Ouvrir le menu principal

Huez

commune française du département de l'Isère

Huez
Huez
Vue générale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Oisans-Romanche
Intercommunalité Communauté de communes de l'Oisans
Maire
Mandat
Jean-Yves Noyrey
2014-2020
Code postal 38750
Code commune 38191
Démographie
Gentilé Huizats
Population
municipale
1 303 hab. (2016 en diminution de 6,8 % par rapport à 2011)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 05′ 00″ nord, 6° 03′ 36″ est
Altitude Min. 1 024 m
Max. 3 081 m
Superficie 14,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Huez

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Huez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Huez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Huez
Liens
Site web http://www.alpedhuez-mairie.fr/

Huez (prononcer [ɥɛz]) est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Huizats (Huizates) .

Sommaire

ÉtymologieModifier

L'Oisans, Huez et le village proche d'Oz-en-Oisans conservent le nom de la tribu celto-ligure qui habitait la région (vallées de la Romanche et du Vénéon) dans l'Antiquité : les Ucènes (Ucennii).

GéographieModifier

 
L'Alpe d'Huez et le domaine skiable.

Lieux-dits et écartsModifier

Communes limitrophesModifier

Sites géologiques remarquablesModifier

Les « Ripple-marks, failles et blocs basculés des Lacs Bessons » sont un site géologique remarquable de 55,12 hectares qui se trouve sur les communes de Huez (au lieu-dit Lac Besson) et Oz-en-Oisans. En 2014, ce géosite d'intérêt tectonique, est classé « trois étoiles » à l'« Inventaire du patrimoine géologique »[1].

HistoireModifier

Au Moyen Âge, Huez fait partie du Dauphiné de Viennois, puis de la province du Dauphiné lors du rattachement de ce territoire au Royaume de France.

En 1858, l'intégralité du village subit un incendie : une étincelle faite par un maréchal-ferrant à côté d'une maison est emportée par le vent et enflamme le toit en chaume de l'habitation, le feu se transmet très rapidement de bâtisse en bâtisse ; les 90 maisons brûlent, laissant les 450 habitants sans abri, leurs biens et leurs animaux calcinés ; deux personnes sont mortes en essayant de sauver une partie de leur argent[2].

HéraldiqueModifier

  Blason D’argent mantelé d’azur au soleil mi-parti d’or non figuré à dextre et d’azur figuré à senestre, rayonnant aussi d’or au canton dextre, au comble cousu de gueules chargé de l’inscription « alpe d’huez » en lettres capitales d’or[4].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.
Alias D’azur à la montagne d’argent accompagné d’un soleil d’or au canton dextre du chef[3].

Politique et administrationModifier

 
La mairie d’Huez.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1953 1965 Clotaire Collomb    
1965 1977 Raymond Mauchamps    
1977 1983 Alain Arro    
1983 2001 Jean-Guy Cupillard RPR Conseiller général du Canton du Bourg-d'Oisans (1985-1998)
2001 2008 Eric Müller    
2008 2009 Jean-Charles Faraudo    
2009 En cours Jean-Yves Noyrey UMP-LR  
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 1 303 habitants[Note 1], en diminution de 6,8 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
368353407406465479424455485
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
480450473474434418401402385
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
372372353330301269270482331
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
4936191 4101 1541 2651 6711 3271 3981 303
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

SportsModifier

 
La montée de L'Alpe d'Huez.

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine religieuxModifier

La commune possède trois églises, une chapelle et quatre oratoires[9] :

  • L’église Saint-Ferréol, attestée depuis le XIe siècle, restaurée aux XVe, XVIe et XIXe siècles. Entourée par le cimetière communal, elle se trouve en contrebas du village.
  • L’église Sainte-Anne, construite au cœur du village à la fin du XIXe siècle.
  • L’église Notre-Dame-des-Neiges, construite en 1960 dans la station de l’Alpe d’Huez.
  • La chapelle Saint-Antoine, construite en 1767 à l’écart de l'église Saint-Ferréol.

Patrimoine civilModifier

Espaces verts et fleurissementModifier

En mars 2017, la commune confirme le niveau « deux fleurs » au concours des villes et villages fleuris, ce label récompense le fleurissement de la commune au titre de l'année 2016[12].

Personnalités liées à la communeModifier

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Inventaire du patrimoine géologique : résultats, Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer - DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, 24 janvier 2014 (mis à jour le 31 mars 2015), accès le 23 septembre 2016.
  2. André allix, « L'habitat en Oisans », Revue de géographie alpine,‎ , p. 189-287 (www.persee.fr/doc/rga_0035-1121_1929_num_17_2_4490)
  3. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=2345
  4. http://labanquedublason2.com/
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Laurence Pissard et Mireille Mercier, « Patrimoine », Bulletin municipal, Huez, Mairie d’Huez, no 30,‎ , p. 102–106
  10. Notice no PA00125738, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), p. 680.
  12. « Les villes et villages fleuris > Isère », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 7 août 2017).
  13. Annuaire des Villes Jumelées > Pays : _ > Région : RHONE-ALPES > Collectivité : ISERE, sur le site de l'AFCCRE, consulté le 15 novembre 2014.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :