Huguette Dagenais

anthropologue et professeure d'université québécoise

Huguette Dagenais (née à Montréal en 1943) est une anthropologue québécoise. Elle enseigne toute sa carrière à l'Université Laval, où elle a notamment contribué au développement de l'institutionnalisation des études féministes.

Huguette Dagenais
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

BiographieModifier

Huguette Dagenais mène des études d'anthropologie à l'Université de Montréal, où elle obtient un baccalauréat et une maîtrise, et à l'École pratique des hautes études de Paris, où elle soutient sa thèse de doctorat en 1976[1].

Elle participe à la fondation de la revue scientifique Études féministes en 1988[2] et elle en assure la direction jusqu'en 1997[3].

Elle cofonde en 1996, le Congrès international des recherches féministes dans la francophonie, lieu d'échanges entre le monde universitaire francophone et le terrain[4].

L'anthropologie féministe, et de manière plus générale la recherche féministe est née selon Huguette Dagenais « d’une prise de conscience, celle du caractère androcentrique de la science en général »[2]. Dans des champs académiques où les hommes sont les plus nombreux, c'est le vécu des hommes qui est étudié et considéré comme la norme sociale, biologique, anthropologique ; le vécu des femmes est systématiquement négligé[2].

PublicationsModifier

  • 1980 : Dagenais, Huguette, « Les femmes dans la ville et dans la sociologie urbaine : les multiples facettes d'une même oppression », dans Anthropologie et Sociétés, vol. 4, no 1, pp. 21-36.
  • 1981 : Dagenais, Huguette, « Quand la sociologie devient action : l'impact du féminisme sur la pratique sociologique », dans Sociologie et Sociétés, vol. XIII, no 2, pp. 49-65.
  • 1984 : Dagenais, Huguette, « Les femmes et le pouvoir dans le domaine de la santé », dans Les femmes et la santé, sous la direction de Colette Gendron, Gaëtan Morin éditeur, pp. 107-118.
  • 1984 : Dagenais, Huguette, “L'apport méconnu des femmes à la vie économique et sociale aux Antilles : le cas de la Guadeloupe. Note de recherche”, dans Anthropologie et Sociétés, vol. 8, no 2, 1984, pp. 179-187. (Numéro intitulé : Parenté, pouvoir et richesse).

Notes et référencesModifier

  1. Genest, Serge., La Passion de l'échange : terrains d'anthropologues du Québec, G. Morin, , 309 p. (ISBN 2891051726, OCLC 16048839, lire en ligne), p. 301
  2. a b et c Francine Bordeleau, « Huguette Dagenais : quand la science est féministe », Gazette des femmes,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mars 2018)
  3. Marie-José des Rivières et Simona Mancini, « Entretien avec Huguette Dagenais, première directrice de la revue Recherches féministes », Recherches féministes :, vol. 21, no 1,‎ , p. 99–112 (ISSN 0838-4479 et 1705-9240, DOI 10.7202/018311ar, lire en ligne, consulté le 9 mars 2018)
  4. « Historique Chaire Claire-Bonenfant », sur www.chaireclairebonenfant.ulaval.ca (consulté le 6 septembre 2018)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier