Hyencourt-le-Grand

ancienne commune française du département de la Somme

Hyencourt-le-Grand
Hyencourt-le-Grand
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Ham
Intercommunalité Communauté de communes de Haute Picardie
Commune Hypercourt
Maire délégué Christian Lebrun
2017-2020
Code postal 80320
Code commune 80447
Démographie
Population 74 hab. (2014 en diminution de -18.68 % par rapport à 2009)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 49′ 20″ nord, 2° 50′ 05″ est
Altitude Min. 75 m
Max. 98 m
Superficie 2,95 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Hypercourt
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 15.svg
Hyencourt-le-Grand
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 15.svg
Hyencourt-le-Grand
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Hyencourt-le-Grand
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Hyencourt-le-Grand

Hyencourt-le-Grand est une ancienne commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

À partir du , Hyencourt-le-Grand est devenue une commune déléguée au sein de la commune nouvelle d'Hypercourt avec Omiécourt, et Pertain. Le chef-lieu de la commune nouvelle est fixé à Pertain[1].

GéographieModifier

Hyencourt-le-Grand est un village du Santerre (Somme) d'environ 80 habitants, situé à cinq kilomètres d'Hyencourt-le-Petit et 45 km d'Amiens.

LocalisationModifier

  Ablaincourt-Pressoir Marchélepot  
Chaulnes N
O    Hyencourt-le-Grand    E
S
Chaulnes Omiécourt

HistoireModifier

On trouve des références à Hyencourt-le-Grand jusqu'au Moyen Âge, où un château se serait érigé. La seule trace qu'il en reste aujourd'hui est la chapelle Saint-Léger, reconstruite après la guerre et restaurée en 2005 par un artiste et un artisan locaux[2], avec une statue de saint Léger.

Dans le sous-sol du village restent des vestiges d'un hôpital de guerre souterrain datant de la Première Guerre mondiale. Ensevelis, il n'en reste que les plans et, parfois, un effondrement de terrain localisé témoigne de leur présence.

La commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 le [3].

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Hyencourt-le-Grand se trouve dans l'arrondissement de Péronne du département de la Somme. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1958 de la cinquième circonscription de la Somme.

Il faisait partie du canton de Chaulnes[4]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est intégrée au canton de Ham.

IntercommunalitéModifier

La commune était adhérente de la communauté de communes de Haute-Picardie créée en 1994 sous le nom de Communauté de communes de Chaulnes et environs, et qui a pris sa dénomination de Communauté de communes de Haute-Picardie en 1999.

Le , en même temps que Hyencourt-le-Grand fusionne avec ses voisines pour former Hypercourt, la communauté de communes de Haute-Picardie fusionne avec celle du Santerre pour former la communauté de communes Terre de Picardie.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1995 2014 Jean-Claude Walbrou[6]    
2014[7] décembre 2016 Christian Lebrun   Maire d'Hypercourt (2017[8] → )

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 74 habitants, en diminution de -18,68 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
166206194192200180180180186
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
19317916213512312810911194
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
103117107129115110111108101
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
999394937881888274
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Francine François-Dejuine, 1914-1924, 26 communes dans la tourmente, Inval-Boiron, la Vague verte, coll. « Souvenance », , 187 p. (ISBN 978-2-913924-99-4)
  • Francine Dejuine, 1935-1955, mémoires de 28 communes du Santerre, Inval-Boiron, Éd. la Vague verte, coll. « Souvenance », , 340 p. (ISBN 978-2-35637-035-8).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

RéférencesModifier

  1. « Arrêté préfectoral du 25 mai 2016 prononçant la création de la commune nouvelle d'HYPERCOURT au 1er janvier 2017 », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Somme, nos 2016-040,‎ , p. 96-99 (lire en ligne [PDF], consulté le 24 juin 2017).
  2. https://www.stleger.info/annonces/hyencourt.htm
  3. Journal officiel du 30 octobre 1920
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Les maires de Hyencourt-le-Grand », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 24 juin 2017).
  6. Réélu pour le mandat 2008-2014 : « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 5 septembre 2008)
  7. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  8. Anne Kanaan, « Hypercourt (80) Le visage du maire enfin connu : Le marquait le début de la fusion. Samedi 7 janvier marque l’élection du maire de la commune nouvelle, issue du mariage de Pertain, Hyencourt-le-Grand et Omiécourt », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 24 juin 2017).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. Oswald Macqueron, « Église d'Hyencourt le Grand. - [Aquarelle d'après nature] », Bibliothèque municipale d'Abbeville, (consulté le 24 juin 2017).