Hourtin

commune française du département de la Gironde

Hourtin
Hourtin
Mairie de Hourtin.
Blason de Hourtin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Lesparre-Médoc
Intercommunalité Communauté de communes Médoc Atlantique
Maire
Mandat
Jean-Marc Signoret
2020-2026
Code postal 33990
Code commune 33203
Démographie
Gentilé Hourtinais
Population
municipale
3 659 hab. (2018 en augmentation de 8,41 % par rapport à 2013)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 11′ 14″ nord, 1° 03′ 23″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 64 m
Superficie 190,5 km2
Type Commune rurale et littorale
Unité urbaine Hourtin
(ville isolée)
Aire d'attraction Bordeaux
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Sud-Médoc
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Hourtin
Géolocalisation sur la carte : Gironde
Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Hourtin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hourtin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hourtin
Liens
Site web www.hourtin-medoc.com

Hourtin est une commune du Sud-Ouest de la France, dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Forte de 3 659 habitants en 2018, cette petite ville du Médoc se divise en six quartiers principaux : Hourtin-Ville, Hourtin-Plage, Lachanau, Contaut, Piqueyrot et Hourtin-Port. Nichée au cœur de l'immense forêt des Landes, elle borde la côte d’Argent et compte sur la présence d’un des plus grands lacs naturels de France, le lac d'Hourtin et de Carcans, qui est également le plus important des grands lacs landais. Hourtin est également la trentième plus grande commune de France de par sa superficie. Une partie du territoire communal est classé en réserve naturelle nationale, la réserve naturelle nationale des dunes et marais d'Hourtin, gérée par l'ONF Landes-Nord-Aquitaine.

Pôle économique centré sur le secteur tertiaire (commerce, artisanat notamment), Hourtin est également une des principales stations balnéaires médocaines, bénéficiant de plages à la fois sur le lac et sur l'océan Atlantique.

Hourtin fait partie de la communauté de communes Médoc Atlantique, structure intercommunale rassemblant plus de 25 000 habitants en 2014, et au Pays de Médoc.

GéographieModifier

 
Hourtin-Plage.
 
La plage centrale, le cordon dunaire et la forêt domaniale.
 
La plage de Piqueyrot sur la rive occidentale du lac de Hourtin.
 
Le port « Serge Reigniez » sur la rive orientale du lac de Hourtin.

La commune d’Hourtin est située au nord-ouest du département de la Gironde, au cœur de la presqu’île du Médoc et plus précisément des Landes du Médoc. Riveraine de l’océan Atlantique, elle s’inscrit dans le cadre de la côte d’Argent. Elle se divise entre trois quartiers principaux (Hourtin-Ville, Hourtin-Port et Hourtin-Plage) et plusieurs hameaux (Contaut, Piqueyrot et Lachanau), distants de plusieurs kilomètres les uns des autres. Le centre administratif de la commune, Hourtin-Ville, est ainsi distant de 12 km de Hourtin-Plage, station balnéaire et principal pôle touristique en période estivale.

Hourtin compte sur la présence d’un des principaux lacs naturels de France, un des « Grands lacs landais » qui scandent le littoral girondin et landais. Ce dernier, le lac d'Hourtin et de Carcans, que comme son nom l’indique la commune partage avec sa voisine Carcans, s’étend sur 5.800 hectares et est partie intégrante d’une réserve naturelle nationale, la réserve naturelle nationale des dunes et marais d'Hourtin, dont la gestion est confiée à l’Office national des forêts Landes-Nord-Aquitaine.

La commune s’inscrit en outre dans la forêt des Landes, vaste pinède qui forme un immense triangle allant de la pointe de Grave au Nord, à Hossegor au Sud et Nérac à l’Est.

