Ouvrir le menu principal

Hydrobatidae

famille d'oiseaux de mer

DescriptionModifier

Les hydrobatidés sont de petits oiseaux (de 13 à 26 cm) et légers. Leur bec porte des narines tubulaires. Ils ont soit les pattes longues et les ailes arrondies, soit des pattes plus courtes et des ailes plus pointues.[réf. nécessaire]

Ils sont surtout pélagiques et cosmopolites, on les trouve sur tous les océans.

Guère plus gros qu'une hirondelle, l'océanite au plumage uniformément sombre est un parent de l'albatros et du Puffin des Anglais. C'est aussi un excellent voilier. Il migre l'hiver dans les eaux sud-africaines. Son œuf unique pèse jusqu'à 30 % du poids de l'adulte. Il est couvé pendant 40 jours et la croissance du petit demande 53 jours de nourrissage (plancton).

SystématiqueModifier

ClassificationModifier

Traditionnellement considérés comme une famille à part entière, les Hydrobatidae étaient considérés dans la phylogénie de Sibley, comme la sous-famille Hydrobatinae des Procellariidés. Cette vision ne fait plus consensus, et depuis version 2.2 de la classification de référence du Congrès ornithologique international, les Hydrobatidae sont de nouveau une famille.

Plusieurs études, notamment de Penhallurick & Wink (2004) et Hackett et al. (2008), démontrent que les Hydrobatidae et les Oceanitidae ne sont pas des taxons frères. Dans sa classification de référence (version 5.1, 2015), le Congrès ornithologique international déplace donc les genres Oceanites, Garrodia, Pelagodroma, Fregetta et Nesofregetta (soit un total de neuf espèces) dans une nouvelle famille, les Oceanitidae. Cette nouvelle famille est plus proche de la famille des Diomedeidae que de celle des Hydrobatidae.

Liste alphabétique des genresModifier

Liste des espècesModifier

D'après la classification de référence (version 5.1, 2015) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

Parmi celle-ci, une espèce éteinte :

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Penhallurick J. & M. Wink (2004), « Analysis of the taxonomy and nomenclature of the Procellariiformes based on complete nucleotide sequences of the mitochondrial DNA genome », Emu, vol. 104, p. 125-147 .
  • Hackett, S.J., R.T. Kimball, S. Reddy, R.C.K Bowie, E.L. Braun, M.J. Braun, J.L. Chojnowski, W.A. Cox, K.-L. Han, J. Harshman, C.J. Huddleston, B.D. Marks, K.J. Miglia, W.S. Moore, F.H. Sheldon, D.W. Steadman, C.C. Witt & T. Yuri (2008), « A phylogenomic study of birds reveals their evolutionary history », Science, vol. 320, p. 1763-1768.