Hugues Miorin

joueur français de rugby à XV
Hugues Miorin

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (51 ans)
à Fumel (France)
Taille 1,92 m
Poste Deuxième ligne
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Fumel
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1980-1987
1987-2002
2002-2003
Fumel
Stade toulousain
US Colomiers

336 (?)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1996-2000Drapeau : France France9 (0)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2003-2005

?-2011
2011-2018
2018-
US Colomiers
Fumel Libos
Stade toulousain (crabos)
Stade toulousain (espoirs)
Stade toulousain (crabos)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 4 décembre 2017.

Hugues Miorin, né le à Fumel, est un ancien joueur de rugby à XV, qui a joué avec l'équipe de France, le Stade toulousain puis l'US Colomiers, évoluant au poste de deuxième ligne (1,92 m pour 114 kg). On disait qu’il avait les épaules les plus larges du championnat.

Il devient coentraîneur de l'US Colomiers à partir de 2003 avec Jean-Luc Sadourny puis en 2005 l'entraîneur de l'Union sportive Fumel Libos. De 2011 à 2018, il est co-entraîneur de l'équipe espoirs du Stade toulousain avec Éric Artiguste.

Carrière de joueurModifier

 
Guy Novès, ici en 2011, est l'entraîneur d'Hugues Miorin au Stade toulousain de 1993 à 2002.

En clubModifier

Le , il joue avec le Stade la première finale de l'histoire de la Coupe d'Europe à l'Arms Park de Cardiff face au Cardiff RFC, les toulousains s'imposent 21 à 18 après prolongation et deviennent ainsi les premiers champions d'Europe.

Il a disputé 42 matchs en compétitions européennes, dont 39 en Coupe d'Europe de rugby à XV avec Toulouse et 3 en Challenge européen avec Colomiers

En équipe nationaleModifier

Hughes Miorin a joué neuf matches de l'équipe de France, son premier test match le contre l'équipe de Roumanie, et son dernier test match contre cette même équipe, le .

PalmarèsModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

En tant qu'entraîneurModifier

Notes et référencesModifier

  1. Philippe Lauga, « Florian Fritz au Panthéon du Stade Toulousain », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 15 juin 2014).

Liens externesModifier