Horst Sindermann

politicien allemand

Horst Sindermann
Illustration.
Fonctions
Président du conseil des ministres de RDA
Président Willi Stoph
Prédécesseur Willi Stoph
Successeur Willi Stoph
3e président de la Volkskammer
Prédécesseur Gerald Götting
Successeur Günther Maleuda
Biographie
Nom de naissance Horst Sindermann
Date de naissance
Lieu de naissance Dresde
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Berlin-Est
Nationalité est-allemande
Parti politique SED
Profession politicien

Horst Sindermann
Présidents du conseil des ministres de RDA

Horst Sindermann, né le à Dresde et mort le à Berlin-Est, est un homme politique allemand. Il a été président du Conseil des ministres de la République démocratique allemande de 1973 à 1976.

BiographieModifier

Membre du Parti communiste d'Allemagne, Horst Sindermann a passé la Seconde Guerre mondiale en prison. Après la guerre, il fut éditorialiste et responsable des sections de Chemnitz et Leipzig du Parti socialiste unifié d'Allemagne (SED). Entre 1954 et 1963, il a dirigé le département d'agitation du Comité central du SED.

Député à la Chambre du peuple de 1963 à 1969, puis président de cette Chambre de 1976 à 1989, il était également membre du bureau politique. En tant que représentant du SED, Horst Sindermann a pris la parole lors des commémorations de la libération du camp de concentration de Sachsenhausen au Mémorial national de la RDA[1].

Il a été exclu du SED/PDS le 3 décembre 1989 et a été temporairement placé en détention préventive. Le parquet ainsi qu'une commission de la Chambre du Peuple ont enquêté sur lui, le soupçonnant d'avoir abusé de ses privilèges. Il n'y a cependant pas eu d'inculpation[2].

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (de) Anne-Kathleen Tillack-Graf, Erinnerungspolitik der DDR. Dargestellt an der Berichterstattung der Tageszeitung „Neues Deutschland“ über die Nationalen Mahn- und Gedenkstätten Buchenwald, Ravensbrück und Sachsenhausen, Frankfurt am Main, Peter Lang, (ISBN 978-3-631-63678-7), p. 15, 17–18, 28, 31, 33, 36, 38–39, 41–42, 44, 58, 63–64, 66, 80–81.
  2. (de) « Gestorben - Horst Sindermann », Der Spiegel,‎

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier