Howard Marshall (rugby à XV)

joueur anglais de rugby à XV
Howard Marshall
Description de l'image Barbarians FC April 1891.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Howard Marshall
Naissance
à Sunderland (Angleterre)
Décès (58 ans)
à Westminster (Angleterre)
Poste demi d'ouverture
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
????-????
 ????-????
 ????-????
 ????-????
St Barts
Richmond FC
Blackheath RC
Barbarians
? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1891
1893
Drapeau : Lions britanniques et irlandais Lions
Drapeau : Angleterre Angleterre
2 (0)[1]
1 (6)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Howard Marshall, né le à Sunderland et mort le à Westminster, est un joueur de rugby à XV anglais évoluant au poste de demi d'ouverture pour l'équipe d'Angleterre et les Lions britanniques. Il joue un match en sélection nationale[1]. Il participe au tournoi britannique 1893.

BiographieModifier

Howard Marshall, fils de John Ferrow Marshall, un armateur, naît à Sunderland en 1870. Il suit sa scolarité dans plusieurs établissements, notamment Barnard Castle et Norfolk County, avant d'intégrer Gonville and Caius College, un des 31 collèges de l’université de Cambridge en 1888[2]. Alors que Marshall va connaître plus tard une carrière rugbystique honorable, il n'est pas retenu à Cambridge pour disputer la rencontre annuelle contre Oxford.

Marshall commence des études de médecine quand il rejoint le collège médical St. Bartholomew's, devenant un chirurgien de la Chambre et assistant de la clinique dans le service des gorges. Il devient plus tard assistant chirurgien de la Chambre au Nottingham General Hospital, avavnt de devenir un médecin généraliste à Bexhill-on-Sea et Cirencester. À compter de 1910 il devient chirurgien à l'hôpital Cirencester Memorial. Marshall est le médecin du Royal Agricultural College de Cirencester et il est également le chirurgien civil du quatrième bataillon du régiment de Gloucester. Lors du déclenchement de la première Guerre mondiale, Bingham Hall à Cirencester devien un hôpital de la Croix-Rouge et Marshall en devient le médecin en charge[3]. Il est fait officier de l'Ordre de l'Empire britannique, pour les services rendus à Cirencester pendant la guerre.

Parcours rugbystiqueModifier

 
Marshall avec l'équipe de la première tournée des Barbarians. Marshall est en bas au premier rang, à l'extrême gauche.

Howard Marshall évolue avec plusieurs clubs pendant sa carrière rugbystique, et en 1890 il joue avec l'équipe anglaise de Blackheath[4]. Cette saison a vu William Percy Carpmael, un joueur du même club de Blackheath, former l'équipe de tournée sur invitation, les Barbarians. Marshall participe à cette première tournée. Marshall a même l'honneur d'inscrire les premiers points de l'équipe des Barbarians, en marquant un essai contre Cardiff. Marshall est par la suite un membre du comité directeur des Barbarians.

Howard Marshall réalise une autre première: la tournée inaugurale des Lions britanniques en Afrique du Sud a lieu en 1891[5], son déplacement est financé par Cecil Rhodes le Premier ministre de la colonie du Cap et par Paul Kruger, le président de la république du Transvaal. Ce sont les premiers matchs représentatifs disputés par les équipes sud-africaines qui apprennent encore le jeu. Les touristes jouent et gagnent un total de vingt parties, ne concédant qu'un seul essai durant toute la tournée. Trois matchs disputés contre des équipes régionales sont considérés comme des tests, quoique l'« Afrique du Sud » n'existe pas encore comme unité politique en 1891, et se terminent sur des scores serrés: 4-0, 3-0 et 4-0[6]. Howard Marshall dispute deux tests, associé à Edward Bromet lors du deuxième test-match à Kimberley et avec Arthur Rotherham lors du troisième et dernier test, au Cap[7].

 
les Lions britanniques de 1891.

