Ouvrir le menu principal

Horizon Europe est une initiative de recherche scientifique de sept ans de l'Union européenne destinée à succéder au Programme-cadre pour la recherche et le développement technologique. La Commission européenne a élaboré et approuvé un plan pour Horizon Europe visant à augmenter les niveaux de dépenses de l'UE en sciences de 50% entre 2021 et 2027.

À compter d'avril 2019, la Commission propose un budget de 94,1 milliards d'euros pour Horizon Europe contre 77 milliards d'euros pour le programme Horizon 2020 actuel.

Des observateurs indépendants prévoient que le financement final approuvé sera bien inférieur à la fin des longues négociations avec le Parlement européen et les États membres de l'Union européenne[1]. Le commissaire européen Carlos Moedas, ainsi que de nombreux lobbies, ont tenté de faire pression pour un budget scientifique européen plus important. Afin de susciter un soutien politique en faveur de l’augmentation du budget, il compte utiliser les idées américaines de « moonshots » pour orienter les efforts de recherche et renforcer l’intérêt du public.

Le programme envisagé prévoit 100 milliards d'euros de dépenses en recherche et innovation pour les années 2021-2027. Sur cette somme, 2,4 milliards d'euros sont affectés au programme de recherche nucléaire Euratom et 3,6 milliards d'euros à un fonds d'investissement à compartiments multiples, appelé InvestEU. Après une inflation annuelle de 2%, le financement d'Horizon Europe s'élève à 86,6 milliards d'euros en 2018[2].

Les membres les plus riches de l'UE ont exprimé leur opposition à l'augmentation du financement. Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a qualifié le projet de budget d'« inacceptable[3] ».

Pour financer les 100 milliards d'euros consacrés à la science, le plan de la Commission préconise une réduction de 5% des fonds alloués à l'agriculture et à la cohésion sociale. En outre, le plan vise à lier le financement à l'adhésion à la primauté du droit dans les États membres, y compris l'indépendance judiciaire[3].

Notes et référencesModifier