Administrativement parlant, Hourtin appartient à l’arrondissement de Lesparre-Médoc et au canton du Sud-Médoc, centré sur Lacanau. La commune se trouve à 8,1 kilomètres de Naujac-sur-Mer[1], 11,8 kilomètres de Carcans[2], 16,6 kilomètres de Lesparre-Médoc[3], 19 kilomètres de Saint-Laurent-Médoc[4], 23,1 kilomètres de Lacanau[5], 24,4 kilomètres de Pauillac[6], 27,4 kilomètres de Saint-Vivien-de-Médoc[7], 36,9 kilomètres de Soulac-sur-Mer[8], 49,1 kilomètres de Royan[9] (par le bac), 53,7 kilomètres de Bordeaux[10], préfecture départementale et capitale régionale, et 59,2 kilomètres d’Arcachon[11].

Les infrastructures routières mettent la ville à 20 min de Lesparre-Médoc, sous-préfecture et principale agglomération des environs, 30 min de Pauillac, h 20 min de Royan, h 30 min de Bordeaux et h 45 min d'Arcachon.

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique

Communes limitrophesModifier

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Hourtin est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[12],[13],[14]. Elle appartient à l'unité urbaine de Hourtin, une unité urbaine monocommunale[15] de 3 506 habitants en 2017, constituant une ville isolée[16],[17].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Bordeaux, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 275 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[18],[19].

La commune, bordée par un plan d’eau intérieur d’une superficie supérieure à 1 000 hectares, le lac d'Hourtin et de Carcans, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[20]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[21],[22].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (70,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (71,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (40,2 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (28,9 %), eaux continentales[Note 3] (14,5 %), terres arables (8,6 %), zones humides intérieures (2,7 %), zones urbanisées (2,1 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (1,1 %), zones agricoles hétérogènes (0,6 %), mines, décharges et chantiers (0,5 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (0,3 %), prairies (0,2 %), zones humides côtières (0,2 %)[23].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

HistoireModifier

 
La place de l'église Sainte-Hélène à Hourtin-Ville.

La commune actuelle était connue jusqu’en 1628 sous le nom de Cartignac, Hourtin n’étant alors qu’un petit hameau du village[24].

À la révolution, l’actuelle commune de Hourtin s’est substituée à l’ancienne paroisse de Saint-Hélène d'Estang[25] ou Saint-Hélène de l'Étang[26].

Le territoire de la commune est centré sur la Berle de Lupian. Au Moyen Âge, ce cours d’eau se déversait dans une baie ouverte sur l’océan[27],[28],[29]. À son embouchure se trouvait un port et une ville appelée Luzerne ou Louvergne. L’avancée régulière des sables a conduit la baie à se refermer en lac, par ailleurs repoussé vers l'est. La mémoire collective relate que la ville a été engloutie par le recul du lac[30],. La population s’est repliée sur les bords du « lac doux de Medoc » ou « lac de Cartignac », où les cartographes du XVIIe siècle mentionnent l'Estang ou Sainte-Hélène au nord de Cartignac[31]. Le lac remontait alors jusqu'à Pélous où un port donnait sur la baie au XIIIe siècle[32].

Les cartes du XVIIIe siècle diffèrent ; on y trouve du sud au nord : un autre Sainte-Hélène, Berre (l’actuel Lachanau, à l’embouchure de la Berle), Hourtin et Cartignac[28],[33]. Sainte-Hélène, qui se situait au sud de la commune, a été à son tour détruite par les eaux (en 1628 ?)[34] et a été supplantée par le village de Hourtin situé plus au nord.

Le hameau de Lachanau s'est constitué d'une façon particulière ; en effet, sur décision du conseil municipal en 1956, 12 familles bordelaises ont été autorisées à louer des terrains d'une superficie de 150 m2 et à édifier des constructions précaires et démontables. Les baux étaient résiliables tous les ans. Ce n'est qu'en 1989 que la mairie a décidé la mise en vente des parcelles aux locataires.

 
L'ancien Centre de Formation Maritime d'Hourtin (CFM) à Contaut.

