iMusician Digital

iMusician Digital AG
logo de IMusician Digital

Création 2007
Fondateurs Shigs Amemiya
Tobias Wirz
Forme juridique AG
Siège social Zurich, Suisse
Produits Distribution de musique en ligne
Site web https://imusician.pro/fr

iMusician Digital SA est un service indépendant de distribution de musique en ligne[1],[2] basé à Zurich, Suisse, et fondé en 2007. iMusician offre principalement aux musiciens et aux autres détenteurs de droits la possibilité de distribuer, de vendre ou de diffuser leur musique en continu sur les plateformes de streaming tels que iTunes, Deezer, Spotify, Amazon Music, Napster, YouTube Music, et d'autres[3].

La société opère actuellement à partir de son siège social à Zurich, avec des bureaux à Berlin, en Allemagne.

iMusician offre ses services en plusieurs langues telles que l'anglais, le français, l'italien, l'allemand, le portugais et l'espagnol.[4] Les concurrents directs d'iMusician comprennent TuneCore, CD Baby, ou encore Ditto Music.

HistoireModifier

iMusician a été fondé en 2007 par Shigs Amemiya et Tobias Wirz. Désireux d'offrir aux artistes et labels indépendants du monde entier un accès équitable au marché musical, ils lancent iMusician en anglais, français et allemand.

En 2010, iMusician mène une action collective anti-concurrence contre l'IFPI et les majors en Suisse. Le groupe Da Sign & the Opposite, distribué par iMusician Digital, se voit en 2009 fermer les portes du hit-parade suisse pour son titre "Take it Easy" malgré son succès médiatique et commercial. Pour défendre les intérêts de ses artistes, iMusician incite alors la Commission de la Concurrence à ouvrir une enquête sur les grands acteurs de l'industrie musicale suisse. L'enquête révèle une situation de quasi-monopole exercée par les majors sur les charts officielles et un blocage systématique des indépendants qui vont à l'encontre du droit de la concurrence. En 2012, le tribunal suisse se prononce en faveur de l'action collective, ordonnant à l'IFPI d'ouvrir les classements à tous les indépendants[5].

La même année, l'entreprise atteint son seuil de rentabilité[6].

En 2014, iMusician lance le service YouTube Content ID [7] qui permet aux artistes de monétiser à la fois ses propres vidéos et les utilisations de sa musique sur les vidéos d'utilisateurs tiers.[8] Ce service permet à tous de percevoir des revenus de YouTube, service que la plateforme reserve d'ordinaire aux utilisatieurs ayant une audience conséquente.[9] En 2015, l'entreprise ouvre des bureaux à Berlin[10] pour appuyer sa stratégie de développement international.

Depuis, iMusician propose aux artistes et labels indépendants la distribution numérique de musique sur les plateformes de streaming et de téléchargement en ligne telles que Spotify, Deezer, Amazon Music, Tidal, et d'autres[11].

Artistes notablesModifier

iMusician dispose d'un catalogue de plus de 100 000 artistes et labels.[6]

Notes et référencesModifier

  1. « Le guide du marketing musical pour promouvoir votre activité artistique », sur Canva
  2. Paul Idczak, « Spotify, Deezer… Les nouvelles voies pour percer dans la musique », Le Figaro,‎ , http://www.lefigaro.fr/musique/2018/12/05/03006-20181205ARTFIG00139-spotify-deezer8230-les-nouvelles-voies-pour-percer-dans-la-musique.php
  3. Virginie Berger, « Decouvrez et testez iMusician, un service innovant de distribution digitale pour vous! », Don't Believe The Hype,‎ , http://www.dontbelievethehype.fr/2013/09/decouvrez-et-testez-imusician-un-service-innovant-de-distribution-digitale-pour-vous/
  4. Guillaume, « Avis iMusician : Que Vaut le Distributeur Digital Suisse ? (+ Code -25%) », sur Marketing Musical (consulté le 22 juillet 2020)
  5. (de) Bänz Friedli, « Sie machen die Hits unter sich aus », Neue Zürcher Zeitung,‎ , https://www.nzz.ch/sie_machen_die_hits_unter_sich_aus-1.10190419
  6. a et b Site Officiel, « iMusician Digital — Sell, manage and monetise your music online », sur imusiciandigital.com (consulté le 16 juillet 2020)
  7. « YouTube Monetisation and Promotion with iMusician Startupticker.ch | The Swiss Startup News channel », sur www.startupticker.ch (consulté le 22 juillet 2020)
  8. « Site Officiel », sur imusician.pro (consulté le 22 juillet 2020)
  9. Leila Marchand, « Youtube durcit ses règles de monétisation », sur Les Echos, (consulté le 22 juillet 2020)
  10. « iMusician Digital — Sell, manage and monetise your music online », sur imusiciandigital.com (consulté le 22 juillet 2020)
  11. Jade Dogbeavou, « NOUVEAUTÉ SPOTIFY – UPLOADEZ BIENTÔT VOS TITRES SANS DISTRIBUTEUR », Groover,‎ , https://blog.groover.co/conseil/spotify-nouveaute-upload-titres-sans-distributeur/

Liens externesModifier