâce à la montée en première division du club tangérois, le derby s'est enfin joué au Stade Ibn Batouta. Le score s'est achevé sur un match nul[9]. Le derby du nord a notamment fait La Une des journaux à cause des dégâts dans les tribunes provoqué par les supporters tangérois. Les prochains matches à domicile du IRT qui ont suivi ont dû se jouer à huis clos[10]. Le club a également reçu une amende de 50 000 DH de la part de la FRMF[11]. Mais le 11 juin 2016, à Tanger, eu lieu le derby mythique entre l'IRT et le MAT où les tangérois gagnèrent 4 - 0 qui depuis est le plus gros score dans l' histoire du derby nordique.


Notes et références modifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Classement final de la division d'excellence du championnat marocaine de football saison 1931/1932
  3. « MATCHS RECORD DE ITTIHAD TANGER », sur transfermarkt.fr (consulté le )
  4. « Ittihad Tanger - Historique du staff », sur transfermarkt.fr (consulté le ).
  5. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  6. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  7. Les rapports moral et financier approuvés, Baddou Ezaki présenté le 8 juillet
  8. (en) « HugeDomains », sur HugeDomains (consulté le ).
  9. http://arryadia.snrt.ma/index.php?option=com_content&view=article&id=8318&Itemid=9
  10. « Botola Maroc Telecom D1 : lourde sanction contre l’Ittihad de Tanger », sur fr.le360.ma, (consulté le ).
  11. « Le Matin - Trois matchs à huis clos et 50.000 DH d'amende pour l’Itihad Tanger », sur Le Matin (consulté le ).

Liens externes modifier