C'est également sur le sol de la commune de Hourtin, en bordure du grand lac à Contaut, qu'était implanté le Centre de Formation Maritime de Hourtin (CFM). Construit entre 1925 et 1939 pour accueillir des hydravions et conservé après-guerre, le site est devenu un centre de formation pour les appelés de la marine nationale. Il pouvait accueillir 1 800 marins apprentis par mois et recensait 600 cadres permanents sur environ 27 hectares et 70 000 mètres carrés de bâti. À la suite de la suspension du service militaire par Jacques Chirac, la base militaire a fermé ses portes en . En , un an avant que les grilles du CFM ne soient cadenassées, la Fédération française de rugby renonce à s'y installer après avoir envisagé d'y créer le « Clairefontaine » du rugby. Fin 2009, alors que les permis d'aménager un complexe hôtelier et une base nautique sont signés, deux associations de défense de l'environnement déposent un recours et obtiennent l'annulation de la réalisation du port. Le projet de reconversion touristique n'a ainsi jamais abouti et le CFM reste à l'abandon malgré le rachat du site par un promoteur belge[35].

ToponymieModifier

En occitan/gascon le nom de la commune s'écrit Hortin.

Hourtin étant en Médoc, pays gascon, la plupart des lieux-dits anciens y sont explicables par le gascon, par exemple la Palénouse, la craste du Poutéou (du Poteau), le Loc das Jacquets, le Hourtinat, la Houdine, le Hagnous, les Vignes oudides (houdides), Reychinet (Hreishinet), Haouguéras, Jaugas, le Caillava, le Camba, le Matoca, lous Barennats, lous Cambas, Griguey, la Garroueyre, le Bourdiley, l’Oumbreyre, la Cabane Pourqueyre, le Guiney, les Ardileys, lous Périlleys, Piqueyrot...[36]

ÉvénementsModifier

Hourtin a accueilli pendant 25 ans l'« Université d'été de la communication » recevant de nombreuses personnalités, à la fin du mois d’août. Des industriels, institutionnels mais aussi responsables politiques et journalistes s'y retrouvaient. La dernière édition s'est tenue en 2004[37].

Depuis 1996, l'Université Musicale Hourtin Médoc avec son « Académie internationale de musique » accueille chaque année pendant les vacances scolaires de Pâques de nombreux stagiaires : master classes, concerts, expositions[38].

Depuis 2013, la commune accueille chaque année au mois de mai le Leclerc Frenchman[39], un triathlon aux distances XXL : 3,8 km de natation,180 km de vélo et 42,195 km de course à pied.

En plus des activités nautiques, de nombreux évènements et animations sont organisés tout au long de l’année comme le Hourtin Surf System[40].

À noter également : le grand prix de l'Armistice, organisé par le Club de Voile d'Hourtin Médoc.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
... mai 1953 Fernand Tesnières   Médecin
mai 1953 août 1985 Étienne Guy Tessier   Professeur de dessin
août 1985 mars 1989 Maurice Eyquem   Dentiste en retraite
mars 1989 mars 2001 André-Roger Brousse PS Cheminot
mars 2001 mars 2008 Jean-Jacques Clavet SE Chef d'entreprise
mars 2008 mars 2014 Christophe Birot SE Officier de Marine en retraite
mars 2014 En cours Jean-Marc Signoret DVD Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[41]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[42]. En 2018, la commune comptait 3 659 habitants[Note 4], en augmentation de 8,41 % par rapport à 2013 (Gironde : +6,4 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1771 0101 1701 3051 4121 3681 3591 3331 365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4351 4411 3071 2371 2421 2041 2431 3031 293
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3381 3711 3701 5001 8622 0372 1942 0592 953
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
2 1282 0632 2902 0482 0722 3242 4733 2353 490
2018 - - - - - - - -
3 659--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[43] puis Insee à partir de 2006[44].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Le phare de Hourtin au premier plan et la tour sud en arrière-plan.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
Écartelé : au 1) de gueules au hapchot (outil de gemmeur) d’argent au 2) d’or à l’ancre de sable avec sa gumène du même, au 3) d’or au lion à la queue léopardée de sable, au 4) de gueules au voilier d’argent vu de front.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Vie localeModifier

SportsModifier

JumelagesModifier

  Pontarddulais (Grande-Bretagne) depuis 1992[48]

