Hugh Fraser Stewart

universitaire britannique

Hugh Fraser Stewart (1863-1948) est un universitaire, homme d'église et critique littéraire britannique. Il effectua toute sa carrière à l'Université de Cambridge dont il accompagna, en tant qu'administrateur, les grandes évolutions au travers des vicissitudes de la première moitié du XXe siècle. Il a consacré de nombreux travaux à la littérature française, et traduisit les œuvres de Blaise Pascal[1] , dont il peut être considéré comme le principal spécialiste de langue anglaise. Jacques Chevalier salue avec éloge son travail dans le livre qu'il a consacré au penseur janséniste[2].

Hugh Fraser Stewart
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
CambridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Trinity College Chapel (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Frida Knight (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Distinction

Stewart fit ses études à Trinity College (Cambridge), dont il fut chapelain (1900). Il fut élu fellow et doyen de St John's College (Cambridge), puis de Trinity College (Cambridge) (1918), d'Eton College et titulaire de la chaire de littérature française de l'université (1919). Proche de Paul Desjardins, il était un habitué des Décades de Pontigny.

ŒuvresModifier

  • Boethius: an essay, Londres, William Blackwood, (réimpr. 1974)
  • Thirteen homilies of St. Augustine on St. John (1904)
  • The French Romanticists: An Anthology of Verse and Prose, Cambridge University Press, (réimpr. 1914)
  • La sainteté de Pascal [« The Holiness of Pascal »], Bloud, (réimpr. 1919 pour l'édition française)
  • The Classical Movement in French Literature (1923)
  • Traduction d'extraits des Pensées :
    • The secret of Pascal, Cambridge University Press,
    • Pascal's apology for religion: extracted from the Pensées, Cambridge University Press,
    • The heart of Pascal, being his meditations & prayers, notes for his anti-Jesuit campaign, remarks on language and style, etc., drawn from the Pensees, Cambridge University Press,

Notes et référencesModifier

  1. (fr) « Document - Steel Cambridge, p.687 (lecture en ligne) », sur www.gidiana.net (consulté le 11 octobre 2010)
  2. (en) « HUGH FRASER STEWART, 1863–1948 », sur fs.oxfordjournals.org (consulté le 11 octobre 2010)

Liens externesModifier