Howard Marshall honore sa première cape avec l'équipe d'Angleterre quand il est retenu pour disputer le tournoi britannique en 1893[1] pour le match d'ouverture face à l'équipe du pays de Galles[8]. Disputé à l'Arms Park de Cardiff, le terrain a été protégé du gel lors de la nuit précédente avec 500 brasiers disséminés à travers l'aire de jeu[9]. Il en résulte que le terrain est glissant, et les conditions de jeu sont aggravées par la présence d'un vent fort[10]. L'équipe anglaise joue la première mi-temps avec le vent dans le dos et les neuf avants du pack anglais dominent leurs vis-à-vis gallois. À la pause, le pays de Galles est mené 7-0, avec des essais de Frederick Lohden et d'Howard Marshall et une transformation du capitaine anglais Andrew Stoddart. Le début de seconde mi-temps voit Marshall d'illustrer à nouveau à la suite d'un bon travail des avants anglais[11]. Cependant le pack anglais ne peut continuer sur un tel rythme et les joueurs faiblissent[11]. Les Gallois inscrivent deux essais avant qu'Howard Marshall n'inscrive un troisième essai pour son premier match avec les couleurs du XV de la Rose[1]. L'avantage est de 11-7. Les Gallois marquent un nouvel essai et un tir au but pour l'emporter 12-11. Howard Marshall ne connaît pas d'autre sélection.

Statistiques en équipe nationale et avec les LionsModifier

Howard Marshall dispute un tournoi britannique et un seul match avec l'équipe d'Angleterre. Il marque 6 points, soit trois essais[12].

Détails des matchs d'Howard Marshall en équipe d'Angleterre[1].
Année Compétition Match Points Essais Transf.
1893 Tournoi britannique 1 6 3 -
Total 1 6 3 -

Howard Marshall participe à une tournée avec l'équipe des Lions britanniques et irlandais, en 1891 durant laquelle il dispute onze rencontres[7]. En particulier, il joue deux test matchs contre des formations régionales qui seront par la suite assimilées à l'Afrique du Sud. Il marque sept essais et un drop lors des onze rencontres.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Howard Marshall (rugby player) » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d et e (en) « Howard Marshall (statistics) », sur www.scrum.com (consulté le 21 octobre 2010)
  2. Howard Marshall, J. & J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge University Press, 10 volumes, 1922–1958.
  3. Dr. Howard Marshal O.B.E. - obituary Public Medical Central
  4. Starmer-Smith, Nigel The Barbarians Macdonald & Jane's Publishers (1977) p. 226 (ISBN 0-86007-552-4)
  5. (en) Matchs Afrique du Sud Lions britanniques, sur rugbydata.com. Consulté le 21 octobre 2010
  6. (en) Afrique du Sud - Lions en 1891, sur lionsrugby.com. Consulté le 21 octobre 2010
  7. a b et c (en) « Howard Marshall (Lions) », sur www.lionsrugby.com (consulté le 21 octobre 2010)
  8. (en) « Home Nations - Cardiff, 7 January 1893 - Wales 12 - 11 England », sur www.scrum.com (consulté le 21 octobre 2010)
  9. Godwin 1984, p. 34
  10. Smith et Williams 1980, p. 86
  11. a et b Smith et Williams 1980, p. 87
  12. En 1888, la fédération anglaise attribue 2 points au but et 1 point à l'essai, mais l'International Board préfère accorder 2 points pour un essai et 5 points pour un but faisant suite à l'essai (c'est-à-dire un essai transformé = 2+3), 3 points pour un but de pénalité (nouvellement créé), et 2 points pour un essai simple (non transformé), pour les rencontres internationales. En 1894, le Board inverse les valeurs de l'essai (3 points) et de la transformation (2 points), en vigueur depuis un an en Angleterre et au pays de Galles. Voir aussi Décompte des points au rugby à XV.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : source utilisée pour la rédaction de l’article

  • (en) Nigel Starmer-Smith, The Barbarians, Londres, Macdonald & Jane's Publishers, , relié (ISBN 978-0-86007-552-3 et 0860075524)  
  • (en) John Griffiths, The Phoenix Book of International Rugby Records, Londres, Phoenix House, , 640 p., relié (ISBN 978-1-907554-06-3)  
  • (en) Terry Godwin, The International Rugby Championship 1883-1983, Londres, CollinsWillow, , 498 p., relié (ISBN 978-0-00-218060-3)  
  • (en) David Smith et Gareth Williams, Fields of Praise : the official history of the Welsh Rugby Union, 1881-1981, Cardiff, University of Wales Press, , 550 p., relié (ISBN 978-0-7083-0766-3)  

Lien externeModifier