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 18 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

RéférencesModifier

  1. « Orthodromie entre Hourtin et Naujac-sur-Mer », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  2. « Orthodromie entre Hourtin et Carcans », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  3. « Orthodromie entre Hourtin et Lesparre-Médoc », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  4. « Orthodromie entre Hourtin et Saint-Laurent-de-Médoc », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  5. « Orthodromie entre Hourtin et Lacanau », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  6. « Orthodromie entre Hourtin et Pauillac », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  7. « Orthodromie entre Hourtin et Saint-Vivien-de-Médoc », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  8. « Orthodromie entre Hourtin et Soulac-sur-Mer », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  9. « Orthodromie entre Hourtin et Royan », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  10. « Orthodromie entre Hourtin et Bordeaux », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  11. « Orthodromie entre Hourtin et Arcachon », sur Lion 1906 (consulté le 28 juin 2016).
  12. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  13. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  14. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  15. « Unité urbaine 2020 de Hourtin », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 27 mars 2021).
  16. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  17. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  18. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  19. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  20. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  21. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  22. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  23. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 18 avril 2021)
  24. Pierre Buffault, 1897 p. 48
  25. Carte des entres de la rivière de Bourdeaux, par Nicolas Witsen, 1693.
  26. Jacques Baurein, Variétés Bordeloises, t. 1, Bordeaux, , 2e éd. (1re éd. 1786) (lire en ligne) : livre 2 article 29, pages 315-316.
  27. Pierre Buffault parle du golfe de Louvergne à moins qu’il ne s’agisse de la baie d’Anchise qu’Auguste Pawlowski localise à Hourtin, Pierre Buffault en faisant l’exutoire présumé du Deyre qu’il imagine à Montalivet.
  28. a et b Auguste Pawlowski, Géographie historique des côtes charentaises (ainsi que du Médoc et Bas-Poitou), 1998 (compilation d’articles parus de 1901 à 1908).
  29. Pierre Buffault, La côte et les dunes du Medoc, Littoral ancien, Littoral actuel, Souvigny, 1897.
  30. Inventaire de la terre de Lesparre, 1585 : « Auquel lieu les anciens disent y avoir eu une ville appelée Luserne. »
  31. J. Le Clerc, 1630 ; Carte de De Fer père, 1640 : « Partie des Capitaineries Garde-Costes de Brouage et Bourdeaux » ; Boisseau, 163 ; J. Jansonn, 1644 ; Blaeu, 1662.
  32. livre I article X, p. 97.
  33. Carte du Bourdelois, du Périgord et des provinces voisines, 1714, par Guillaume Delisle.
  34. Pierre Buffault, 1897 p. 63
  35. « Hourtin : l'ancien Centre de formation de la marine à l'abandon », sur sudouest.fr, (consulté le 11 août 2020).
  36. « Lòcs / Lieux-dits gascons de Hourtin - Gasconha.com », sur www.gasconha.com (consulté le 15 mars 2021).
  37. « Pas de 26e édition pour l'Université d'été d'Hourtin », sur ZDNet France (consulté le 4 juillet 2020).
  38. site de l'Académie de musique de Hourtin
  39. « FRENCHMAN Triathlon Series - Distance S, M, L et XXL », sur Frenchman Triathlon Series- Distance S, M, L et XXL (consulté le 4 juillet 2020).
  40. http://www.terres-oceans.com/2018/01/15/sports-sur-la-cote-dargent/
  41. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  42. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  43. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  44. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  45. https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA33000113
  46. Décret no 2009-1567 du 15 décembre 2009 portant création de la réserve naturelle nationale des dunes et marais d'Hourtin (département de la Gironde), JO, 17 décembre 2009
  47. Natura 2000, « FR7212017 - Au droit de l'étang d'Hourtin-Carcans » (consulté le 20 mai 2016).
  48. « Annuaire des villes jumelées »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Étape précédente
Grayan-et-l'Hôpital
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

Voie de Soulac
Étape suivante
Sainte-Hélène